Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale La Sécu en danger
 

Douste Blazy appelle les médecins libéraux à effectuer des gardes.

Il soutient aussi la suppression des 1820 postes hospitaliers.
mardi 22 mars 2005.


Le Ministre de la Santé, P. Douste-Blazy, a appelé mardi sur LCI, les médecins libéraux à prendre leur part de l’organisation des gardes, estimant que le problème des urgences hospitalières relevait largement d’un problème d’"organisation" de la permanence de soins.

Evoquant les tensions apparues parmi les urgentistes à Rennes et Dijon, notamment, il a déclaré : "C’est vrai qu’il y a un problème, tout simplement parce qu’il n’y a pas une suffisante coopération, une coordination" entre les médecins libéraux et l’hôpital.

"Il y a de plus en plus de malades qui vont à l’hôpital et il faut donc organiser les urgences", a fait valoir le ministre, soulignant qu’au problème de l’accueil des patients en aval des urgences, se pose un problème en amont, au nom de quoi il "demande aux médecins libéraux de prendre leur garde, de s’occuper du malade avant qu’il n’arrive aux urgences".

Ce n’est pas un problème hospitalier, c’est un problème d’organisation de la permanence des soins. Nous passons actuellement une convention avec les médecins libéraux pour les obliger aussi à faire les gardes", a indiqué M. Douste-Blazy qui a conclue "un médecin libéral est payé par l’assurance maladie, il est normal qu’il prenne son tour de garde".

M. Douste-Blazy a apporté par ailleurs, son soutien au plan stratégique 2005-2009 de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), comportant la suppression de 1 820 postes non soignants, adopté lundi par le Conseil d’Administration contre l’avis des syndicats et de la gauche.

Il a fait valoir que la directrice générale, Rose-Marie Van Lerberghe "essaie tout simplement d’enlever quelques personnels administratifs pour augmenter le nombre des personnels soignants" ajoutant : " Je ne veux pas de file d’attente à l’hôpital ".

Le ministre s’est par ailleurs félicité de la décélération des dépenses de santé observée en janvier-février (+3,9% sur un an) y voyant "la meilleure réponse à ceux qui doutaient de la réforme" de l’Assurance Maladie.

Pas mal le numéro d’illusionniste non ?

Si j’ai bien compris ... :

L’illusionniste nous montre " un problème à l’hôpital ". Il ne peut pas l’ignorer puisque les urgentistes "manifestent"... Mais bon ! Comme il veut supprimer "quelques postes administratifs" (1 820 tout de même, et parce qu’en langage illusionniste, moins, ça veut dire +), il ne va pas leur dire qu’il y a un problème d’effectif aux urgences ...Non, il va accuser les médecins de ne pas faire leur boulot, c’est plus simple et surtout moins coûteux !

L’avantage ? c’est de diviser pour règner.

Et pour être sûr que les usagers ne vont pas s’en mêler, il ajoute que " les médecins sont payer par la Sécu ", sous-entendu, qu’"on les paie à ne rien faire" !

Bref, encore une catégorie de salariés qui abuse de la Sécu !

D’ailleurs, ils sont tellement "naïfs" ces médecins, qu’ils sont en train de " signer une convention qui va les obliger à travailler " !

(Ca nous rappelle un peu certains de nos syndicats de salariés devenus minoritaires, à force de trahir, avec qui le patronnat se fait un plaisir de signer tout ce qui l’arrange !)

Et tout ça pourquoi ?

Parce qu’il " ne veut pas voir de file d’attente à l’hôpital " ! Preuve qu’il ne doit pas y mettre les pieds très souvent ! C’est que s’intéresser à la médecine hospitalière où libérale, il faut avoir la vocation et ça ... !



Forum de l'article