Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale C’est pas normal !
 

ALERTE : LES RESEAUX DE SOINS EN DANGER !

Communiqué de presse CNR
vendredi 6 octobre 2006.


Octobre 2006

En période pré-électorale, le ministre de la santé préfère l’attentisme à l’innovation !

Une réduction drastique de 20 % de la dotation 2006 DRDR* a été décidée. Son montant pour 2007 apparaît très menacé.

Ces décisions ont une double signification :

Le mépris de l’Etat vis-à-vis de ses engagements contractuels. Cette réduction des budgets 2006 va mettre en grande difficulté non seulement de nombreux professionnels, mais aussi tous les malades pris en charge par les réseaux dont les fonds sont pour l’instant gelés. Du jour au lendemain ils risquent de se trouver privés des prestations que seuls leurs réseaux étaient à même de leur fournir.

Elles témoignent des difficultés rencontrées en France pour comprendre et soutenir les vraies innovations (innovations qui transforment réellement le dispositif existant). Les états généraux de la recherche en ont été témoins. Le rapport de l’IGAS* en est un autre avatar. Son analyse orientée, qui ne présente et de ce fait ne discute aucune des analyses qui ne vont pas dans le sens de ses présupposés (position de la Coordination Nationale des Réseaux, rapport très favorable au FAQSV* rédigé par Euréval pour la CNAMTS* par exemple), aboutit à des propositions (renforcement et rigidification du contrôle bureaucratique) dont on sait depuis plus de 40 ans qu’elles ne sont plus capables de répondre aux enjeux du monde post-industriel.

Malgré les limites et les contraintes du FAQSV et de la DRDR, près de 15 % des professionnels de santé se sont engagés dans une recherche de solutions innovantes, ce qui témoigne de leur volonté de participer activement aux changements nécessaires de notre organisation des soins.

Les décisions qui viennent d’être prises, sans aucune concertation préalable, expriment clairement la volonté du ministre de la santé de privilégier les résultats immédiats (maîtrise comptable) en sacrifiant l’avenir.

On se trouve devant le paradoxe d’un dispositif inscrit dans la loi dont le financement organise une précarité qui ne serait acceptée par aucun dispositif dépendant d’une institution privée. Cette décision, en dissuadant les professionnels de s’engager activement dans la transformation du système de santé, condition pourtant reconnue comme nécessaire à la réussite de toute innovation, hypothèque l’avenir du dispositif tout entier.

Dr Philippe CHOSSEGROS - Président. CNR - 18 rue d’Hauteville - 75010 PARIS. Tél : 01 44 83 08 06 - Fax : 01 44 83 07 80.



Forum de l'article