Archives pour le mot-clé «Ecologie»

Pour une culture de la gratuité

Pour en finir avec l’aliénation capitaliste.
Bravo à Paul Aries pour cette excellente intervention.


Ateliers de la planification écologique: Paul Ariès
envoyé par La-Tele-de-Gauche77. – L’actualité du moment en vidéo.

Ce que je rentiendrai de Copenhague.

Je suis allé à Copenhague pour participer à la manifestation de samedi dernier.
Lors de la manifestation j’ai été surpris par l’ampleur de la mobilisation, le long cortèges des manifestants venus des quatres coins du monde a traversé les rues fraiches de Copenhague dans une ambiance bon enfant pour ensuite dégénérer en affrontement entre jeunes et robocops de la police Danoise.
Ce qui est frappant quand on participe à ce genre de rassemblement c’est cette hystérie policière que je retrouve un peu partout en Europe.
On peut vraiment s’interroger sur l’état des démocraties et sur le crédit que des autorités sois disant démocratiques accordent à la parole des gens ordinaires.
Je ne prône pas la violence mais cette arrogance policière insupportable, ce mépris des autorités pour la libre parole des citoyens et leur droit de circuler librement, ces mesures sois disant préventives mais en réalité bassement sécuritaires, n’ont qu’un seul objectif : exacerber la tension au sein des cortèges et justifier une répression qui a de plus en plus de mal à  dissimuler sa véritable nature réactionnaire.
Les maitres du monde étaient regroupés au Bella center, une zone de guerre interdite au commun des mortels sous peine de plein de truc, on peut inclure la mort dans la liste des innombrables désagréments qui menacent ceux qui auraient l’imprudence de pénétrer dans une telle zone.
Leur isolement est encore monté d’un cran lorsque les organisateurs de cette mascarade ont décidé d’exclure les ONG, pourtant accréditées, des séances plénières.
Débarrassé de tout ce qui pouvait leur rappeler l’existence des peuples et les scories démocratiques qui vont avec, ils avaient tout loisir pour deviser et imaginer notre futur, surprotégés par des bataillons de flics, des hélicoptères tournoyant en permanence au dessus de la ville pour mieux épier et ficher la population.
Les maitres du monde ne pourront pas dire que leurs discussions ont été perturbées par les clameurs de la populace, ils n’auront pas cette excuse pour justifier leur échec patent.
Qu’ont-ils été capable de pondre ? Que dalle, rien quand dans le même temps des militants du monde entier réunis au Klimaforum se mettaient d’accord sur un texte.
Cette déclaration a été remise au organisateur de la conférence et qu’en ont-ils fait ?
Je n’ai malheureusement pas pu participer aux innombrables débats qui ont eu lieu au Klimaforum compte tenu du temps très limité de notre passage à Copenhague mais j’ai pu apprécier la qualité des intervenant, l’ambiance ouverte des échanges et le foisonnement des propositions et surtout l’absence des glaçons fluo (c’est comme ça que j’appelle les flics)…ça fait du bien.
Et j’en arrive à me poser une question simple : avons-nous besoin de ces gens là (je parle de ces gens qui prétendent diriger le monde) pour trouver des solutions aux problèmes de l’humanité ?
En tant que modeste citoyen je n’attend rien de ce genre de sommet même si je ne regrette pas mon déplacement.
Nous étions des dizaine de millier à braver le froid mais notre message n’a pas été entendu par ces gens qui prétendent diriger le monde… vouloir diriger le monde mais quelle absurdité !
Ma conviction : ne pas attendre que ces gens bougent car ils ne servent à rien en réalité mais agir là où on vit, où on peut, à son échelle pour faire évoluer les chose.
Rien n’empêche des pays de décider souverainement de baisser leurs émissions, rien ne m’empêche de renoncer à avoir une voiture, rien n’empêche un élu régional de promouvoir des politiques en faveur des énergies renouvelables dans sa région…

La révolution est dans mon salon, pas à Copenhague.
Je vous encourage néanmoins à écouter les paroles d’Hugo Chavez, l’uns des rares qui me donne encore des raisons d’espérer:

Protégez les droits des peuples autochtones – Sauvez l’Amazonie!

1113_peru_final

Le Pérou est le théâtre de heurts violents entre des groupes autochtones qui cherchent désespérément à protéger l’Amazonie et le gouvernement qui a promulgué des lois qui autorisent une exploitation intensive des mines et du bois et l’agriculture à grande échelle dans la forêt ombrophile.

Si le gouvernement et les industries extractives ont gain de cause, la forêt ombrophile péruvienne et ses habitants subiront d’immenses ravages dont les répercussions seront catastrophiques pour le climat de la planète.

