Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale La Sécu en danger
 

Paroles ...Paroles... Paroles... M. Douste Blazy !

"La réforme n’aura aucun impact sur les dépenses des mutuelles" ! (quoi que !)
dimanche 27 février 2005.


Le Ministre de la Santé, P. Douste Blazy, affirme que la réforme de l’Assurance Maladie "n’aura aucun impact supplémentaire sur l’évolution des dépenses des mutuelles, par rapport aux autres années", dans une interview à paraître dans le Journal du Dimanche.

Il estime par ailleurs que les "taux de remboursements" entre un patient qui respecte le parcours de soins instauré par le dispositif du médecin traitant et un patient qui ne le respectera pas, "seront bel et bien significatifs".

"La réforme n’aura aucun impact supplémentaire sur l’évolution des dépenses des mutelles par rapport aux autres années (...) J’ai reçu le courrier d’un organisme "complémentaire santé, évoquant une hausse de 300 %. C’est injustifiable et scandaleux" déclare-t-il.

A la question de savoir comment empêcher les assurances de prendre en charge "les hausses d’honoraires des médecins, censées être dissuasives", M. Douste Blazy répond : "si elles veulent scier la branche sur laquelle elles sont assises, c’est leur problème".

Il précise que s’engage "cette semaine, une concertation sur les contrats dits +responsables+ qui définiront les limites des couvertures complémentaires".

Les assureurs complémentaires sont dans l’attente d’un décret du Ministre, définissant le cahier des charges sur les contrats dits +responsables+ prévus par la loi réfomant l’Assurance Maladie et qui doivent entrer en vigueur en 2006. Par ces contrats, les organismes complémentaires bénéficieront d’avantages fiscaux et sociaux s’ils respectent un cahier des charges vertueux.

Certains font croire que la réforme va coûter cher parce que l’Assurance Maladie remboursera mieux les consultations de spécialistes dans le cadre d’un parcours de soins. L’objectif est effectivement de coordonner les soins. Mais cela fera faire des économies" ajoute-t-il.

Par ailleurs, selon lui, près de "2 millions de formlulaires" ont été "renvoyés" par les assurés qui ont choisi "leur médecin traitant". ( AFP le 27 février 2005 )

Il sait ce qu’il dit le Ministre ! Parce que, en effet, si les "assurances complémentaires" refusent de prendre en charge les dépassements d’honoraires, leurs dépenses n’augmenteront pas. Le Ministre ne parle pas des tarifs, il parle des dépenses !

Ce qui serait intéressant, c’est de savoir de combien les recettes de ces "organismes complémentaires" vont augmenter ! De même qu’il serait intéressant de savoir en quoi consistent les "avantages fiscaux et sociaux" dont vont bénéficier les plus "vertueux" ! Juste pour comparer avec nous, les "patients vertueux"

Quant au courrier évoquant les 300 % d’augmentation, on sait que c’est toujours en brandissant les excès des autres que le Ministre justifie les siens !



Forum de l'article