Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale Nos actions
 

POUR LES SERVICES PUBLICS HOSPITALIERS DE PROXIMITE !

St Affrique.
jeudi 13 décembre 2007.


La Coordination Nationale des Comités De Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité se félicite de la tenue, le 27 novembre dernier, à l’Assemblée nationale, d’une table ronde sur « les hôpitaux de proximité face au désert médical », à l’initiative du député Christian Paul.

Près de soixante représentants de comités de la coordination, de toute la France, y ont participé. Ils s’étaient réunis 2h avant la rencontre pour faire le point et évoquer les cas récents, les attaques contre Lannemezan (fermeture imposée « illégalement » par le Ministère malgré un jugement favorable au maintien de la maternité) et contre Saint-Affrique (risque de fermeture partielle de la chirurgie malgré les accords passés avec le Ministère).

Ces deux faits, ajoutés à des dizaines d’autres, sont là pour nous rappeler que la "démocratie française" ne respecte pas ses principes et ses promesses, et que si les citoyens ne se mobilisent pas, la classe politique continuera à bafouer tout ce qui fait la richesse de notre société : humanité, fraternité, proximité dans un cadre territorial égalitaire.

Près de 80 députés et sénateurs vont interpeller Mme Bachelot sur la situation des hôpitaux de proximité et demander un moratoire sur les fermetures de services.

Il s’agit là d’une étape importante de la lutte menée depuis des années pour la défense et la promotion des hôpitaux et maternités de proximité par notre Coordination.

Dès sa fondation en avril 2004 la Coordination nationale se positionnait pour le maintien du service public de proximité, et l’arrêt des restructurations destructrices en cours, pour contrer un désert médical en pleine extension.

La demande de moratoire est donc une grande avancée, même si pour nous cela reste trop timide sur deux éléments essentiels. La durée proposée de 18 mois est trop courte pour faire vraiment le point et pour permettre aux structures malmenées de se redresser.

Enfin le moratoire ne concerne pas les sites ou services déjà fermés, or nous pensons, avec les populations personnels et élus concernés, qu’il faut les rouvrir en prenant en compte les besoins réels des gens, et non pas les seules considérations financières ou de démographie médicale.

La Coordination se félicite encore plus du succès obtenu à l’hôpital de Saint-Affrique où malgré les attaques répétées, la large mobilisation a de nouveau permis d’obtenir le maintien du fonctionnement de la chirurgie 24H sur 24, 7 jours sur 7.

Quand l’union est massive et active entre les usagers, les élus et les personnels médicaux et paramédicaux concernés, on peut espérer que les destructions en cours peuvent être bloquées.

Pour autant, de nombreux services hospitaliers sont partiellement ou totalement fermés ou menacés comme la maternité de Lannemezan qui a fermé ses portes le 27 novembre.

Nous réaffirmons la nécessité de stopper ces fermetures responsables d’une déstructuration en profondeur de notre système de santé et appelons à soutenir les mobilisations citoyennes les plus larges et les plus pluralistes pour défendre une vision égalitaire et humaniste du service public.

Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité. Mairie de St Affrique 12400 - Site http://www.coordination-nationale.org - Postmaster@coordination-nationale.org Coprésidents - Michel ANTONY et André LACHARD.

Michel.Antony@wanadoo.fr - alachardsbesson@akeonet.com -



Forum de l'article