Signez d’urgence la pétition ci-dessous et appuyez la lutte courageuse que livrent des populations autochtones pour protéger l’Amazonie — Un politicien latino-américain célèbre et respecté la remettra en notre nom au président Alan Garcia.

Pour participer à la mobilisation mondiale et signer la pétition cliquez ICI
Diffusez cette information.

L’écologie à l’honneur.

sans-titre-1

Je soutiens le Front de gauche et j’en suis fièr mais je ne cache pas ma joie de voir la liste Europe écologie damer le pion au PS et mettre l’écologie au centre de toutes les préoccupations.
Bravo à Europe écologie.
sige_ecologie_apx_470__w_ouestfrance_Ils donneront de très bons députés, sérieux, présents à Strasbourg.
Ceci étant dit mon  engagement au sein du Parti de gauche et du Front de gauche est total, j’ai quitté les Verts en 2005 car ils avaient soutenu le oui au TCE (le Traité européen), et je ne le regrette pas, car ils soutiennent maintenant le Traité de Lisbonne.
En tant qu’écologiste je me retrouve totalement dans le programme du Parti de gauche, j’aurais aimé que nous construisions un bloc de la gauche progressiste (cette préoccupation inclue bien évidemment l’écologie) et anti-capitaliste avec nos amis, je pense au NPA.
charbQuelle terrible erreur de Besancenot d’avoir refusé la main tendue… nous serions ce soir la 4eme force.
Europe écologie soutiens le Traité de Lisbonne, un texte qui promeut la logique productiviste du marché, je vois mal comment les écolos d’Europe écologie pourront surmonter cette incohérence alors qu’ils pronent la decroissance.
Le Parti de gauche refuse la logique productiviste et rejette le capitalisme, sur le plan des idées nous avons le mérite de la cohérence, malheureusement notre message n’a pas été assez entendu, car nous sommes une force jeune.
Nous ferons mieux la prochaine fois.
Félicitation à nos 4 (probables) députés.

Sauvons les forêts.

foret-luxuriante

Campagne de Greenpeace contre le déforestation.

Les moteurs de la déforestation
Vidéo envoyée par gpfrance

Soutenez l’appel ‘ZERO DEFORESTATION’
=> http://www.greenpeace.fr/zero-deforestation

Global résistance sur France 4

global_resistance

C’est une nouvelle émission de France4 vraiment pas mal.
J’aime beaucoup le ton impertinent de la voix off.
Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un programme qui va à la rencontre d’activistes aux quatres coins du monde.
Pacifistes, écologistes, artistes, syndicalistes avec un point commun : changer ce monde qui tourne à l’envers.
J’ai bien aimé le reportage sur le mouvement Freegan, ces gens qui refusent la consommation et qui récupèrent tout dans les poubelles.
Voir leur site : http://freegan.info/
On peut visionner la dernière émission en ligne ici : http://www.france4.fr/global-resistance/
Une bonne émission qui donne des idées.

Eloge du Porc.

porc-irlandais-a-la-dioxine1228671317

L’Égypte vient de commencer à génocider ses porcs (un demi-million d’animaux devraient être sacrifiés), le zoo de Bagdad annonce qu’il a euthanasié ses sangliers par mesure de précaution nous dit-on… Ceci en dépit des annonces des autorités sanitaires qui répètent inlassablement que qu’il n’y a pas de danger avec les porcs, que la souche de cette grippe a muté, qu’elle est passée à l’homme et qu’elle n’a pas besoin de porcs pour se répandre.
J’ai même lu que c’est l’homme qui serait contaminant pour le porc et non l’inverse…
Alors, ma question est simple : quand est-ce qu’on commence a euthanasier les cons ? Ça ferait pas mal de monde à commencer par ces dictateurs débiles qui affament leurs peuples, on peut commencer par le président Egyptien Moubarak : une décharge électrique dans le cerveau de ce « cochon » pour l’étourdir et ensuite abattage selon le rite hallal…
Mais que suis-je bête, il ne pourra pas être consommé par son peuple, l »Islam interdit de consommer les animaux impurs n’est-ce pas ?
Revenons à nos porcs.
porcs-maternite-008Pauvres bêtes !
Le porc est un animal merveilleux, intelligent, sensible, et propre (toutes mes excuses à l’espèce porcine pour avoir osé la comparer au président Egyptien) !
C’est la laideur des hommes qui s’est répandue sur ce merveilleux animal en le recouvrant de souillure et en en faisant le réceptacle ultime de notre cruauté et de notre abjection.
Victime une nouvelle fois de la bêtise des hommes, les animaux ont toujours a payer en dernier ressort le prix de nos erreurs et de notre bêtise.
elevage-industriel-h5n1C’est de ces élevages abominables de l’industrie agroalimentaire que vient le mal, c’est de là que sont parties les récentes pandémies, je pense au SRAS au H5NI et à cette grippe A.
La promiscuité des animaux entassés et enchainés, les mauvais traitements qu’ils subissent tout au long de leur courte vie, le stress sont le terreau idéal pour le développement de chimères virales qui ne demandent qu’a se répandre sur toute la planète.
Ces conditions d’existence abominable infligées à des animaux innocents ne grandissent pas les sois disant « humains » que nous croyons être.
Ces élevages sont notre honte.
1508869640_small1508863212_small

