Archives pour le mot-clé «fléau»

Pot de terre vs pot de fer : 1- 0

Dans un précédent billet, j’évoquais les tensions entre les Amérindiens et le gouvernement du Pérou.
Ces affrontements ont fait plusieurs dizaines de mort.
À l’origine de cette situation : la décision du gouvernement d’exploiter les ressources de l’Amazonie.
On connait le scénario tristement banal :

  1. Le grand capital graisse la patte des dirigeants corrompus pour faire main basse sur les ressources d’un pays du tiers monde.
  2. Pour lutter contre sois disant la pauvreté les dirigeants corrompus annoncent avec démagogie qu’il faut exploiter les ressources de la forêt.
  3. On confie la mission à des multinationales étrangères.
  4. Les indigènes manifestent, on tire dans le tas, on en tue quelques centaines, tout le monde s’en fou et le calme revient…
  5. Les multinationales déboulent, coupent tous les arbres, forent, font sauter les montagnes, déversent toutes les saloperies imaginables dans les rivières, la faune sauvage déguste etc.
  6. Les autochtones sont peu à peu décimés par les maladies, le vacarme, la pollution, l’alcoolisme, les règlements de compte…
  7. Les sociétés pillent littéralement les ressources en quelques années et laissent un désert derrière elles.
  8. Et les habitants du pays se retrouvent aussi pauvres qu’au début.

Le scénario était écrit, le mauvais film allait se jouer mais la mobilisation internationale en a décidé autrement.
Tout le monde s’en fou ? Non pas cette fois ! Poursuivre la lecture de «Pot de terre vs pot de fer : 1- 0»

Droits des homosexuels, on progresse !

tf1-lci-russie-moscou-gaypride-homosexualite-2185524

Une manifestation violemment réprimée par la police, un cadavre déterré et jeté dans la rue parmi les détritus.
Dans quelle contrée désolée de telles choses se produisent ?
En Russie, au Sénégal est dans des tas d’autres endroits… Et oui c’est dans un tel monde que nous vivons !

En Russie, hier : 80 personnes brutalement interpellées par la police anti émeute alors qu’elles célébraient une gay pride sous les insultes et les menaces de groupuscules néo nazi, qui eux, n’ont bien évidement pas été inquiétés par la police.
Au Sénégal, une nouvelle hallucinante : la dépouille d’un homosexuel déterrée puis traînée et abandonnée devant le domicile de ses parents.
Non ce n’est pas tiré d’un film d’horreur ou d’un cauchemar, lisez donc ceci :

« Tout s’est déroulé samedi, quand dans la matinée décède à l’hôpital Saint-Jean de Dieu des suites d’une maladie, M. Diallo, un homosexuel notoirement connu. Refoulés des mosquées des quartiers Hersent et Mbambara où ils voulaient organiser une prière mortuaire, les proches du défunt procèdent discrètement à son enterrement au cimetière situé au quartier Darou Salam 2. Poursuivre la lecture de «Droits des homosexuels, on progresse !»

Arcelor mittal, un géant avec une petite bite…

555_25_image_hist_ima_aujourdhui

Dans l’univers impitoyable des pitbulls à l’affut d’un morceau de bifteck, on comptera le géant Arcelor Mittal qui dispute à ses stagiaires quelques centaines d’euros.
Leur gratification passera de 75% à 40% du SMIC…
75 % du SMIC, quel luxe ! trop pour les épaules frêles du numéro 1 mondial de  l’acier.
Les 30 stagiaires concernés devront se résoudre à manger des patates tous les soirs ou a bosser chez Macdo pour arrondir leur FAIM de mois.

mittal-2-gIl est vrai que les temps sont durs pour nos amis les capitalistes, prenez par exemple monsieur Mittal, c’est un multi milliardaire (35,1 milliards d’euros de fortune personnelle) certe mais on imagine pas les soucis de ce monsieur : le kérosène de son avion d’affaires a vachement augmenté ces derniers mois et je vous parle même pas des loyers.
Pas moyens de se loger dans un 250 m² londonien à moins de 8 000 $ par mois… trop dure la vie, alors il faut bien trouver un peu d’argent…

mittalpa1511_468x313Rogner sur les petites paies… Grappiller 300 ou 400 euros sur le dos de gens même pas payés au SMIC, voilà la SOLUTION à la crise !!!
Fallait y penser.
Quelques centaines d’euros économisés sur chaque tête de pipe et s’ils ne sont pas contents la porte est grande ouverte… Qu’ils dégagent ces fainéants s’ils ne sont pas contents, non mais !
Y’en a marre de payer les gens, marre, marre !!!

