Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale C’est pas normal !
 
Hôpitaux-prisons :

SARKOZY SE FAIT DE LA PUB A MOINDRE FRAIS !

Communiqué de presse de la Fédération SUD SANTE SOCIAUX.
jeudi 30 août 2007.



-  Fédération nationale Sud Santé-Socaiux.
-  70 rue Philippe de Girard.
-  75018 Paris - Téléphone :01 40 33 85 00
-  Télécopie : 01 43 49 28 67 - E-mail :info@sud-sante.org -
-  Internet :www.sud-sante.org -

Paris le 29 août 2007.

Le président Sarkozy entouré d’une petite poignée de ministres s’est arrogé, de façon fort peu républicaine, le droit de détourner de sa fonction un bien public.

Ainsi, il annonce la création d’un hôpital-prison pour enfermer et soigner les « pédophiles ».

Cet hôpital, en cours de construction, est initialement une unité d’hospitalisation spécialement aménagées (UHSA) et qui devait à l’origine permettre de pouvoir donner des soins hospitaliers psychiatriques à l’ensemble de la population carcérale de la région pénitentiaire de Lyon.

Ce faisant, Monsieur Sarkozy exploite l’émotion créée par un fait divers violent en aggravant une situation qui n’en demande pas tant.

Les moyens du soin sont déjà exsangues en prison. Cette ponction décrétée, comme le fait du prince Nicolas, contredit le président Sarkozy qui, lui, déplore que le temps d’emprisonnement ne soit pas mis à profit pour soigner.

Il s’agit d’un abus de pouvoir fâcheux vu l’état du dispositif.

Cet abus de pouvoir s’inscrit dans la logique du ministre de l’intérieur Sarko qui déjà bétonnait l’action sociale à coups d’établissements pénitentiaires pour mineurs, de centres d’éducation fermés, de centres d’éducation renforcés, de maison de la deuxième chance (militarisés).

Parallèlement pour la psychiatrie est prévue la création :
-  de nouvelles UMD, (d’unités de soins pour malades difficiles (ou dangereux).
-  des UHSA précitées complétées par des UHSA de long séjour censées accueillir des détenus en fin de peine que « la société » ne peut remettre en liberté.

Sud Santé Sociaux dénonce cette politique d’effets d’annonces sécuritaires en contradiction avec les besoins du terrain, des professionnels, des usagers et de la société.

Cette politique qui n’aura d’autres effets que d’enfermer toujours plus...

Du béton pour le social, du béton pour la psychiatrie.

Avec le président Sarkozy c’est vraiment une politique sanitaire et sociale béton... et barreaux.



Forum de l'article