Je vais oser faire un rapprochement qui pourrait en choquer certains, mais peu importe : je ne peux pas m’empêcher de songer aux camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale quand je vois ces élevages ignobles (sans parler des conditions d’abattage), comment ne pas faire ce rapprochement ?
589504087_smallJe consommais peu de viande, je crois que toutes ces horreurs viennent de me couper l’appétit.
Que faire pour changer tout ça ?
La réponse est peu être de cesser de manger de la viande, s’y songe de plus en plus.

Pardon, Chers animaux pour toutes les souffrances inutiles que nous vous infligeons par ignorance, nous sommes nombreux a vous aimer pour ce que vous êtes, de merveilleuses créations de la Vie et non pour ce que vous pouvez nous apporter.
Pardon.

Pour en savoir plus : un site intéressant ICI mais attention images insoutenables.

Yves Cochet, un sage chez les Verts.

130607_cochet_campagne46

Yves Cochet fait partie de ces hommes qui m’auraient fait rester chez les Verts s’ils y avaient été plus nombreux.
Pour l’avoir croisé à deux ou trois reprises, je ne peux que souligner la grande lucidité de cet homme sur l’état de notre civilisation.
Le constat est clair, nous allons dans la joie et l’allégresse droit au mur et ne comptez pas sur nos hommes politiques pour y changer quoi que ce soit.
C’est là le drame de notre temps, une cécité généralisée et une incapacité à imaginer un avenir viable pour l’humanité.
Ce n’est pas du catastrophisme, mais du réalisme, le modèle productiviste trouve déjà ses limites et c’est la nature qui fixe ses limites…
Bien entendu des gens comme Yves Cochet son raillés, moqués, mais qu’importe le rire des imbéciles, un jour ils ne riront plus.
Écoutez Yves Cochet…

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

En France on a de la merde mais pas d’idées !

lapin_cretin_toilettes

C’est à ce triste constat que je dois me résoudre.
La France produit de le merde comme partout dans le monde, assez probablement pour faire rouler toutes les bagnoles de la planète avec la clim en marche mais il faut aller dans les pays du nord pour trouver des gens assez malins pour transformer tout ça en puits de pétrole.
En France on nous dira que c’est pas possible, trop compliqué, trop cher, trop ceci, trop cela… C’est toujours la même pensée sclérosée à l’oeuvre, les mêmes conservatisme, cette frilosité qui nous condamne à être à la traine des autres pays.
Dommage !

Rouler « propre » grâce aux égouts à Oslo.

La clé de l’énergie « propre » se trouverait-elle au tréfonds des égouts? L’idée fait son chemin dans la ville d’Oslo qui envisage de mettre en service des bus roulant au biogaz extrait des eaux usées.

A compter de l’été 2010, de nouveaux bus devraient sillonner l’agglomération de la capitale norvégienne, alimentés par un carburant produit dans un bel élan collectif, mais sans doute à leur insu, par les habitants.

« On gagne sur tous les tableaux: ça présente un bilan carbone neutre, ça ne pollue presque pas, c’est moins bruyant et c’est renouvelable à l’infini », explique à l’AFP Ole Jakob Johansen, un responsable du projet au sein de la municipalité.

Le carburant, le méthane généré par la fermentation des boues, proviendra de la station d’épuration de Bekkelaget, qui voit transiter les déjections de 250.000 citadins.

« En allant aux toilettes, une personne produit huit litres d’équivalent diesel par an. Cela semble peu mais, multiplié par 250.000, ça permet de faire rouler 80 bus, à raison de 100.000 km chacun », souligne M. Johansen.

Comparé au diesel, le biométhane –ou gaz naturel pour véhicules (GNV)– représente une grande avancée: outre sa neutralité en carbone, il permet une réduction de 78% des émissions d’oxyde d’azote et de 98% particules fines, deux facteurs de maladies respiratoires notamment, et de 92% du bruit. Poursuivre la lecture de «En France on a de la merde mais pas d’idées !»