Ah le capitaliste… s’il n’éxistait pas il faudrait l’inventer.

Moi grand naïf je croyais qu’on avait sifflé la fin de la récré, mais ces ordures continuent leur travail de dévastation sociale… Appauvrir, affamer, disloquer, saper le tissus social au nom d’une sois disant rentabilité…

Je vous le dis mes amis, il est grand temps de sortir les couteaux de boucher, grand temps !

NDLR : Une erreur s’est malencontreusement glissée dans mon billet, la demeure londonienne de Mr Mittal est de 4650 m² et non de 250 m².
Les difficultés financières de monsieur Mittal pour payer le chauffage d’une aussi vaste demeure s’expliquent mieux, je retire donc mes attaques infondées contre la famille Mittal.
Une pauvre famille qui essaient de joindre les deux bouts.
Pour aider Mr Mittal a chauffer son luxueux pied à terre londonien je propose d’organiser une quête car je doute que les 400 euros piqués aux stagiaires suffisent.

Me contacter pour les modalités.

Y a pas à dire, la crise a bon dos. La direction d’Arcelor-Mittal a décidé de réduire de plus de moitié l’indemnisation des stagiaires ingénieurs employés sur le site de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. Poursuivre la lecture de «Arcelor mittal, un géant avec une petite bite…»

J’exproprie passionnément, à la folie…

chavez_5

Nationaliser c’est bien, exproprier c’est mieux.
À l’époque où Hugo Chavez nationalisait, on osait à peine parler de nationalisation et de salaire maximum en Europe,  sans être taxé de fou furieux rescapé d’un asile de l’ex-URSS ou d’adorateur de Kim Jong Il…
Il y a à peine un an, on osait peu de chose tant la chape de plomb idéologique était puissante.
Le capitalisme régnait en maitre dans les esprits et bien peu étaient capables de lui fixer une limite.
Son expansion sans borne nous promettait des lendemains radieux.
Il y avait bien la progression de la pauvreté, les licenciements, la brutalité des requins de la finance, leur voracité, leur cynisme et la soumission du politique, mais bien peu voulaient voir.

Les « socialistes » en extase devant les prouesses du marché et les tours de passe-passe de la main invisible avaient les yeux de Chimène pour l’économie de marché et le Traité de Lisbonne…
L’amour fou… Poursuivre la lecture de «J’exproprie passionnément, à la folie…»

Jancovici sur France inter.

h_9_ill_970355_par1239454

Écoutez cette intervention très intéressante de Jean Marc Jancovici sur la nécessité de changer de civilisation face à la pénurie de ressources.
Jancovici est consultant, spécialiste des questions d’environnement et d’énergie, son mérite : dire les choses avec clarté et sans détour.
Jancovici est un ingénieur, avec lui pas de longues phrase, pas de longues théories complexes sur la manière de faire évoluer nos sociétés, son analyse est directe, c’est celle d’un technicien face aux faits, contraint de les admettre dans tout leur rudesse.
C’est un pragmatique.
J’ai toujours trouvé qu’il était rude mais je lui reconnais le mérite de dire les choses.
Il est l’auteur du site suivant : http://www.manicore.com/

Source :France Inter, CO2 mon amour

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

La vie d’un truc…

sos_button

Brosse à dents en plastique, rasoir jetable, jeans slim à la mode, préservatif, CPU intel (c), revue porno, couche culotte jetable, cassette pour apprendre l’Hebreux en 10 mn, machin qui désodorise les toilettes, souvenir avec un coquillage collé sur une carte postale de merde….
Des « trucs » j’en ai plein à la maison, vous aussi ?
Des « trucs » on en a des tonnes, nous sommes envahis par les « trucs », nous travaillons pour avoir des « trucs », nous souffrons pour accumuler des « trucs », nous polluons pour fabriquer des « trucs » et nous mourrons parfois pour ces « trucs »…

Regardez l’excellent film d’Annie Leonard « The story of stuff » en version sous titrée (plus bas) ou alors en cliquant sur cette bannière :200x57_sos_bannerhorzsm1

Ce film est génial et je vous encourage vraiment à le montrer à vos amis car il aide à comprendre la relation qu’il y a entre notre mode de vie basé sur un consommation effrénée et la destruction des écosystèmes de cette planète.
Un exposé remarquable d’intelligence qui devrait être diffusé dans toutes les écoles.
Le film dure une 20aine de mn.

 
icon for podpress  la vie d'un truc: Play Now | Play in Popup

Précarisé, appauvri, terrorisé, méprisé, humilié.

Qui ? qui ?
Vous, moi, nous.
C’est le bilan que je tire de l’évolution des choses depuis une 20aine d’années.

Précarisés nous le somme par un système économique absurde qui a non seulement renoncé à servir les intérêts de la population humaine en faisant du marché le centre de gravité du système et les détenteurs du capital les principaux bénéficiaires de cette logique folle mais aussi en détruisant durablement les éléments constitutifs de toute société civilisée comme les solidarités, la confiance dans l’avenir, le développement personnel…

Appauvris nous le sommes depuis 20 ans, nous travaillons de plus en plus pour en avoir de moins en moins dans la poche, nos vies sont rythmées par le monde du travail, toujours plus brutal et plus exigeant et la consommation effrénée de biens pour la plupart inutiles en guise de palliatif, nous cédons des pans entiers de nos existences à la logique économique et nous oublions l’essentiel : nos proches, nos amis, notre vie intime, la culture, la spiritualité et la lutte pour une autre façon d’exister.
Il s’agit là du plus grave, de la plus insidieuse menace pour notre liberté, je parle de l’appauvrissement mental, celui qui fait des nous des producteurs machinal et des consommateurs compulsifs.
Cette énergie précieuse, celle qui fait de nous des hommes, des femmes, est littéralement pompée par la logique économique, en témoigne les politiques menées depuis 10 ans en faveur de la logique économique, toujours au dépend de la vie intime des individus et de leur qualité de vie.
C’est un véritable viol de nos consciences dont il s’agit.

Terrorisés nous le somme par la fausse violence affichée des médias, les « terroristes » nous menaceraient sois disant… combien ont ils fait de mort au juste ces 10 dernières années en comparaison des destruction insensées produite par les armées de la liberté et du bien aux quatre coins de la planète ?

Terrorisés nous le somme en fait par la peur de perdre le peu que nous avons, la peur de perdre l’emploi qui nous permet de survivre, la peur d’être radiés du chômage, la peur de se voir refuser le RMI par une décision administrative absurde, la peur d’être mis à la porte de son logement et de se retrouver sdf… et la peur des fin de mois, interminables souffrance, inutile et atroce.
Cette peur là ils nous l’ont mis dans nos têtes, ils ont fait de nos vies une enfer pour leur plus grand bonheur, celui des riches, des possédants, jamais rassasiés, jamais comblés.

Méprisés nous le somme par cette police omnipotente, autoritaire qui sert les intérêts des possédants, comme d’habitude…
Méprisés par cette classe de politocard qui ont oublié qu’ils étaient à notre service et par ces cohortes la larbins médiatiques, dociles au service des mêmes, encore et toujours eux…

Humiliés, enfin ! le taser, le scanner qui dévoile notre intimité au regard inquisiteur des flics, les caméras qui nous épient et nous ravalent au rang de criminels potentiels.
Tout cela est la marque de notre servitude présente et future.
La suite ? le toucher rectal avant la montée dans l’avion ? la code barre tatoué sur la nuque ? la puce implantée sous la peau ?

Je ne sais mais je suis sûr d’une chose : la liberté est chèrement acquise et elle doit être jalousement défendue, ceux qui l’oublient redeviendront les esclaves qu’ils ont été.

Il est temps, grand temps de se révolter et de dire STOP, vous ne passerez pas avec votre idéologie d’extrême droite car nous n’avons pas peur et nous avons décidé souverainement que nous étions libre !

Le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière !

J’ai reçu cette saloperie dans ma boite au lettre électronique, cette merde de spam qui a échappé par miracle à la vigilance de mon logiciel anti-spam.
D’habitude c’est poubelle, je prends même pas la peine de lire ce genre de conneries, à quoi bon j’ai pas d’argent à placer sur un compte offshore, j’ai pas besoin de viagra, je ne crois pas à la voyance et je ne cherche pas à aider à ami Africain qui cherche à se délester de quelques millions d’euros en ma faveur mais j’ai fait une exception, j’avais du temps à perdre…
La lecture de ce spam m’apprend qu’il est possible d’entuber le fisc en toute légalité grâce aux lois de nos amis De Robien et Borloo qui ont pensé à tout pour aider nos amis les riches à ne pas payer leur contribution au bon fonctionnement de la société en echappant à l’odieuse tyrannie du fisc Français…
Si vous payez plus de 3500 euros il serait possible de devenir propriétaire d’un bien immobilier sans apport personnel, de louer ce bien sans payer le moindre centime d’impôt pendant 9 ans ! de payer le crédit grâce aux nombreuses réduction d’impôt octroyées etc etc.
Et on ose nous expliquer que ce pays est un enfer pour les riches ?
Je crois que nos amis les riches peuvent remercier chaleureusement messieurs Borloo et De Robien pour leur infatiguable lutte en faveur des privilégiés de ce pays communiste.
Alors quoi ! on aide bien les pauvres mais on ne pense jamais aux riches !!!
Les pauvres geignards n’imaginent pas les soucis quotidiens des riches : quelle voiture choisir pour conduire les enfants au cours de cricket ? Faut-il accorder son dimanche à la gouvernante philippine depuis qu’on lui a confisqué son passeport ?
Les pauvres osent accuser les riches d’égoïsme mais sans eux le trou de la Sécu s’élèverait à 100 milliards au lieu de 10 milliards seulement alors qu’ils ne viennent pas pleurer ces fainéants et qu’ils aillent trimer à l’usine pour gagner plus, y’a des déficits à payer, qu’ils n’oublient pas les déficits…

Les banquiers ont le sourire, ouf c’est passé !


C’est du moins ce qu’ils croient…j’espère qu’ils se trompent.
LEUR plan est passé, les marchés reprennent confiance, LEUR système de merde est sauvé, ouf on l’a échappé belle !
Vous avez vu leurs dents à la télé ? elles brillent…
La machine à appauvrir et a exploiter peut repartir laissant des milliards de pauvres gens sur la paille, obligés de renflouer LEUR système de merde.
Les petits porteurs ont été laminés, obligés de brader leur épargne, les ménages qui ont emprunté pour avoir un toit n’ont plus de toit, des millions de salariés n’ont plus d’emplois mais tout va bien car eux ils ont gagné, ils ont été renfloués par vos sousous, ils ont pu racheter vos actions bradées à vil prix, et ils crèchent dans votre baraque.
L’important n’est il pas que les banquiers, les financiers puissent continuer tranquillement à nous sodomiser ?
Qu’est ce qui est passé me direz-vous ? je vous laisse l’imaginer…
Ah j’oubliais, la vaseline est en promo en ce moment.

Les bourses mondiales chutent…

Bon ils commencent à nous les briser menu avec leur capitalisme de m….
Qu’ils arrettent de chialer et qu’ils paient leurs dettes.
Comment je fais moi quand j’ai des dettes ?!
On leur à jamais rien demandé, bien au contraire on aimeraient les oublier, ne plus les voir.
On aimerait qu’ils arrettent de nous pourrir la vie avec leur vision débile de la vie, l’égoïsme et la cupidité comme moteur de l’existence, voilà ce qu’ils ont décrété, voilà à quoi se réduit 3 millions d’années d’évolution et de culture pour ces barbares.
Le pillage, objectif ultime d’un système criminel, inutile et cynique, le mensonge pour endormir la vigilance des gens qui travaillent et tout ça avec arrogance, l’arrogance des parasites…
Vous les avez entendu ces oracles, ces professeurs cosinus, nous expliquer depuis 20 ans qu’il n’y a pas d’alternative à cette merde de capitalisme… ces ordures nous on traité de staliniens quand ça les arrangeait,  ils nous ont sorti les 100 millions de morts du communisme à toutes les sauces pour nous faire taire pour le plus grand triomphe du marché tout puissant, omniscient et de sa putain de main invisible…
Laissez faire disaient-ils et il pleuvra des cornichons !
On à vu pleuvoir les dépôts de bilan, la misère des pauvres gens toujours trop chers pour ce système pourri, la pollution, le stress, la peur du lendemain, les délocalisations.
Les citoyens de cette planète n’ont jamais rien demandé à ces financiers, nous n’en attendons rien, nous savons qu’ils ne rapportent rien, l’humanité subit depuis des siècles les décisions stupides de cette caste d’argent jamais rassasiée de ses rapines et quand ça ne va pas il faut encore payer pour sauver LEUR système de merde.
Un exemple : on vient d’apprendre que les responsables de l’assureur américain AIG en faillite et sauvé par le Trésor Américain, se sont offert un pseudo séminaire dans un hôtel de luxe avec chambre d’hôtel à 1000 $ la nuit, sauna, massage etc pour la coquette somme de 400 000 $… quand ça ? pas plus tard que la semaine dernière, au plus fort de la crise au moment ou l’état Américains injectait milliards après milliards pour sauver cette société et tout ça au frais du contribuable américain !
Voilà pour le sens des responsabilité de ces voleurs !
Dites-moi, quand est ce qu’on leur coupe les couilles ?? Il serait temps, oui il est grand temps…

NB : le dessin provient de l’excellent SINE HEBDO

Les ravages de la bétise.

2 affaires tragiques parmi tant d’autres :

Il y a 10 ans Matthew Shepard, 21 ans était assassiné en raison de son homosexualité, cette affaire donnera lieu à une vague d’émotion aux états unis sans précédent mais aussi dans le reste du monde grâce à internet.
Ses assassins, 2 paumés, 2 petits frappes nuisibles, 2 ordures, ont été condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération, piètre consolation…

A 10 ans d’intervalle on apprend qu’une femme policière Afghane a été assassinée par les talibans qui avaient juré de la tuer car elle avait osé braver la règle des talibans, celle qui est faite aux femmes de ce pays, de rester cloitrées, enfermées.
Elle s’appelait Malalai Kakar, elle était l’une des femmes les plus célèbre d’Afghanistan, elle laisse plusieurs orphelins qui devront apprendre à vivre désormais sans leur mère…
« Malalaï Kakar était l’une de nos cibles et nous avons aujourd’hui
réussi à l’éliminer », a déclaré Yousuf Ahmadi, porte parole des
Talibans.
Yousuf Ahmadi as-t’il déjà été un enfant ? A t’il eu une mère ?
Que vont devenir ces pauvres enfants dans ce pays ravagé ?
Que vont-il devenir sans leur mère ? Yousuf Ahmadi s’en fiche ce n’est pas le problème de cet homme pieux.
Les talibans savent-ils qu’ils ont brisé les vies innocentes de ces enfants ?
Connaissent-il la souffrance d’un enfants qui se réveille la nuit, pleurant,  sachant qu’il ne reverra plus jamais sa mère ?
Yousuf Ahmadi tu n’es qu’un porc et encore j’ai plus de respect pour les porcs.
J’espère que tu subiras le jugement de Dieu s’il existe.

Les point commun entre ces deux affaires ? aucun ? oui et non.
Ce sont deux victimes d’une très longue liste qui ont payé de leurs vies les ravages d’un mal qui s’appelle la bêtise.
La bêtise de Yousuf Ahmadi qui ne reconnait pas aux femmes les mêmes droits qu’aux hommes, la bêtise des 2 petites ordures qui ont massacré Matthew Shepard un soir d’octobre 1998 car ils n’acceptaient pas qu’un homosexuel ait un  droit à la vie comme eux…
Le manque de compassion, l’entêtement, l’ignorance, le mépris pour autrui, autant de ravages pour notre pauvre espèce tourmentée.
Première cause de mortalité dans le monde, la bêtise tue, n’importe quand, n’importe où et n’importe quoi.
Guerres, famines, génocides, tyrannie, intolérance, exploitation… innombrable symptômes de ce fléau au milles visages.
Les actes criminels des auteurs de ces crimes témoignent de leur capacité nulle à voir en chaque homme, femme et enfant un semblable qu’il faut respecter pour ce qu’il est, ces crimes témoignent d’un désechement de la raison et d’un orgueil démesuré, l’orgueil abject des gens qui ne doutent pas, qui savent ce qui est bon et mal et qui décident pour les autres de ce qui est bien ou mal pour eux.
Mais savent-ils au moins ce qu’ils font ces assassins, ces dégénérés ?
Il y a de quoi être très très en colère devant l’inutilité de ces morts et de ces souffrances infligées par des gens qui ne respectent pas leurs semblables.

Laissez le mourrir !

Le capitalisme financier traverse une crise sans précédent, la fameuse crise des subprimes.
Des nombreuses banques ont fait faillite, d’autres ont été sauvées avec l’argent du contribuables qui n’a rien demandé… une illustration éclatante de la célèbre formule : privatisions les profits, socialisons les pertes.
Les ayatollahs du marché jamais à cours d’idée quand il s’agit de cracher sur l’état et les dispositifs de régulation ont perdu leurs langues, l’argent de l’état est toujours le bienvenue quand il s’agit de sauver les firmes des ces brigands de la banqueroute.
Pourquoi sauver ce serpent à dix têtes ? la finance mondialisée n’a pas fait assez de dégâts comme ça ?
Nous constatons chaque jour l’ampleur des désastres engendrés par ces financiers, ces voyoux, ces criminels : famines, guerres, pollutions, chômage, exploitation, régression sociale, pauvreté chronique, destruction du lien social…
L’ordre naturel des choses tend à faire disparaitre ces verrues inutiles en les éliminant impitoyablement mais c’est sans compter sur les politocards qui nous dirigent et qui n’abandonneront jamais la main qui les nourrit pour notre plus grand malheurs.
Regardez, l’état américain vient de donner 200 milliards de $ pour sauver 2 banques, la BCE à injecté 78 milliard d’euros…
Ces bons à rien refilent des milliards à ce cancer jamais rassasié, autant d’argent qui n’ira pas à l’éducation, à la santé, à la justice sociale ou à la protection de la planète…
L’argent de tous, pour nourrir la bête immonde, votre argent, le mien, le notre !
Que la Révolution vienne et vite car ça devient insupportable !

A nos amis CRS.

Encore un dangereux terroriste aux cheveux long qui vient raconter qu’il a été brutalisé par nos gentils amis CRS lors d’un festival avec tout plein de fainéants dans les rues.
Quelle mauvaise langue, ce gauchiste a osé prétendre toute honte bue que nos amis CRS étaient violents… oui oui vous avez bien lu, violents !

Sérieusement, ça s’est passé à Avignon, le malheureux est encore vivant mais en piteux état, son tord, avoir osé intervenir lors de l’un des innombrables abus de pouvoir de nos amis.

Que peut-on conseiller à nos amis ?
Leur rappeler peut être qu’une interpellation ça ne veut pas dire casser le bras de la personne, ça ne veut pas dire lui exploser les tympans, ni lui arracher la peau des poignets en lui serrant trés trés fort les menottes, ni lui casser plusieurs côtes pour lui apprendre à moufter, ni lui infliger un traumatisme cranien ou des atteintes aux organes internes à coups de rangers, ni trainer la personne par terre sur plusieurs metres, ni lui casser ses lunettes, ni lui voler son ipod pendant la garde à vue, ni lui défonce la gueule… Poursuivre la lecture de «A nos amis CRS.»