Archives pour la catégorie «Ecologie»

Pour une culture de la gratuité

Pour en finir avec l’aliénation capitaliste.
Bravo à Paul Aries pour cette excellente intervention.


Ateliers de la planification écologique: Paul Ariès
envoyé par La-Tele-de-Gauche77. – L’actualité du moment en vidéo.

La lucidité de Reiser…

Il y a 30 ans le Grand Reiser publiait une BD sur l’écologie, sujet qui le passionnait.
A l’époque l’écologie n’était pas encore entrée dans la mode du discours politique, René Dumont avait bien présenté sa candidature à la présidentielle de 1974 pour ne récolter que 1,32% des votes.

Ces écolos, ces barbus intriguaient, amusaient et pourtant quelque années auparavent le Club de Rome rendait des conclusions effrayantes sur l’avenir de l’humanité et qui a écouté, qui a compris ???

Reiser faisait partie de ces gens d’avant garde, moqués par les imbéciles de son temps, mais respecté et admiré 30 ans après sa mort.
Regardez cette planche tirée de sa BD sur l’écologie et dites moi si elle ne sonne pas étrangement dans à nos têtes…
Des doux dingues qu’ils disaient…

Émission Rue des entrepreneurs sur la décroissance

L’excellente émission de France Inter Rue des entrepreneurs est menacée.
Cette institution radiophonique risque de disparaitre à la rentrée pour une obscure affaire de harcèlement…
Vous pouvez réagir en signant cette pétition ICI

L’émission « Rue des entrepreneurs » menacée par la direction de France Inter

LE MONDE pour Le Monde.fr | 29.03.10 | 20h04

Après vingt-huit ans d’antenne, l’émission « Rue des entrepreneurs » pourrait disparaître de la grille de France Inter. Depuis fin 2009, la direction de la radio est en conflit avec Didier Adès et Dominique Dambert, les deux animateurs du magazine hebdomadaire. Le 11 décembre, elle leur a adressé un avertissement pour « faute grave », leur reprochant d’avoir eu des démêlés avec leur assistante, ancienne déléguée syndicale CGC, battue aux élections professionnelles en novembre 2009.

Obligée de reprendre le chemin du travail après dix ans au service de son syndicat, cette nouvelle assistante n’aura pourtant guère eu le temps d’être harcelée. Quelques jours à peine après son arrivée fin novembre au service de la « Rue des entrepreneurs », la nouvelle a obtenu un premier arrêt maladie de quinze jours, suivi d’un second de même durée. C’est pendant son absence que Didier Adès et Dominique Dambert ont reçu, par lettre, un « avertissement disciplinaire » de la direction d’Inter.

Pour tenter de comprendre les origines de ces accusations de harcèlement express, les deux animateurs de l’émission ont « demandé un rendez-vous à Philippe Val », directeur de France Inter. Une demande restée aujourd’hui encore « sans réponse ».

En revanche, Didier Adès et Dominique Dambert ont été convoqués « la semaine dernière à un entretien préalable au licenciement ». « Notre avocat négocie avec la direction, explique au Monde Didier Adès. On nous a fixé un ultimatum jusqu’au 1er avril. » A cette date, faute d’avoir accepté ses conditions, la direction de la radio se dit prête à aller au contentieux.

« Meurtris, trahis », Didier Adès et Dominique Dambert ne veulent pas céder. Par ce procédé « honteux », selon eux, la direction de France Inter voudrait en fait « se débarrasser de l’émission ». Selon les deux animateurs, cette affaire à valeur de « test » : après « Rue des entrepreneurs », la direction pourrait s’en prendre à d’autres émissions.

Guy Dutheil

Vous pouvez écouter le dernier numéro de cette excellente émission consacrée à la Décroissance.

