Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

police_et_materiel_copy.jpgChomeur frappé par la police

Vous avez le malheur de croisez des flics et hop vous avez plus d’oeil… magique ? non, dramatique !
Encore une triste affaire impliquant des policiers.
2 jeunes on perdu chacun un oeil après avoir reçu un coup de flashball.
Encore une histoire de vies brisées, pour rien, comme ça, à cause d’un abrutis qui a décidé de viser la tête d’une personne avec son flashball plutôt que les jambes ou les fesses..
Je suis épouvanté devant tant de bêtise.
On a l’habitude, c’est quotidien.
On va nous dire qu’il ne pouvait pas se douter qu’en visant la tête il infligerait des blessures gravissimes…
Ce type d’excuse ne passe pas, ça ne peut plus passer.
Pas de réactions des politiciens qui arment ces mauvais flics, ces voyoux en uniforme.
Je suis indigné, révolté par cette police qui ne respecte pas les citoyens qu’elle est censé protéger et servir.
Nous avons en France un police d’extrême droite, je crois que nous pouvons le dire.
Ras le bol de la flicaille,de cette racaille, ras le bol, marre !
A bas l’état sécuritaire, qu’il crève !

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

Le Post

Alexandre vient de rentrer chez lui.
Depuis samedi soir, il était à l’hôpital.

« J’ai perdu un oeil » nous dit-il, épuisé, depuis son lit.

Pourquoi?

« J’étais à un barbecue, samedi soir, à la Cerisaie, à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), quand j’ai reçu un projectile d’un CRS dans l’oeil droit » nous dit-il.

Les échauffourées, survenues en deux temps samedi soir, ont fait plusieurs blessés.
5 policiers et 2 jeunes.
« Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et flashballs » nous dit la police, précisant « ne pas connaître l’origine des blessures de ces deux jeunes. »

« Les deux jeunes, mon frère et Bruno, ont chacun perdu l’usage d’un oeil » nous dit la soeur d’Alexandre, qui prévoit « de porter plainte. »

« L’IGPN (Inspection générale de la police nationale ndlr) mène l’enquête » nous dit le parquet de Pontoise ce mardi.
Sur Le Post, Alexandre, 21 ans, raconte sa soirée:

Que s’est-il passé?

« Samedi soir, j’étais à un barbecue, pour l’anniversaire d’un ami, à la Cerisaie. On était une vingtaine. On mangeait et on écoutait de la musique qui venait d’une voiture garée à côté. Je suis arrivé vers 22h, et ça a dégénéré vers 22h30. »

Comment ça a dégénéré?
« Vers 22h30, un camion de CRS s’est approché de nous. Ils se sont garés à côté. Là, des jeunes ont commencé à jeter des projectiles sur le camion. »

Quels jeunes s’en sont pris aux CRS?

« Des petits, plus jeunes que nous, qui n’étaient pas au barbecue et qui étaient dans la cité. Ils sont arrivés quand le camion des CRS s’est garé. J’ai entendu dire qu’ils étaient une centaine et qu’ils étaient cagoulés. Ils étaient en fait une dizaine et n’étaient pas cagoulés. »

Qu’ont-ils jeté sur le camion des CRS?

« Des pierres, des cailloux. »

Comment les CRS ont-ils réagi?

« Au départ ils sont restés dans le camion. Puis sont descendus, et se sont rués vers nous. Les petits se sont un peu mélangés à nous, et on a été pris dans le tas. Les CRS ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des flashballs. »

Comment avez-vous réagi?

« Avec un ou deux amis, on a essayé de parler avec les CRS, de leur dire qu’on avait rien à voir. Ils n’ont rien voulu savoir, n’ont rien dit du tout. »

C’est là que vous avez été blessé?

« Oui. Des CRS étaient en face de moi. J’ai tourné la tête à droite pour voir ce qu’il s’y passait. On était un peu cernés. C’est là que j’ai reçu un tir de flashball dans l’oeil droit. C’est un CRS qui me l’a lancé. A environ 7 ou 8 mètres de distance, à bout portant. »

Avez-vous vu le CRS tirer sur vous?

« Oui. Il m’a visé et m’a touché à l’oeil. »

Que s’est-il passé ensuite?

« J’ai commencé à saigner beaucoup. A l’oeil et à l’oreille. J’ai vu un de mes amis qui passait dans la cité en voiture. J’ai couru jusqu’à lui pour l’arrêter. C’est lui qui m’a emmené à l’hôpital de Gonesse. »

Comment allez-vous?

« J’ai eu l’arcade ouverte. Et les médecins sont formels: j’ai perdu mon oeil droit. Les médecins m’ont dit que ça ressemblait à une blessure type balle de paintball. Mon iris et ma pupille ont été décollés sur le coup et mon oeil creusé. »

Que pensez-vous de ce qu’il s’est passé?

« Je ne suis pas dans la revanche. J’ai perdu un oeil pour rien, gratuitement. Est-ce normal? Je veux juste que justice soit faite. »

Autres articles du site...

0 réponse à “Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »”


  • Aucun commentaire

Laisser un commentaire