Archives pour le mot-clé «barbarie»

Qu’est ce qui sauvera Troy Davis ?

2968487115_4dca1be877_o

Aujourd’hui des gens se sont rassemblés pour dénoncer le déni de justice dont est victime Troy Davis et pour réclamer un procès équitable.

Je me demande ce qui peut le sauver tant l’obstination de la »justice » américaine à l’exécuter est grande (relire mes précédents articles à ce sujet pour comprendre).
Rien n’y fait, les éléments tendant à démontrer l’innocence de Troy Davis sont écartés d’un revers de main méprisant… il doit mourir, ils l’ont décidé et ma fois peut importe qu’il soit coupable ou innocent, telle est la règle de l’état de Georgie.

Reconnaitre que des innocents sont exécutés porterait un coup terrible à l’institution de la peine de mort aux États-Unis, on pourrait presque imaginer que cet aveu signerait l’arrêt de mort de la peine de mort.
Les gens ne veulent pas d’une justice qui tue des innocents alors la chose est simple ; refuser simplement de voir en eux des innocents même quand les preuves sont éclatantes.
Cette obstination révèle la peur des partisans de la peine de mort à regarder cette infamie en face, ils ne veulent pas voir, ils préfèrent se dire que tous ces gens qui attendent leur exécution sont coupables, un point c’est tout, et que c’est là la volonté de Dieu, de Jesus ou de qui sais-je…
Malgré tout, la mobilisation les a fait reculer à 3 reprises…
Ne leur lâchons rien, ne leur cédons rien, on finira bien par avoir la peau de la peine de mort… elle est en sursis, on lui réglera son compte, patience.

Pour soutenir Troy Davis : http://soutenonstroydavis.amnesty.fr/

Eloge du Porc.

porc-irlandais-a-la-dioxine1228671317

L’Égypte vient de commencer à génocider ses porcs (un demi-million d’animaux devraient être sacrifiés), le zoo de Bagdad annonce qu’il a euthanasié ses sangliers par mesure de précaution nous dit-on… Ceci en dépit des annonces des autorités sanitaires qui répètent inlassablement que qu’il n’y a pas de danger avec les porcs, que la souche de cette grippe a muté, qu’elle est passée à l’homme et qu’elle n’a pas besoin de porcs pour se répandre.
J’ai même lu que c’est l’homme qui serait contaminant pour le porc et non l’inverse…
Alors, ma question est simple : quand est-ce qu’on commence a euthanasier les cons ? Ça ferait pas mal de monde à commencer par ces dictateurs débiles qui affament leurs peuples, on peut commencer par le président Egyptien Moubarak : une décharge électrique dans le cerveau de ce « cochon » pour l’étourdir et ensuite abattage selon le rite hallal…
Mais que suis-je bête, il ne pourra pas être consommé par son peuple, l »Islam interdit de consommer les animaux impurs n’est-ce pas ?
Revenons à nos porcs.
porcs-maternite-008Pauvres bêtes !
Le porc est un animal merveilleux, intelligent, sensible, et propre (toutes mes excuses à l’espèce porcine pour avoir osé la comparer au président Egyptien) !
C’est la laideur des hommes qui s’est répandue sur ce merveilleux animal en le recouvrant de souillure et en en faisant le réceptacle ultime de notre cruauté et de notre abjection.
Victime une nouvelle fois de la bêtise des hommes, les animaux ont toujours a payer en dernier ressort le prix de nos erreurs et de notre bêtise.
elevage-industriel-h5n1C’est de ces élevages abominables de l’industrie agroalimentaire que vient le mal, c’est de là que sont parties les récentes pandémies, je pense au SRAS au H5NI et à cette grippe A.
La promiscuité des animaux entassés et enchainés, les mauvais traitements qu’ils subissent tout au long de leur courte vie, le stress sont le terreau idéal pour le développement de chimères virales qui ne demandent qu’a se répandre sur toute la planète.
Ces conditions d’existence abominable infligées à des animaux innocents ne grandissent pas les sois disant « humains » que nous croyons être.
Ces élevages sont notre honte.
1508869640_small1508863212_small

Je vais oser faire un rapprochement qui pourrait en choquer certains, mais peu importe : je ne peux pas m’empêcher de songer aux camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale quand je vois ces élevages ignobles (sans parler des conditions d’abattage), comment ne pas faire ce rapprochement ?
589504087_smallJe consommais peu de viande, je crois que toutes ces horreurs viennent de me couper l’appétit.
Que faire pour changer tout ça ?
La réponse est peu être de cesser de manger de la viande, s’y songe de plus en plus.