Jancovici sur France inter.

h_9_ill_970355_par1239454

Écoutez cette intervention très intéressante de Jean Marc Jancovici sur la nécessité de changer de civilisation face à la pénurie de ressources.
Jancovici est consultant, spécialiste des questions d’environnement et d’énergie, son mérite : dire les choses avec clarté et sans détour.
Jancovici est un ingénieur, avec lui pas de longues phrase, pas de longues théories complexes sur la manière de faire évoluer nos sociétés, son analyse est directe, c’est celle d’un technicien face aux faits, contraint de les admettre dans tout leur rudesse.
C’est un pragmatique.
J’ai toujours trouvé qu’il était rude mais je lui reconnais le mérite de dire les choses.
Il est l’auteur du site suivant : http://www.manicore.com/

Source :France Inter, CO2 mon amour

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

La vie d’un truc…

sos_button

Brosse à dents en plastique, rasoir jetable, jeans slim à la mode, préservatif, CPU intel (c), revue porno, couche culotte jetable, cassette pour apprendre l’Hebreux en 10 mn, machin qui désodorise les toilettes, souvenir avec un coquillage collé sur une carte postale de merde….
Des « trucs » j’en ai plein à la maison, vous aussi ?
Des « trucs » on en a des tonnes, nous sommes envahis par les « trucs », nous travaillons pour avoir des « trucs », nous souffrons pour accumuler des « trucs », nous polluons pour fabriquer des « trucs » et nous mourrons parfois pour ces « trucs »…

Regardez l’excellent film d’Annie Leonard « The story of stuff » en version sous titrée (plus bas) ou alors en cliquant sur cette bannière :200x57_sos_bannerhorzsm1

Ce film est génial et je vous encourage vraiment à le montrer à vos amis car il aide à comprendre la relation qu’il y a entre notre mode de vie basé sur un consommation effrénée et la destruction des écosystèmes de cette planète.
Un exposé remarquable d’intelligence qui devrait être diffusé dans toutes les écoles.
Le film dure une 20aine de mn.

 
icon for podpress  la vie d'un truc: Play Now | Play in Popup

Les voeux du Père Noël.

im-1113364-othys-et-le-pere-noel

Le Père Noël passe son temps à écouter nos voeux mais personne n’a jamais songé à lui demander ce qu’il souhaiterait.
Le Père Noël vient d’être interviewé par Denis Cheissoux, l’animateur de CO2 mon amour, l’émission de France Inter.
Ecoutez c’est intéressant ; on devrait plus souvent écouter le Père Noël.
Ah j’allais oublier :  bonne Pâques :)

 
icon for podpress  Les voeux du Père Noël: Play Now | Play in Popup

Un projet comme on aimerait en voir plus souvent.

Un ami m’a envoyé cette info intéressante sur un projet d’installation d’une centrale hydraulique dans sa région :

Dans ce monde tout est possible, y compris de le faire changer à force de petites initiatives. Pour preuve, ce projet d’un seul homme de réhabiliter une centrale hydraulique laissée à l’abandon depuis des années parce que non rentable. Cet homme, délaissé des institutions publiques, c’est endetté pour ses croyances. Un autre monde est possible, soyons-en les maçons, apportons chacun notre brique!

Ça va turbiner sur l’Aube !

Un passionné d’énergies renouvelables veut faire revivre la centrale hydroélectrique des Forges de Clairvaux …

Il y a moins de cinquante ans, on comptait quatre centrales hydroélectriques sur le cours de l’Aube, entre Bayel et Lonchamp-sur-Aujon, soit une douzaine de kilomètres. Pontôt et la Taillerie dans la première commune citée, les Forges de Clairvaux et la Pointerie sur la seconde. Jugées peu rentables ou dépassées, ou encore ne produisant pas assez de courant, elles furent toutes abandonnées.

Il a fallu l’engouement d’un homme épris d’environnement et sensible aux énergies renouvelables pour que le destin d’un de ces anciens sites productifs reprenne vie. Pour des raisons personnelles, il préfère taire son nom, mais pas celui de la société fondée qui anime une telle entreprise, la CHBC, en clair, la centrale hydraulique de la Forge basse de Clairvaux.
Le travail pour faire revivre ce site se révèle titanesque. Il faut tout reprendre ! Les fondations de l’ancien pont-vannage construit par les moines cisterciens reposent en effet sur du sable, et de nombreux poids lourds ont emprunté l’ouvrage d’art au fil des ans, faisant fi de la limitation du tonnage.
On retrouve actuellement huit des vannes qui seront maintenues et restaurées, deux seront automatisées. Poursuivre la lecture de «Un projet comme on aimerait en voir plus souvent.»