Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale La Sécu en danger
 

Le laboratoire PFIZER mène l’enquête...

Info ou intox ?
dimanche 27 février 2005.


Royaume-Uni

Selon une enquête menée par le laboratoire PFIZER auprès de quatre mille cinq cents patients de huit pays européens, (Allemangne, Espagne, Finlande, France, Italie, Pologne, Royaume-Uni et Suède), 48 % des patients britaniques atteints de maladies chroniques (asthme, diabète et maladie cardiaque) estiment ne pas en savoir assez sur leur maladie et ses traitements.

49 % des patients britaniques ayant reçu des informations concernant leur maladie, décident de changer leurs habitudes. Parmi ceux qui ont modifié leurs habitudes en fonction des informations reçues, 74 % font état d’une amélioration de leur état de santé (77 % aux Etats-Unis, 76 % en Europe).

65 % des Britaniques ont exprimé leur désir de recevoir régulièrement des informations sur l’évolution de la recherche et sur la création de nouveaux traitements pour lutter contre leur maladie. *

Environ 13 % des patients britaniques se targuent d’avoir un excellent niveau de connaissance de leur maladie contre 4 % en Suède et en Espagne, 2 % en France, en Italie et en Allemagne, et moins de 1 % en Pologne. ( Daily Télégraph, le 12 janvier 2005 )

* Question : Qui serait susceptible de leur fournir ces informations ? Pas les médecins qui les soignent apparement !



Forum de l'article