Pardon, Chers animaux pour toutes les souffrances inutiles que nous vous infligeons par ignorance, nous sommes nombreux a vous aimer pour ce que vous êtes, de merveilleuses créations de la Vie et non pour ce que vous pouvez nous apporter.
Pardon.

Pour en savoir plus : un site intéressant ICI mais attention images insoutenables.

Les ravages de la bétise.

2 affaires tragiques parmi tant d’autres :

Il y a 10 ans Matthew Shepard, 21 ans était assassiné en raison de son homosexualité, cette affaire donnera lieu à une vague d’émotion aux états unis sans précédent mais aussi dans le reste du monde grâce à internet.
Ses assassins, 2 paumés, 2 petits frappes nuisibles, 2 ordures, ont été condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération, piètre consolation…

A 10 ans d’intervalle on apprend qu’une femme policière Afghane a été assassinée par les talibans qui avaient juré de la tuer car elle avait osé braver la règle des talibans, celle qui est faite aux femmes de ce pays, de rester cloitrées, enfermées.
Elle s’appelait Malalai Kakar, elle était l’une des femmes les plus célèbre d’Afghanistan, elle laisse plusieurs orphelins qui devront apprendre à vivre désormais sans leur mère…
« Malalaï Kakar était l’une de nos cibles et nous avons aujourd’hui
réussi à l’éliminer », a déclaré Yousuf Ahmadi, porte parole des
Talibans.
Yousuf Ahmadi as-t’il déjà été un enfant ? A t’il eu une mère ?
Que vont devenir ces pauvres enfants dans ce pays ravagé ?
Que vont-il devenir sans leur mère ? Yousuf Ahmadi s’en fiche ce n’est pas le problème de cet homme pieux.
Les talibans savent-ils qu’ils ont brisé les vies innocentes de ces enfants ?
Connaissent-il la souffrance d’un enfants qui se réveille la nuit, pleurant,  sachant qu’il ne reverra plus jamais sa mère ?
Yousuf Ahmadi tu n’es qu’un porc et encore j’ai plus de respect pour les porcs.
J’espère que tu subiras le jugement de Dieu s’il existe.

Les point commun entre ces deux affaires ? aucun ? oui et non.
Ce sont deux victimes d’une très longue liste qui ont payé de leurs vies les ravages d’un mal qui s’appelle la bêtise.
La bêtise de Yousuf Ahmadi qui ne reconnait pas aux femmes les mêmes droits qu’aux hommes, la bêtise des 2 petites ordures qui ont massacré Matthew Shepard un soir d’octobre 1998 car ils n’acceptaient pas qu’un homosexuel ait un  droit à la vie comme eux…
Le manque de compassion, l’entêtement, l’ignorance, le mépris pour autrui, autant de ravages pour notre pauvre espèce tourmentée.
Première cause de mortalité dans le monde, la bêtise tue, n’importe quand, n’importe où et n’importe quoi.
Guerres, famines, génocides, tyrannie, intolérance, exploitation… innombrable symptômes de ce fléau au milles visages.
Les actes criminels des auteurs de ces crimes témoignent de leur capacité nulle à voir en chaque homme, femme et enfant un semblable qu’il faut respecter pour ce qu’il est, ces crimes témoignent d’un désechement de la raison et d’un orgueil démesuré, l’orgueil abject des gens qui ne doutent pas, qui savent ce qui est bon et mal et qui décident pour les autres de ce qui est bien ou mal pour eux.
Mais savent-ils au moins ce qu’ils font ces assassins, ces dégénérés ?
Il y a de quoi être très très en colère devant l’inutilité de ces morts et de ces souffrances infligées par des gens qui ne respectent pas leurs semblables.

