Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale La Sécu en danger
 

F. Van Roekeghem : Plaide pour un plan de réduction des coûts de l’Assurance Maladie.

..."donner une vision entrepreneuriale à l’Assurance Maladie" ça veut tout dire !
vendredi 1er avril 2005.


Le directeur de l’Union des Caisses d’Assurance Maladie, (UNCAM), Frédéric Van Rœkeghem, a plaidé, jeudi, à l’Assemblée Nationale, pour la mise en place d’un " plan de réduction des coûts " des achats effectués par la branche maladie de la Sécurité Sociale.

"Je veux donner une vision " entrepeneuriale " à l’Assurance Maladie", a souligné M. Van Rœkeghem, devant la Mission d’Évaluation et de Contrôle des lois de financement de la Sécurité Sociale (MECSS).

Selon l’ancien directeur de cabinet de Philippe Douste-Blazy, un " audit récent sur la fonction achats du réseau" (de l’Assurance Maladie)a relevé des " gisements d’économies potentielles ", d’un montant de 40 millions d’€ par an.

Ces économies devraient notamment être réalisées sur l’affranchissement, l’informatique et les télécoms (10 M d’€) et les fournitures (5 M d’€).

M. Van Rœkeghem a, par ailleurs, rappelé les " économies attendues sur la masse salariale " les évaluant à 160 M d’€ à la fin 2006, du fait notamment du remplacement d’un seul départ à la retraite sur deux .

Assurant qu’il n’y aurait " pas de désalignement stratégique " avec le président de l’Uncam, Michel Régereau (CFDT), M. Van Rœkeghem a expliqué que " l’Assurance Maladie (devait) devenir un opérateur de la gestion du risque " pour éviter que le " déficit se creuse ".

" Elle doit développer une logique d’entreprise impliquant la maîtrise de ses coûts de gestion, mais aussi sa capacité à réaliser des investissements lui permettant de mettre en œuvre sa politique " a-t-il relevé. ( AFP, le 31 mars 2005 ).

(NDLR) On se doute bien que M. Van Rœkeghem ne va pas se " désaligner stratégiquement " d’avec la CFDT, (même s’il le voulait, y arriverait-il ?).

On pourrait se demander comment vont être réalisé les économies en informatique, avec les projets de dossier médical personnalisé et la prochaine carte vitale...

Le montant des économies "évaluées" nous pousse à nous demnander s’il n’y aurait pas AUSSI des "gens qui abusent" de l’affranchissement, de l’informatique, des télécoms et des fournitures à la Sécu ?

Quant aux économies "évaluées" sur la masse salariale, le chiffre annoncé fait froid dans le dos non ?

Juste une question, comme ça, en passant...

Et les économies qu’"on" pourrait réaliser en arrêtant d’envoyer un bataillon de "responsables" à l’autre bout de la terre en "séminaire" ou "réunion d’informations" sous les cocotiers, ça ferait combien ?



Forum de l'article