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Pot de terre vs pot de fer : 1- 0

Dans un précédent billet, j’évoquais les tensions entre les Amérindiens et le gouvernement du Pérou.
Ces affrontements ont fait plusieurs dizaines de mort.
À l’origine de cette situation : la décision du gouvernement d’exploiter les ressources de l’Amazonie.
On connait le scénario tristement banal :

  1. Le grand capital graisse la patte des dirigeants corrompus pour faire main basse sur les ressources d’un pays du tiers monde.
  2. Pour lutter contre sois disant la pauvreté les dirigeants corrompus annoncent avec démagogie qu’il faut exploiter les ressources de la forêt.
  3. On confie la mission à des multinationales étrangères.
  4. Les indigènes manifestent, on tire dans le tas, on en tue quelques centaines, tout le monde s’en fou et le calme revient…
  5. Les multinationales déboulent, coupent tous les arbres, forent, font sauter les montagnes, déversent toutes les saloperies imaginables dans les rivières, la faune sauvage déguste etc.
  6. Les autochtones sont peu à peu décimés par les maladies, le vacarme, la pollution, l’alcoolisme, les règlements de compte…
  7. Les sociétés pillent littéralement les ressources en quelques années et laissent un désert derrière elles.
  8. Et les habitants du pays se retrouvent aussi pauvres qu’au début.

Le scénario était écrit, le mauvais film allait se jouer mais la mobilisation internationale en a décidé autrement.
Tout le monde s’en fou ? Non pas cette fois ! Poursuivre la lecture de «Pot de terre vs pot de fer : 1- 0»

Protégez les droits des peuples autochtones – Sauvez l’Amazonie!

1113_peru_final

Le Pérou est le théâtre de heurts violents entre des groupes autochtones qui cherchent désespérément à protéger l’Amazonie et le gouvernement qui a promulgué des lois qui autorisent une exploitation intensive des mines et du bois et l’agriculture à grande échelle dans la forêt ombrophile.

Si le gouvernement et les industries extractives ont gain de cause, la forêt ombrophile péruvienne et ses habitants subiront d’immenses ravages dont les répercussions seront catastrophiques pour le climat de la planète.

Signez d’urgence la pétition ci-dessous et appuyez la lutte courageuse que livrent des populations autochtones pour protéger l’Amazonie — Un politicien latino-américain célèbre et respecté la remettra en notre nom au président Alan Garcia.

Pour participer à la mobilisation mondiale et signer la pétition cliquez ICI
Diffusez cette information.

Sauvons les forêts.

foret-luxuriante

Campagne de Greenpeace contre le déforestation.

Les moteurs de la déforestation
Vidéo envoyée par gpfrance

Soutenez l’appel ‘ZERO DEFORESTATION’
=> http://www.greenpeace.fr/zero-deforestation

Eloge du Porc.

porc-irlandais-a-la-dioxine1228671317

L’Égypte vient de commencer à génocider ses porcs (un demi-million d’animaux devraient être sacrifiés), le zoo de Bagdad annonce qu’il a euthanasié ses sangliers par mesure de précaution nous dit-on… Ceci en dépit des annonces des autorités sanitaires qui répètent inlassablement que qu’il n’y a pas de danger avec les porcs, que la souche de cette grippe a muté, qu’elle est passée à l’homme et qu’elle n’a pas besoin de porcs pour se répandre.
J’ai même lu que c’est l’homme qui serait contaminant pour le porc et non l’inverse…
Alors, ma question est simple : quand est-ce qu’on commence a euthanasier les cons ? Ça ferait pas mal de monde à commencer par ces dictateurs débiles qui affament leurs peuples, on peut commencer par le président Egyptien Moubarak : une décharge électrique dans le cerveau de ce « cochon » pour l’étourdir et ensuite abattage selon le rite hallal…
Mais que suis-je bête, il ne pourra pas être consommé par son peuple, l »Islam interdit de consommer les animaux impurs n’est-ce pas ?
Revenons à nos porcs.
porcs-maternite-008Pauvres bêtes !
Le porc est un animal merveilleux, intelligent, sensible, et propre (toutes mes excuses à l’espèce porcine pour avoir osé la comparer au président Egyptien) !
C’est la laideur des hommes qui s’est répandue sur ce merveilleux animal en le recouvrant de souillure et en en faisant le réceptacle ultime de notre cruauté et de notre abjection.
Victime une nouvelle fois de la bêtise des hommes, les animaux ont toujours a payer en dernier ressort le prix de nos erreurs et de notre bêtise.
elevage-industriel-h5n1C’est de ces élevages abominables de l’industrie agroalimentaire que vient le mal, c’est de là que sont parties les récentes pandémies, je pense au SRAS au H5NI et à cette grippe A.
La promiscuité des animaux entassés et enchainés, les mauvais traitements qu’ils subissent tout au long de leur courte vie, le stress sont le terreau idéal pour le développement de chimères virales qui ne demandent qu’a se répandre sur toute la planète.
Ces conditions d’existence abominable infligées à des animaux innocents ne grandissent pas les sois disant « humains » que nous croyons être.
Ces élevages sont notre honte.
1508869640_small1508863212_small

