Accueil Bienvenue sur le site du Collectif 51 de sauvegarde de la Sécurité Sociale
 

Médecin traitant : MG France demande à M. Douste-Blazy "d’intervenir".

Dépêche AFP
mercredi 5 janvier 2005.


"Le Président du Syndicat de Médecins Généralistes (MG France), le Dr Pierre Costes, a demandé au ministre de la Santé , P. Douste-Blazy, d’"intervenir avant que la réforme du médecin traitant" ne serve de "prétexte" à la "généralisation" d’une médecine à deux vitesses.

...MG France avait refusé, en décembre, de signer le "protocole d’accord" avec l’Assurance Maladie qui doit ouvrir la voie, en janvier, à l’adoption d’une nouvelle convention médicale qui intègre, notamment, le nouveau dispositif du médecin traitant.

"Intervenez avant qu’il ne soit trop tard et que la réforme du médecin traitant ne devienne ce qui aura servi de prétexte(...) à la généralisation, en médecine de ville, de la règle du "plus cher, plus vite, et seulement pour certains", que l’on observe dans certaines consultations hospitalières, a écrit le Dr Costes au ministre, dans une lettre transmise à l’AFP.

"Vous ne pouvez laisser un accord conventionnel se conclure sur le dos des médecins généralistes, des professionnels de santé de proximité, des patients, de l’Assurance Maladie et de ceux qui la financent", a ajouté le Dr Costes.

Les quelques 38 millions d’assurés de plus de 18 ans doivent recevoir, entre le 1er janvier et le 15 mars, "un formulaire personnalisé" envoyé par l’Assurance Maladie et destiné à choisir leur médecin traitant.

A partir du 1er juillet, ces assurés devront avoir choisi leur "médecin traitant", généraliste ou spécialiste, qu’ils devront consulter avant de voir un autre médecin, le "médecin correspondant" sous peine de ne pas être remboursés au tarif "Sécu".

(AFP le 04/01/2005)



Forum de l'article