Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale Nos actions
 
Aides-soignants, Auxiliaires de Puériculture :

RECONNAISSANCE PROFESSIONNELLE !!!

Sud Santé Sociaux communique.
jeudi 9 novembre 2006.


A l’hôpital il y a toute une gamme de métiers dont on ne parle jamais . Administratifs, techniques, ouvriers, etc.... et dans les soignants il a les « aides-soignants et auxiliaires de puériculture ». La dénomination même ne reconnaît pas ces professions à part entière.

Dans la pratique quotidienne les Aides-soignants et auxiliaires de puériculture ne sont pas des « aides » mais exécutent des tâches qui leurs sont spécifiques et propres dans le déroulement du soin au patient.

Suivant les besoins et les manques d’infirmiers ou d’agents de service, certains actes sont à réaliser ou à ne pas faire pour nos professions.

Les AIDES-SOIGNANTS ET AUXILIAIRES de PUERICULTURE en ont marre d’être pris comme des girouettes et de devoir adapter leurs compétences suivant toutes ces fluctuations.

C’est toujours le flou artistique dans les services :
-  Ici un AS fera essentiellement du ménage en remplacement des agents de service supprimés.
-  Là les AS et AP feront plus de « gestes techniques » pour alléger la charge de travail des infirmier(e)s qui sont en nombre plus restreint et dont la charge de travail « administrative » est de plus en plus importante.

Nous voulons que soient définis clairement , comme pour tous les autres métiers de la santé nos tâches et nos devoirs. AS et AP, nous sommes un maillon indispensable dans les soins.

Nous exigeons :
-  Une augmentation salariale qui prenne en compte la pénibilité de notre métier et de sa spécificité
-  Un décret définissant un rôle propre et un diplôme d’état
-  Une augmentation des effectifs pour pouvoir exercer notre métier dans des conditions décentes pour les patients et pour nous-mêmes.

Pesons sur le Ministère en montrant notre détermination :

Le 13 Novembre : DEBRAYAGES dans tous les Etablissements

Un préavis de grève est déposé au niveau national couvrant toutes les initiatives.

Le Rendez-vous du 20 juin devait se traduire par une étude des revendications des aidessoignants et auxiliaires de puériculture par le Ministère sur l’attribution du DE, un décret définissant un rôle propre et une reconnaissance salariale.

Le 13 novembre, date d’un nouveau RV, il faut maintenir la pression pour obtenir satisfaction sur nos exigences.



Forum de l'article