Archives pour le mot-clé «démocratie»

Ben Ali la chute, le tyran est en fuite.

C’est ainsi que finissent les tyrans, assasinés ou en fuite et seuls, détestés, allant de ci-de-là tels de misérables rats.
Qu’aucun tyran n’espère finir ses jours paisiblement.
Ben Ali ne mérite pas le repos tant qu’il n’aura pas eu à répondre de ses crimes et de ceux de son clan, la mafia familliale des Trabelsi.
Il aura fallut une centaine de morts aux dernières nouvelles pour mettre un terme à l’épopée criminelle de cet homme.
Ses chiens n’ont pas pu le sauver, il n’ont pas pu aretter la main puissante du peuple inconsolable de la mort des siens, mais qui le pouvait ?
C’est la mort du plus petit des Tunisiens, un humble chômeur, un vendeur de rue qui n’avait que quelque fruits et légumes à vendre pour subvenir à ses besoins et c’est à cet homme que s’est attaqué la police de Ben Ali en lui confisquant le peu qu’il avait et cet homme qu’on avait privé de tout, du droit de parler, du droit de protester, du droit de résister, de se défendre, s’est emparé du seul droit qui lui restait, mettre fin à sa vie en s’immolant par le feu, cet homme est mort mais sa protestation, son sacrifice à libéré des millions d’hommes.
C’est cette injustice faite au plus petit des hommes que le peuple Tunisien n’a pas accepté et il a fait tomber le plus grand d’entre eux, le tyran tout puissant.
Le désespoir des peuples, rien ne peu l’arrêter, aucune police, aucune tyrannie ne peut l’arrêter, c’est ce qu’aurait du comprendre madame Alliot Marie, notre guenon nationale, elle qui proposait de prêter main forte la police Tunisienne au moment même où celle-ci tirait contre son propre peuple…

ALLIOT-MARIE propose d’aider la Tunisie dans la répression
envoyé par SuperBeurkMan. – L’actualité du moment en vidéo.

Ce sont ces criminels là, ici ou ailleurs, ceux qui méprisent les peuples, ceux qui méprisent leur souffrance, ceux qui ne connaissent aucune limite dans l’arrogance, le mépris, la violence, qu’il faut définitivement mettre hors d’état de nuire.
Qu’ils s’en aillent tous, mais plus encore, qu’ils répondent de leurs crimes et que justice soit faites aux humbles de ce monde.
Ce soir le monde est meilleur.

Des nouvelles de Wikileaks

Wikileaks : La liberté ? oui mais pas trop…

Julian Assange, fondateur de Wikileaks

La liberté d’information ? oui bien sûr…
La liberté ? mais c’est évident voyons, ne sommes nous pas en démocratie ?

Alors dans ce cas comment faut-il comprendre l’article du Sun qui fait référence aux révélations du site Américain wikileaks sur la guerre d’Afghanistan (des milliers de documents secrets mis en ligne), la sale guerre de notre temps ?

Que devons-nous penser des attaques du Sun quand il parle de « clowneries » en évoquant le travail extraordinaire de Wikileaks ?  que devons nous penser lorsque on lit dans les colonnes de ce sinistre torchon de la nébuleuse Murdoch :

« La publication de rapports des services secrets par des journaux de gauche en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Etats-Unis ne peut avoir qu’un seul effet : saper le moral des hommes et des femmes au front, prêts à donner leur vie pour notre liberté. Les chefs militaires préviennent que les révélations d’hier mettent en danger les vies de davantage de soldats britanniques et américains. Cela contribuera à saper la confiance entre les partenaires de coalition qui combattent en Afghanistan et à attiser les craintes de l’opinion publique. Le clown qui a publié les documents a déclaré qu’ils semblaient ‘apporter la preuve de crimes de guerre’. Mais c’est l’individu qui les a dévoilés en premier lieu qui devrait se trouver sur le banc des accusés. Et vite. Il a déjà fait suffisamment de mal. »

The Sun le 27 juillet 2010

Que devons-nous penser quand on apprend qu’un soldat qui a fait des révélation à Wikileaks sur une bavure de l’armée Américaine en Iraq risque 54 ans de prison : http://www.bradleymanning.org/
Que devons nous penser des menaces et des pressions que subit le site d’information, on parle même de menaces physiques, il est en tout cas recherché, pourquoi au juste ?
Un type du Pentagone déclare : « Nous aimerions savoir où il est, nous aimerions sa coopération dans ce domaine, »  ben voyons…

