Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale Nos actions
 
Hôpital Ville-Evrard : Budget 2007...

DE LA FONTAINE AURAIT PU EN ECRIRE UNE FABLE !...

Information de SUD SANTE SOCIAUX 93
mercredi 15 novembre 2006.


Les 9 et 10 novembre, les instances (CTE, CME et CA) se sont prononcées sur le budget de Ville-Evrard pour 2007, qui sera soumis ensuite à l’arbitrage-charcutage de l’Agence Régionale d’Hospitalisation (ARH).

Plusieurs questions étaient aussi rajoutées, en début de séance du Conseil d’Administration, dont la reconduction (ou non) du paiement plein pot des loyers de plusieurs membres de la direction.

Le trésorier payeur de l’E.P.S a suspendu depuis deux mois cet avantage faramineux, entériné par le C.A du 15 février 2005, que seul le syndicat SUD avait dénoncé alors.

La légalité de cette « gratification » étant loin d’être assurée, le trésorier payeur demandait au Conseil d’Administration de statuer de nouveau sur la poursuite de cette « tolérance ».

En effet, la jurisprudence, la cour des comptes et les recommandations ministérielles continuent d’encadrer le logement des personnels de direction « pour absolue nécessité de service » (participation aux gardes) : ils doivent résider dans l’établissement (ou tout au moins à proximité, et/ou dans le département) et si les hôpitaux ne peuvent assurer cet avantage, ils perçoivent une indemnité égale à 10 % de leur traitement de base.

Or des logements vacants, il y en avait (et il en reste) à V.E, pour preuve la nouvelle directrice des travaux vient d’intégrer l’un d’eux. Quand au plafond de 10 %... il est « explosé » !

L’émotion suscitée à l’époque, par cette affaire, était vive dans l’établissement. D’un coté les personnels et les patients subissent l’austérité budgétaire, les rationnements tous azimuts, le blocage des salaires, au nom d’une « saine gestion des deniers publics ». De l’autre une direction « manageant » sans état d’âme social, qui loin de montrer l’exemple, se met pour le moins à l’abri de la rigueur.

Mais le président du C.A se contre fiche de ces considérations. Il persiste et soumet au vote, ce 10 novembre, la prise en charge de la totalité des loyers à Paris (plus les charges) du directeur de l’EPS et de la directrice des ressources humaines, sur le budget de l’hosto. Soit 2196 € par mois pour le directeur (c’était 1880 € en 2005) et 1760 € pour la DRH ! (Le coût du logement à Neuilly-sur-Marne de l’ingénieur chargé de la gestion des risques est plus modeste : 731 € / mois).

Comparez avec vos salaires !!!

C’est d’autant plus indécent que les cadres de direction n’ont pas été les fonctionnaires les moins revalorisés ces derniers mois.

Nombre d’administrateurs ont dénoncé cette délibération au pied levé, le montant de l’indemnité octroyée et l’absence d’assise réglementaire sérieuse.

Mais au final le cadeau à nos patrons est reconduit : 4 administrateurs ont voté POUR (3 élus locaux, dont le président du CA et le représentant de l’Ordre des médecins) et 2 ont voté CONTRE (les élus SUD)...

Le scandale continue !

Il est regrettable que les 9 autres administrateurs, pourtant critiques, aient choisi de ne pas prendre part au vote (des élues, les représentants de la CME, de la CGT et des usagers).

Néanmoins ce résultat étriqué et les conditions peu démocratiques du vote, qui en ont indigné plus d’un, nous permettent de penser que le sujet n’est pas clos.

Quel budget pour Ville-Evrard en 2007 ?

En 1er lieu, l’exercice qui consiste pour les instances des hôpitaux publics, à proposer un Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses (c’est à dire un budget), pour l’année suivante, se résume grosso modo à un vœu pieu.

En effet, en 2006, faisant fi des demandes des établissements, le ministère et la majorité parlementaire ont saigné à blanc les hôpitaux. Pour l’an prochain re-belote ; une nouvelle ponction de 1 milliard d’€ est programmée, dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale.

Ce qu’obtiendra à Ville-Evrard, dépendra donc du niveau de la purge décidé par les tutelles.

La Fontaine aurait pu en faire une fable ! ( ou, si les serfs n’ont pas le moral, les seigneurs eux n’ont pas de morale )



Forum de l'article