Je vais oser faire un rapprochement qui pourrait en choquer certains, mais peu importe : je ne peux pas m’empêcher de songer aux camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale quand je vois ces élevages ignobles (sans parler des conditions d’abattage), comment ne pas faire ce rapprochement ?
589504087_smallJe consommais peu de viande, je crois que toutes ces horreurs viennent de me couper l’appétit.
Que faire pour changer tout ça ?
La réponse est peu être de cesser de manger de la viande, s’y songe de plus en plus.

Pardon, Chers animaux pour toutes les souffrances inutiles que nous vous infligeons par ignorance, nous sommes nombreux a vous aimer pour ce que vous êtes, de merveilleuses créations de la Vie et non pour ce que vous pouvez nous apporter.
Pardon.

Pour en savoir plus : un site intéressant ICI mais attention images insoutenables.

Hommage aux liquidateurs.

23 ans déjà, l’impensable est survenue une nuit d’avril 1986, la catastrophe de Tchernobyl a marqué nos mémoires et la terre.
Les liquidateurs ce sont ces hommes qui ont permis par leur sacrifice de contenir la terrifiante pollution radioactive du réacteur de Tchernobyl.
La plupart de ces hommes sont morts dans l’indifférence, la pauvreté et l’oublie de leur sacrifice.
Ce film de Wladimir Tchertkoff leur rend hommage.

Yves Cochet, un sage chez les Verts.

130607_cochet_campagne46

Yves Cochet fait partie de ces hommes qui m’auraient fait rester chez les Verts s’ils y avaient été plus nombreux.
Pour l’avoir croisé à deux ou trois reprises, je ne peux que souligner la grande lucidité de cet homme sur l’état de notre civilisation.
Le constat est clair, nous allons dans la joie et l’allégresse droit au mur et ne comptez pas sur nos hommes politiques pour y changer quoi que ce soit.
C’est là le drame de notre temps, une cécité généralisée et une incapacité à imaginer un avenir viable pour l’humanité.
Ce n’est pas du catastrophisme, mais du réalisme, le modèle productiviste trouve déjà ses limites et c’est la nature qui fixe ses limites…
Bien entendu des gens comme Yves Cochet son raillés, moqués, mais qu’importe le rire des imbéciles, un jour ils ne riront plus.
Écoutez Yves Cochet…

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

En France on a de la merde mais pas d’idées !

lapin_cretin_toilettes

C’est à ce triste constat que je dois me résoudre.
La France produit de le merde comme partout dans le monde, assez probablement pour faire rouler toutes les bagnoles de la planète avec la clim en marche mais il faut aller dans les pays du nord pour trouver des gens assez malins pour transformer tout ça en puits de pétrole.
En France on nous dira que c’est pas possible, trop compliqué, trop cher, trop ceci, trop cela… C’est toujours la même pensée sclérosée à l’oeuvre, les mêmes conservatisme, cette frilosité qui nous condamne à être à la traine des autres pays.
Dommage !

Rouler « propre » grâce aux égouts à Oslo.

La clé de l’énergie « propre » se trouverait-elle au tréfonds des égouts? L’idée fait son chemin dans la ville d’Oslo qui envisage de mettre en service des bus roulant au biogaz extrait des eaux usées.