Tout cela me fait dire que notre idée de liberté d’informer, de circuler ou de nous exprimer sont douces utopies aux yeux de ceux qui nous dirigent, eux qui proclament ces mêmes valeurs, auxquelles ils ne croient pas, du matin au soir à la figure de ceux qu’ils désignent de tyrans…
Nos leçons, notre morale ne vaut que pour les autres, nos énnemis, au nom de la liberté, de la démocratie et des Droits de l’homme baillonnont le peuple, il nous remerciera le moment venu…
C’est par ces mots qu’on pourrait résumer la pensée de nos gouvernants qui croient bien peu à la force de la liberté et à la puissance de la vérité.
La vérité balaiera ces menteurs, ces scélérats qui cherchent à nous cacher les horreurs qu’ils commettent chaque jour en notre nom à traver
s le monde.
La population a le droit de savoir ce qu’on commet soit disant pour sa sécurité, elle à le droit de refuser cette « sécurité » achetée au prix du sang des enfants Irakiens ou Afghans, elle à le droit de savoir à quoi sert l’argent de ses impôts.
Grace à Internet, grace au courage de gens comme
Bradley Manning ou Julian Assange nous pouvons rêver d’un autre monde, un monde plus juste où la vérité ne serait plus honteuse.
J’encourage toutes les personnes qui liront ce billet à soutenir  les éclaireurs de notre monde qu’ils s’appellent Wikileaks ou Mediapart car la justice et le monde meilleur auquel nous aspirons ne peut naitre que de la vérité.

Lien : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2898
http://www.framablog.org/index.php/post/2010/07/27/wikileaks-julian-assange


Un beau clip de défense des Droits de l’homme.

C’est Turc, la Turquie à beaucoup progressé sur ces questions, c’est rassurant.

La neutralité des réseaux par l’excellent Benjamin Bayart.

La neutralité des réseaux, c’est quoi ce truc ?
En quoi c’est important ?
Vous ne mesurez pas à quel point ce concept est important pour notre liberté.
Benjamin Bayart, l’un des pionniers de l’internet français, fondateur de l’un des premiers fournisseur d’accès français (FDN : French Data Network) est venu nous expliquer ça à la fac des sciences de Reims.
Regardez cette vidéo et vous comprendrez l’importance de cette neutralité.
NB : Votre serviteur apparait dans la vidéo aux alentours de la 124 ème minute.

Apprenez la liberté.

georges-bernanos1En 1945, l’écrivain français Georges Bernanos dénonçait l’accoutumance à la surveillance, il y voyait un recul des libertés face à la menace totalitaire du « Moloch technique » au service du contrôle social : « L’idée qu’un citoyen, qui n’a jamais eu affaire à la Justice de son pays, devrait rester parfaitement libre de dissimuler son identité à qui il lui plaît, pour des motifs dont il est seul juge, ou simplement pour son plaisir, que toute indiscrétion d’un policier sur ce chapitre ne saurait être tolérée sans les raisons les plus graves, cette idée ne vient plus à l’esprit de personne. Le jour n’est pas loin peut-être où il nous semblera aussi naturel de laisser notre clef dans la serrure, afin que la police puisse entrer chez nous nuit et jour, que d’ouvrir notre portefeuille à toute réquisition. Et lorsque l’État jugera plus pratique, afin d’épargner le temps de ses innombrables contrôleurs, de nous imposer une marque extérieure, pourquoi hésiterions-nous à nous laisser marquer au fer, à la joue ou à la fesse, comme le bétail ? L’épuration des Mal-Pensants, si chère aux régimes totalitaires, en serait grandement facilitée. »

A méditer.

Vous trouverez des sentences fameuses sur la liberté ICI

fRance 3 c’est mieux que la télévision Iranienne quand même !

ortf

Il y a quelques semaines je me désolais de l’éviction du Front de gauche des débats organisés sur les plateaux de fRance 3 à ‘occasion des élections européennes.
Voir mon billet ICI
Dans ma région ce débat à eu lieu le 28 mai sur fRance 3 Alsace, était convié le parti du régime, le parti sois disant socialiste, le modem et bien entendu le Front natioanal.
Pas de Front de gauche pour apporter ne serais-ce qu’une pincée de contradiction, juste comme ça, pour l’honneur de notre démocratie, pour faire comme si…
Cet effort ils n’ont même pas voulu le faire, nos « journalistes » de merde ne cherchent même plus à faire illusion tant leur servilité face au pouvoir, leur bêtise doublée d’une arrogance sans borne est incommensurable.
Lisez la réponse de fRance 3 à mon mail, c’est sans commentaire !

