Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale
 

Non au harcèlement à l’hôpital de Maubeuge !

Des victimes de harcèlement professionnel révoquées ?
jeudi 9 décembre 2004.


Le Directeur de l’Hôpital de Maubeuge demande la révocation de la fonction publique de Bouchaïd Boukhaf, psychologue au centre hospitalier de Maubeuge, alors que celui-ci, depuis plusieurs mois voulait faire cesser un fonctionnement de service harcelant, connu de tout un hôpital, au sein du service de pédopsychologie. Cette demande de révocation se situe dans un contexte très particulier de harcèlement dans un service, largement connu et dénoncé dans l’entreprise, à propos duquel Bouchaïd s’est élevé, preuves en sont : - 22 agents (dont 7 psy) ont quitté ou ont été mutés de ce service composé de 26 salariés, dont 10 contractuels sur des postes à temps plein, ces 2 dernières années. - Un courrier CFTC adressé au Directeur de l’hôpital et au Président du Conseil d’Administration, Maire de Maubeuge, en date du 17 juillet 2004, décrivait de façon circonstenciée ces phénomènes de harcèlement. - En août 2004 déjà, une infirmière, mutée depuis lors, était victime de harcèlement et de diffamation.
-  Il y a encore 10 jours, une professionnelle faisait état par courrier du harcèlement dont elle était victime. Un comité de soutien unitaire, composé de collègues de travail, d’associations, de militants syndicaux ou politiques s’est créé, s’engage contre cette menace scandaleuse et exige : - L’arrêt de toute poursuite contre Bouchaïd Boukhaf, - La mise en place d’une commision d’enquête sur les phénomènes de harcèlement professionnel et les sanctions abusives à l’hôpital de Maubeuge. Pour tout contact : CO/Sud Santé Sociaux 12, rue d’Artois 59000 Lille


Forum de l'article