A compter de l’été 2010, de nouveaux bus devraient sillonner l’agglomération de la capitale norvégienne, alimentés par un carburant produit dans un bel élan collectif, mais sans doute à leur insu, par les habitants.

« On gagne sur tous les tableaux: ça présente un bilan carbone neutre, ça ne pollue presque pas, c’est moins bruyant et c’est renouvelable à l’infini », explique à l’AFP Ole Jakob Johansen, un responsable du projet au sein de la municipalité.

Le carburant, le méthane généré par la fermentation des boues, proviendra de la station d’épuration de Bekkelaget, qui voit transiter les déjections de 250.000 citadins.

« En allant aux toilettes, une personne produit huit litres d’équivalent diesel par an. Cela semble peu mais, multiplié par 250.000, ça permet de faire rouler 80 bus, à raison de 100.000 km chacun », souligne M. Johansen.

Comparé au diesel, le biométhane –ou gaz naturel pour véhicules (GNV)– représente une grande avancée: outre sa neutralité en carbone, il permet une réduction de 78% des émissions d’oxyde d’azote et de 98% particules fines, deux facteurs de maladies respiratoires notamment, et de 92% du bruit. Poursuivre la lecture de «En France on a de la merde mais pas d’idées !»

Jancovici sur France inter.

h_9_ill_970355_par1239454

Écoutez cette intervention très intéressante de Jean Marc Jancovici sur la nécessité de changer de civilisation face à la pénurie de ressources.
Jancovici est consultant, spécialiste des questions d’environnement et d’énergie, son mérite : dire les choses avec clarté et sans détour.
Jancovici est un ingénieur, avec lui pas de longues phrase, pas de longues théories complexes sur la manière de faire évoluer nos sociétés, son analyse est directe, c’est celle d’un technicien face aux faits, contraint de les admettre dans tout leur rudesse.
C’est un pragmatique.
J’ai toujours trouvé qu’il était rude mais je lui reconnais le mérite de dire les choses.
Il est l’auteur du site suivant : http://www.manicore.com/

Source :France Inter, CO2 mon amour

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

La vie d’un truc…

sos_button

Brosse à dents en plastique, rasoir jetable, jeans slim à la mode, préservatif, CPU intel (c), revue porno, couche culotte jetable, cassette pour apprendre l’Hebreux en 10 mn, machin qui désodorise les toilettes, souvenir avec un coquillage collé sur une carte postale de merde….
Des « trucs » j’en ai plein à la maison, vous aussi ?
Des « trucs » on en a des tonnes, nous sommes envahis par les « trucs », nous travaillons pour avoir des « trucs », nous souffrons pour accumuler des « trucs », nous polluons pour fabriquer des « trucs » et nous mourrons parfois pour ces « trucs »…

Regardez l’excellent film d’Annie Leonard « The story of stuff » en version sous titrée (plus bas) ou alors en cliquant sur cette bannière :200x57_sos_bannerhorzsm1

Ce film est génial et je vous encourage vraiment à le montrer à vos amis car il aide à comprendre la relation qu’il y a entre notre mode de vie basé sur un consommation effrénée et la destruction des écosystèmes de cette planète.
Un exposé remarquable d’intelligence qui devrait être diffusé dans toutes les écoles.
Le film dure une 20aine de mn.

 
icon for podpress  la vie d'un truc: Play Now | Play in Popup

Les voeux du Père Noël.

im-1113364-othys-et-le-pere-noel

Le Père Noël passe son temps à écouter nos voeux mais personne n’a jamais songé à lui demander ce qu’il souhaiterait.
Le Père Noël vient d’être interviewé par Denis Cheissoux, l’animateur de CO2 mon amour, l’émission de France Inter.
Ecoutez c’est intéressant ; on devrait plus souvent écouter le Père Noël.
Ah j’allais oublier :  bonne Pâques :)

 
icon for podpress  Les voeux du Père Noël: Play Now | Play in Popup