Bonjour,

J’ai bien reçu votre mail faisant part de votre mécontentement face aux débats organisés par France 3 Alsace lors des élections.

J’ai transmis votre courrier au Rédacteur en Chef des éditions régionales qui souhaite apporter les précisions suivantes sur les principes qui régissent le traitement de la campagne des élections européennes sur les antennes de France Télévisions, et sur les antennes régionales de France 3 en particulier.

Durant cette campagne, les candidats et leurs soutiens ont bénéficié d’un accès équitable aux antennes régionales de France 3. Poursuivre la lecture de «fRance 3 c’est mieux que la télévision Iranienne quand même !»

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

L’interview de Julien Coupat.

29397_29370_29248_29087_coupat-une

Voici un texte trés intéressant, une reflexion sur la liberté.
Nous nous croyions libre parce que nous pouvons choisir entre 10 marques de margarine mais que vaut notre liberté quand le pouvoir peut en disposer avec autant de désinvolture en incarcérant n’importe lequel d’entre nous ?
L’affaire de Tarnac c’est le pouvoir mis à nu, dans sa laideur mais aussi sa petitesse car en dépit de ses contorsions il ne parviendra pas à nous faire taire.
Bravo à Julien Coupat pour ce texte remarquable.
Je n’aurais qu’une seule réserve : pourquoi un telle sortie, caché dans un coffre comme un voleur ? j’ai trouvé que ça manquait de panache.
Il faillait sortir et aller parler à la presse, leur dire « me voici et je vais parler », voilà ce qu’il aurait fallut faire.

Julien Coupat : « La prolongation de ma détention est une petite vengeance »

Voici les réponses aux questions que nous avons posées par écrit à Julien Coupat. Mis en examen le 15 novembre 2008 pour « terrorisme » avec huit autres personnes interpellées à Tarnac (Corrèze) et Paris, il est soupçonné d’avoir saboté des caténaires SNCF. Il est le dernier à être toujours incarcéré. (Il a demandé à ce que certains mots soient en italique).

Comment vivez-vous votre détention ?

Très bien merci. Tractions, course à pied, lecture.

Pouvez-nous nous rappeler les circonstances de votre arrestation ?

Une bande de jeunes cagoulés et armés jusqu’aux dents s’est introduite chez nous par effraction. Ils nous ont menacés, menottés, et emmenés non sans avoir préalablement tout fracassé. Ils nous ont enlevés à bord de puissants bolides roulant à plus de 170 km/h en moyenne sur les autoroutes. Dans leurs conversations, revenait souvent un certain M. Marion [ancien patron de la police antiterroriste] dont les exploits virils les amusaient beaucoup comme celui consistant à gifler dans la bonne humeur un de ses collègues au beau milieu d’un pot de départ. Ils nous ont séquestrés pendant quatre jours dans une de leurs « prisons du peuple » en nous assommant de questions où l’absurde le disputait à l’obscène. Poursuivre la lecture de «L’interview de Julien Coupat.»

La démoCrassie sur Télésarkozy…

image_36127105

« La voix est libre » sois disant, plus c’est gros et plus ça passe !
France 3 Alsace refuse d’inviter Héléne Franco, la tête de liste du Front de Gauche dans le Grand Est lors de son prochain « débat » sur les Européennes le 28 mai.
L’UMP, le PS, le MODEM, le FN sont invités, mais pas le Front de gauche.
Motif invoqué : c’est une petite liste !
Face à une conception aussi stupéfiante de la démocratie que dire ?

L’un des principes de base de toute démocratie c’est de donner les mêmes chances à tous les candidats et de laisser le citoyen juge mais sur télésarkozy les choses ne fonctionnent pas de la sorte, les gagnants du scrutin sont déjà désignés et ils sont d’accords entre eux.
Pas de confrontation, pas de vague, ouf la tenue du débat est assurée !
Leur démoCrassie pue vraiment la pisse, elle ne sera jamais la mienne.

Comment voulez-vous que les gens aient encore la foi dans un système aussi malhonnête qui bafoue les principes élémentaires de la liberté ?