Dernier jour d’un condamné.

En pensant à Troy Davis (voir billet précédent) je ne peux pas m’empêcher de repenser à une lecture qui m’avait marqué, celle du Dernier jour d’un condamné, de Victor Hugo, lisez-le c’est important.
Je ne te connais pas Troy Davis mais je pense à toi, l’idée qu’on puisse attenter à ta vie me remplit d’horreur et d’effroi, les hommes qui commettront ce crime abject ne sont pas meilleurs que toi, le système qui emploie leur cruauté est criminel.
Quel genre d’hommes sont capable d’une telle chose ? Tuer froidement un homme comme eux, un homme qui pense, qui respire comme eux !
J’espère qu’on arrêtera cette monstrueuse machination à temps comme on l’a fait pour Kenneth Foster.

Extrait du Dernier jour d’un condamné – Chapitre XXVI

Il est dix heures.

Ô ma pauvre petite fille ! encore six heures, et je serai mort ! Je
serai quelque chose d’immonde qui traînera sur la table froide des
amphithéâtres ; une tête qu’on moulera d’un côté, un tronc qu’on
disséquera de l’autre ; puis de ce qui restera, on en mettra plein une
bière, et le tout ira à Clamart.

Voilà ce qu’ils vont faire de ton père, ces hommes dont aucun ne me
hait, qui tous me plaignent et tous pourraient me sauver. Ils vont me
tuer. Comprends-tu cela, Marie ? Me tuer de sang-froid, en cérémonie,
pour le bien de la chose ! Ah ! grand Dieu ! Poursuivre la lecture de «Dernier jour d’un condamné.»

Troy Davis probablement innocent risque certainement d’être éxécuté

Les accusateurs de Troy Davis se sont tous rétractés mais c’est pas grave, la date d’exécution est fixée au 23 septembre prochain.

L’AFFAIRE :
Troy Davis est dans les couloirs de la
mort depuis plus de 15 ans pour le meurtre d’un agent de police à
Savannah, Georgia. De nouvelles preuves qui remettent en question sa
culpabilité n’ont pas été prises en compte au tribunal.

Troy Davis attend son exécution dans les couloirs de la mort de Georgia
pour le meurtre d’un policier. Cependant, de sérieux doutes pèsent sur
sa culpabilité. Sa condamnation a été basée uniquement sur des
déclarations douteuses de témoins, sans la moindre preuve matérielle.
Depuis lors, six des neuf témoins à charge sont revenus sur leurs
déclarations ou les ont contredit. La plupart ont déclaré avoir été
contraints par la police d’impliquer Davis, bien qu’ils ne l’aient pas
vu tirer sur l’agent de police. Un des témoins-clef de l’accusation a
été reconnu par neuf personnes comme étant le meurtrier.
Cette nouvelle preuve n’a pas été retenue lors des procédures d’appels.

Je sais que c’est insignifiant mais vous pouvez signer une pétition ici :
http://www.ipetitions.com/petition/innocencematters/

Pauvre amérique !

Tzvetan Todorov nous parle des barbares.

Tzvetan Todorov est chercheur du CNRS, il est l’auteur du livre La peur des barbares, il a été invité dans une émission d’Europe1 pour en parler.
Son approche du sujet est d’une rare clairvoyance, j’ai mis l’enregistrement.
Bien entendu le point de vue de l’interviewer n’a aucun intérêt selon moi… si vous n’êtes pas d’accord rien ne vous empêche de me laisser un petit commentaire :)

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Absolument inflexible

16-06-2008
Le ministère egyptien de l’Intérieur annonce la mort d’au moins 40
immigrants clandestins au large de la Libye. Près de cent autres sont
portés disparus.

