Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale La Sécu en danger
 

Un "programme sur la France des proximités".

Philippe Douste-Blazy présente un programme sur "La France des proximités".
vendredi 25 mars 2005.


P. Douste-Blazy a présenté, mercredi, aux parlementaires et présidents de conseils généraux UMP, un programme intitulé " La France des proximités ", visant à améliorer l’environnement quotidien tout à la fois des personnes âgées et dépendantes et des familles.

En présence de Jean-Louis Borloo, le Ministre de la Cohésion sociale, le Ministre de la Santé et des Solidarités a présenté un ouvrage de 98 pages, intitulé précisément, " La France des proximités ", inaugurant ainsi, " la nouvelle phase d’action de son ministère qui correspond à la seconde moitié du quinquennat ".

"Il fallait faire les grandes réformes structurelles comme celles des retraites et de l’Assurance Maladie, mais à côté de ces réformes, on voit des craintes parfois compréhensibles poindre chez les Français", a souligné M. Douste-Blazy.

"C’est pour cette raison" a-t-il expliqué, "que nous avons décidé d’agir dans trois domaines qui peuvent paraître moins importants, mais qui sont fondamentaux pour nos électeurs, les Français : répondre aux déficits de services d’accès aux soins dans les zones rurales, aux déficits d’accès des familles et des personnes âgées aux services".

"Il faut répondre au déficit en services de proximité" avait déclaré, le 19 janvier, lors de ses vœux à la presse, le ministre, pour qui ce plan doit permettre à la fois de "créer des emplois, faire de l’intergénérationnel, améliorer la qualité des services au plus près de chez soi".

(NDLR)

"Voir poindre des craintes parfois compréhensibles" Il ne doit pas regarder dans le même direction que nous alors, en plus, il ne comprend pas toujours tout, mais ça, on le savait déjà !

"Trois domaines...fondamentaux pour nos électeurs, les Français"

C’est clair ! on sait maintenant qu’il ne fait pas tout cela pour n’importe qui ! Et il fallait bien deux ministres pour expliquer que l’amélioration de la qualité des services de proximité (surtout en milieu rural) ça passe par la fermeture des bureaux de Poste, des écoles, des hôpitaux, des maternités, bref, des Services Publics.

C’est vrai que l’UMP n’a pas l’habitude de se rassembler à Guéret !



Forum de l'article