Cette décision révoltante d’escamoter le Front de gauche de ce débat est très grave, elle dénote un réel mépris pour le débat démocratique et la diversité des points de vue, que fait donc le CSA, garant de l’équilibre des temps de parole…

Je suis révolté.
Diffusez cette information et protestez auprès de France 3 Alsace à l’adresse suivante : http://relations.france3.fr/region_index.php?region=1

4329-2Réaction d’Hélene Franco, tête de liste du Front de Gauche dans le Grand-est :

Cher(e)s camarades,

Je vous appelle à écrire et à faire écrire en masse, des courriers de protestations à France 3 Alsace qui refuse de nous inviter au débat contradictoire qu’ils organisent le 28 mai pour notre circonscription, arguant du fait que nous serions, d’après leur propre critère, « une petite liste ».

Nous ne pouvons accepter cette décision scandaleuse!

Voici l’adresse, le mail et le fax de France 3 Alsace,

France 3 Alsace
5 place de Bordeaux
67000 STRASBOURG
Tel:03 88 56 67 68
Fax:03 88 36 22 29

Mail « Une question »: http://relations.france3.fr/contact form1_questionsemiss.php?region=1

envoyer une copie à:

Patrick de CarolisPDG de France Télévisions
7 Esplanade Henri de France

75015 PARIS
Tel standard : 01 56 22 42 42

A vos claviers, amitiés militantes.

Hélène FRANCO

censure_intelligente

Monsieur le Président…

IRELAND-EU/

Un élu de Lorraine interpelle notre « président  » sur des violences commises lors de son déplacement du 12 mai à Nancy par… par ? Par nos amis les flics bien entendu !
C’est tellement banal.
Il n’y a plus de déplacement présidentiel sans heurts, arrestation, mise à sac de la ville.
Dorénavant quand un type se fera défoncer le crâne en pleine rue il conviendra de suspecter par ordre de priorité, les flics de la Police nationale et les CRS et seulement après les hommes de main du milieu et pour finir les sauvageons de banlieue.
Ne riez pas, c’est vrai !
J’aimerais tellement me dire que nous vivons dans un  pays où la liberté d’expression et le droit de manifester sont respectés, ou la police est au service des citoyens de ce pays…
Où est passée notre liberté ? Qui nous l’a prise ?

Voici la lettre :

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République,

sous couvert de Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle

Monsieur le Président,

Vous êtes venu à Nancy ce mardi 12 mai. Comme quelques centaines de personnes, j’ai tenté de vous faire savoir mon désaccord avec votre projet de loi « « Hôpital, Patients, Santé, Territoire ». Je voulais aussi vous dire la crainte déjà ressentie par les 650 personnes dont le poste sera supprimé ici.

Dans l’exercice de notre droit à manifester, nous sommes arrivés à quelques centaines de mètres du cortège de véhicules.

Certains ont alors commencé à quitter la place de Vosges.

Un individu a entrepris la fouille d’une poubelle. J’étais à moins de 10mètres. (j’affirme qu’il n’y a pas mis le feu comme la police l’a affirmé ensuite ; aucune flamme ni fumée n’est jamais apparue) Poursuivre la lecture de «Monsieur le Président…»

Droits des homosexuels, on progresse !

tf1-lci-russie-moscou-gaypride-homosexualite-2185524

Une manifestation violemment réprimée par la police, un cadavre déterré et jeté dans la rue parmi les détritus.
Dans quelle contrée désolée de telles choses se produisent ?
En Russie, au Sénégal est dans des tas d’autres endroits… Et oui c’est dans un tel monde que nous vivons !

En Russie, hier : 80 personnes brutalement interpellées par la police anti émeute alors qu’elles célébraient une gay pride sous les insultes et les menaces de groupuscules néo nazi, qui eux, n’ont bien évidement pas été inquiétés par la police.
Au Sénégal, une nouvelle hallucinante : la dépouille d’un homosexuel déterrée puis traînée et abandonnée devant le domicile de ses parents.
Non ce n’est pas tiré d’un film d’horreur ou d’un cauchemar, lisez donc ceci :

« Tout s’est déroulé samedi, quand dans la matinée décède à l’hôpital Saint-Jean de Dieu des suites d’une maladie, M. Diallo, un homosexuel notoirement connu. Refoulés des mosquées des quartiers Hersent et Mbambara où ils voulaient organiser une prière mortuaire, les proches du défunt procèdent discrètement à son enterrement au cimetière situé au quartier Darou Salam 2. Poursuivre la lecture de «Droits des homosexuels, on progresse !»

l’apprentissage de la liberté.