Ces candidats à l’exil dans les pires conditions ont été victimes d’un naufrage de l’embarcation de fortune qui devait les conduire vers les côtes Italiennes, selon le ministère égyptien.
Le bateau qui transportait 150 Africains en partance pour l’Europe a sombré le 7 juin, après être parti de Zouwarah, près de la frontière tunisienne.
Par ailleurs, 90 autres clandestins, dont 13 femmes et 7 enfants, ont été secourus lundi au large de l’île de Lampedusa par les garde-côtes italiens. Dimanche, plus de 400 immigrants africains avaient réussi à atteindre l’île.

Une nouvelle qui n’émeut pas grand monde.
Gorgés des fruit de l’indifférence nous avons oublié qui nous étions.
Des hommes, des femmes, des enfants meurent à nos portes mais nous laissons faire car nous avions oublié que ces hommes étaient nos frères, que ces femmes étaient nos soeurs et que ces enfants sont nos enfants.
J’espère que l’avenir nous pardonnera.
En parlant d’avenir voici une nouvelle d’anticipation ecrite par Silverberg, un auteur de science fiction, vous verrez c’est pas mal.
ABSOLUMENT INFLEXIBLE.

Appel des enfants d’Afrique.

Écoutez cette supplique, si vous restez indifférent alors vous n’avez pas votre place sur mon blog.
Ce texte magnifique a été écrit par un enfants qui est mort de froid dans le train d’atterrissage d’un avion.
Quand des enfants meurrent dans l’indifférence il faut commencer à se poser de sérieuses questions sur l’état de notre « civilisation »…
Un jour nous auront honte d’avoir été trop « civilisé »…

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Le Kenya vient de sortir de la préhistoire, youpiiii.

hommecaverne.jpg

Après avoir végété pendant des millions d’années à un stade d’évolution préhistorique je viens d’apprendre que le Kenya est passé directement de la préhistoire au Moyen age en inaugurant ce tournant historique par la crémation de 11 personnes accusées de sorcellerie.
Les lumières de l’an mille ont enfin atteint cette terre misérable.
C’est sûr ils sont en progrès, enfin !
Avec de tels progrès je vous le dis mes amis, ils ne vont pas tarder à comprendre que c’est la Terre qui tourne autour du Soleil et non le contraire alors soyons sur nos garde…

Kenya: 11 personnes accusées de sorcellerie brûlées vives par des villageois.

NYAKEO (AFP) — Au moins 11 personnes, dont 8 femmes, ont été brûlées vives mardi soir dans un village de l’ouest du Kenya par une foule en colère qui les accusait de sorcellerie, dans une région où des dizaines de personnes ont été tuées pour les mêmes motifs dans les années 90. Poursuivre la lecture de «Le Kenya vient de sortir de la préhistoire, youpiiii.»

Images de chine.

Ce sont des photos d’éxécutions.
Ces photos révoltantes montrent la réalité de ce régime répugnant qui méprise la vie de ses propres habitants.
Pour comprendre l’ignominie de la peine de mort il faut la regarder en face.
J’ai quand même flouté certains détails…
Ah j’allais oublier : vous avez réservé vos billets pour les JO ???
Pays de merde…

image2.jpgimage1.jpgimage3.jpgimage4.jpgimage5.jpgimage6.jpgimage7.jpgimage8.jpgimage9.jpg

Marchons vers la barbarie.

oppression_sand.jpg

Une société qui s’attaque exclusivement aux plus faibles, une société qui stigmatise les pauvres (chômeurs, rmistes, sdf), une société qui rafle les étrangers, qui les parque et qui va même jusqu’à s’attaquer à leurs enfants, un société qui s’attaque aux jeunes en les traitant comme des animaux (voir l’affaire du répulsif anti-jeune) ça s’appelle comment ?
On avait eu le répulsif anti sdf, on progresse c’est évident.

Le propre de toute société avancée c’est de protéger les plus faibles, ce n’est malheureusement plus le cas en france.
Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, celle du mépris de la faiblesse, celle du dénis de la fragilité.
Voila ce que j’appelle la barbarie.
On exécute pas encore les gens dans la rue, pas encore…
Nous y courrons dans l’indifférence de nos « penseurs » qui ont compris qu’il était plus utile de servir que de penser.
On va me dire « c’est pire ailleurs », je note une inflexion de la pensée dans cette remarque : dorénavant le critère d’avancement d’une société comme la notre c’est la chine ou la république démocratique du congo, voilà !
Ça ne vous inquiète pas ?
La question : comment en est on arrivés là ?
Par lâcheté sans doute mais surtout par accommodation progressive au pire, c’est comme ça que les choses se font.
Si on avait montré aux Allemands dans les années 20 où hitler les aurait menée 20 ans plus tard que ce serait il passé ?
On nous abreuve d’idée réactionnaires du matin au soir : trop de pauvres qui vivent au crochet de la société, trop de prisonniers bien traités, trop d’immigrés, trop de crimes, trop de jeunes, trop de socialisme, trop de… liberté… et voilà comment on nous vole notre libérté, par petit touches, imperceptiblement…

Réveillez vous !

Perpétuité pour le tireur fou d’Anvers.

Hans Van Themsche, 19 ans, a été condamné à la prison à vie par la cours d’assises d’Anvers.
Ce cinglé avait semé la panique dans les rues d’Anvers en 2006 après avoir tué à coup de fusil deux personnes, une nounou Malienne de 24 ans et la fillette de 2 ans dont elle avait la charge.
Il avait aussi grièvement blessé une jeune femme d’origine Turque.
Les motivations racistes du jeune homme sont évidentes, il s’en était confié la veille du drame à ses camarades d’internat en leur avouant qu’il voulait tuer un maximum de « macaques » et mourir dans l’honneur…
C’est un policier qui mettra fin au périple meurtrier de Van Themsche en lui tirant une balle dans le ventre.
La police retrouvera chez le jeune homme un poignard gravé du sigle SS, hérité de son grand père, combattant sur le Front de l’Est au côté des nazis.
Il semblerait que son renvoi de l’internat ai été la goutte d’eau de trop dans une aussi petite tête…
C’est en skinhead qu’il voulait mourir : crane rasé, tatouage sur la bras et une haine maladive des autres…
La justice a tranché, il vivra les longues années qui lui restent à vivre entre 4 murs…
Espérons que cette réclusion l’aide à murir…

Il y a 20 ans : mort d’un che Africain.

Le 15 octobre 1987 une bande d’insurgés opérant pour le compte de l’actuel président Burkinabé, Blaise Compaoré assassinaient le président Thomas Sankara.
Père de la révolution anti impérialiste et progressiste Burkinabé, il s’attira beaucoup d’inimitiés en particulier de la part des féodaux locaux et des animateurs du réseau de la Franceafrique.
La France dirigée alors par François Mittérand à probablement joué un rôle central dans son assassinat.
Sankara reste une icône pour la jeunesse Africaine, un modèle de probité et de courage.
On notera une troublante chronologie : 20 ans auparavant, presque jour pour jour était exécuté Che Guevara, le 9 octobre 1967 en Bolivie…
Sankara, jeune capitaine marxiste, n’a pas fait que rebaptiser son pays, anciennement appelé Haute Volta, par les colonisateurs, en Burkina Faso, le pays des hommes intègres, il a fait bien plus, en permettant l’émergence d’une conscience Africaine.
Orateur de grand talent, séduisant, il passionne, il exalte, il conscientise son peuple.
Il n’hésite pas a appliquer des mesures révolutionnaires comme la gratuité des logement, la suppression de l’impôt par tête.
Il donne aux femmes un rôle nouveau dans cette société féodale, il combat l’excision, règlement la polygamie, promeut l’alphabétisation, encourage la relocalisation de l’économie et l’émancipation économique et politique de son pays.
Il agace, fait parfois preuve de maladresse…le 15 octobre 1987 il tombe sous les balles traitres de son amis, de son bras droit, Blaise Compaoré, toujours au pouvoir, reçu avec les grands honneurs en 2006 par Jacques Chirac, manifestement enchanté de serrer la main d’un assassin…

Lien : le site de l’association Survie.