Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale C’est pas normal !
 

LES FEMMES NE SONT PAS DES MINEURS !

Communiqué du Mouvement Français pour le Planning Fammilial.
jeudi 14 décembre 2006.


"Au moment où, à droite comme à gauche de l’échiquier politique, se multiplient les annonces sur la lutte contre les violences faites aux femmes, le Parlement examine un texte qui renforce les rapports de domination, ignore les luttes et les revendications des femmes et les renvoie à un statut de dominées.

Le 5 décembre 2006, l’assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi dit "prévention de la délinquance", comme le Sénat l’avait fait le 21 septembre.

L’article 16 de l’actuel projet, amendé à la baisse par les sénateurs, est rétabli par les députés : dans le cas des violences conjugales, le médecin pourra, sans en informer sa patiente et contre son gré, avertir les autorités policières et judiciaires. Les femmes battues deviennent juridiquement des mineures et le pacte de confiance avec leur médecin est entamé.

Cet article est triplement dangereux :

-  pour les médecins qui vont perdre définitivement la confiance de leur patiente car le secret professionnel ne sera plus respecté.
-  pour les femmes qui seront de ce fait considérées comme des mineures et incapables.
-  pour les associations qui pourraient prochainement être aussi amenées à dénoncer des hommes violents sans l’accord de la femme.

Le Planning Familial s’insurge contre des mesures qui en apparence pourraient apparaître comme une volonté louable de protéger les femmes mais qui objectivement reviennent à les cantonner dans le rôle de victimes incapables de décider par elles mêmes.

De plus, aborder la question des violences faites aux femmes comme un problème strictement de santé publique et lui donner comme seule solution un aspect répressif c’est méconnaître qu’il s’agit avant tout d’une question de société qui met en jeu l’inégalité entre le féminin et le masculin.

Le Planning Familial, qui lutte pour une société plus juste et égalitaire, réaffirme son opposition résolue à ce projet de loi et en demande le retrait."



Forum de l'article