liberte-parole

Suite à un article paru sur le site http://fr.techcrunch.com reprochant à Facebook de ne pas censurer les groupes de discussion révisionnistes.
La lecture de l’article et les commentaires auxquels il a donné lieu m’ont amené à m’interroger : la censure est-elle légitime et sur quelle base se construit cette légitimité ?
Les victimes ou descendant de victime et plus largement les personnes se sentant offensés par une opinion, ont-elles le droit de décider de ce qui peut être dit, écrit ou lu au sujet de ce qu’ils considèrent comme leur souffrance ?
Des groupes de pression, des lobbys entendent interdire l’expression de certaines expressions, mais de quel droit ?
Les idées de ces groupes révisionnistes me répugnent, mais la liberté m’est chère, elle est sacrée à mes yeux, qui peut m’empêcher de lire ce que ces gens écrivent ? Mon discernement serait-il sujet à caution au point de laisser un tiers décider à ma place de ce qui est bon ou mauvais pour moi ?
C’est ce qu’entendent faire ceux qui promeuvent la censure sur internet ou dans la presse : interdire les opinions qui leur déplaisent et décider à notre place de ce que nous avons le droit de lire ou entendre, pour notre bien, cela va sans dire…
Une bien étrange conception de la liberté.

Selon moi la liberté est indivisible et sacrée, la découper en petits morceaux sous prétexte qu’il y aurait une « bonne » liberté et une « mauvaise » liberté c’est déjà enfoncer un poignard dans le sein merveilleux de la liberté d’expression et tracer un bien triste sillon, celui de la servitude et du conformisme.
La liberté par définition est insolente, dérangeante, provocante, déplaisante, si cela vous dérange alors vous n’êtes pas fait pour la liberté.
Nul ne peut décider pour autrui, nul ne devrait pouvoir faire taire une opinion sous prétexte qu’elle le dérange.
Cela ne veut bien évidemment pas dire que toutes les opinions se valent, mais c’est à chacun de nous de décider, eclairé par notre discernement, la culture, quelle opinion est valable et quelle autre ne mérite qu’indifférence et mépris.
C’est faire bien peu de cas de cette capacité de discernement vraiment !
A choisir dans le fond je préfère encore vivre dans un monde où les pires charognes pourraient écrire n’importe quelle connerie sur n’importe quel sujet que de vivre dans un monde désinfecté à l’eau bénite et à la javel de la bien pensance.
Ce débat n’est pas terminé et il me fait mesurer le difficile apprentissage de la liberté.

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

police_et_materiel_copy.jpgChomeur frappé par la police

Vous avez le malheur de croisez des flics et hop vous avez plus d’oeil… magique ? non, dramatique !
Encore une triste affaire impliquant des policiers.
2 jeunes on perdu chacun un oeil après avoir reçu un coup de flashball.
Encore une histoire de vies brisées, pour rien, comme ça, à cause d’un abrutis qui a décidé de viser la tête d’une personne avec son flashball plutôt que les jambes ou les fesses..
Je suis épouvanté devant tant de bêtise.
On a l’habitude, c’est quotidien.
On va nous dire qu’il ne pouvait pas se douter qu’en visant la tête il infligerait des blessures gravissimes…
Ce type d’excuse ne passe pas, ça ne peut plus passer.
Pas de réactions des politiciens qui arment ces mauvais flics, ces voyoux en uniforme.
Je suis indigné, révolté par cette police qui ne respecte pas les citoyens qu’elle est censé protéger et servir.
Nous avons en France un police d’extrême droite, je crois que nous pouvons le dire.
Ras le bol de la flicaille,de cette racaille, ras le bol, marre !
A bas l’état sécuritaire, qu’il crève !

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

Le Post

Alexandre vient de rentrer chez lui.
Depuis samedi soir, il était à l’hôpital.

« J’ai perdu un oeil » nous dit-il, épuisé, depuis son lit.

Pourquoi?

« J’étais à un barbecue, samedi soir, à la Cerisaie, à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), quand j’ai reçu un projectile d’un CRS dans l’oeil droit » nous dit-il.

Les échauffourées, survenues en deux temps samedi soir, ont fait plusieurs blessés.
5 policiers et 2 jeunes.
« Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et flashballs » nous dit la police, précisant « ne pas connaître l’origine des blessures de ces deux jeunes. »

« Les deux jeunes, mon frère et Bruno, ont chacun perdu l’usage d’un oeil » nous dit la soeur d’Alexandre, qui prévoit « de porter plainte. » Poursuivre la lecture de «Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »»