Archives pour le mot-clé «humanité»

Pour une culture de la gratuité

Pour en finir avec l’aliénation capitaliste.
Bravo à Paul Aries pour cette excellente intervention.


Ateliers de la planification écologique: Paul Ariès
envoyé par La-Tele-de-Gauche77. – L’actualité du moment en vidéo.

Un beau clip de défense des Droits de l’homme.

C’est Turc, la Turquie à beaucoup progressé sur ces questions, c’est rassurant.

L’intelligence du barbare par Maurice Rajfus

Vous croisez peut être tous les matins un barbare, sans le savoir, vous lui confiez peut-être même vos enfants, il est là, à vos côtés, dans l’ascenseur, vous parlant sans cesse de tout et de rien, il vous scrute, vous épie sous toutes les coutures.
Vous vous dites « Mais qu’est ce qu’il me veut ce con ? » mais vous le laissez parler car vous ne vous êtes jamais douté de sa véritable nature, cachée, secrète.
Le barbare est le compagnons de nos cauchemards, il a toujours été là, parmis nous, guettant la moindre occasion pour laisser sa trace sanglantes dans L’Histoire  ou plus simplement dans nos mémoires attristées.
Il est notre tristesse,  notre désenchantement, notre peur est sa récompense.
Mais oui, souvenez-vous, vous l’avez déjà croisé : le petits chefaillons du matin, à l’entrée de l’usine, toujours à l’heure, lui ! Le flic ordinaire, à la méchanceté ordinaire qui ne demande qu’a se transformer en gardien de camp ou en bourreau, le voisin médiocre qui vous sourit tous les jours, il est si serviable, le genre à insister pour porter vos commissions mais qui vous dénoncera aux bourreaux le moment venu, quand il vous saura traqué ou menacé.
Vous le trouvez lourd, parfois amusant mais vos enfants ne l’aiment pas et vous n’avez jamais compris pourquoi.
Le barbare c’est un peu un concentré de l’ordure humaine, un être abject mais parfois intelligent.
Cette brute nous a marqué, enfant, à l’époque on l’appelait la terreur des cours de récré, c’était lui, déjà…mais le voilà homme, éduqué, civilisé, il a su revêtir le masque de la furtivité, l’habit du moine, devenir enfin respectable, drapé de l’éloquence du politicien, vous l’écoutez… comme il est fascinant, mais oui c’est ça ! il a raison… tous ces étrangers, tous ces impôts et qui pense à moi ? hein ! Lui, il y pense au moins, il ne pense qu’à ça d’ailleurs, vous pouvez compter sur lui, il sera là le moment venu…

Le barbare moderne pourrait être comparé à ce mafieux qui a changé de manières mais sans modifier ses habitudes. Le petit prédateur a pris de la hauteur. Il s’est investi en politique. Habitué à traiter avec férocité ceux qui, jadis, se risquaient à résister, notre barbare contemporain ne peut toujours pas se départir de cette brutalité qui fait partie de sa nature profonde. Tout naturellement, le barbare a fait des émules. On les trouve sur tous les chemins de traverse. Ils se manifestent sur le lieu de travail, estimant que l’exploitation consentie est bien plus efficace que la simple résignation enseignée par les Eglises. Le Barbare est à nos portes. Il ne cesse de nous surveiller. Notre voisin est peut-être l’un de ces mercenaires qui n’a rien à refuser à la police…

Ecoutez cette émission de Radio Libertaire consacrée au dernier livre de Maurice Rajfus : L’intelligence du barbare.

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Ce que je rentiendrai de Copenhague.

Je suis allé à Copenhague pour participer à la manifestation de samedi dernier.
Lors de la manifestation j’ai été surpris par l’ampleur de la mobilisation, le long cortèges des manifestants venus des quatres coins du monde a traversé les rues fraiches de Copenhague dans une ambiance bon enfant pour ensuite dégénérer en affrontement entre jeunes et robocops de la police Danoise.
Ce qui est frappant quand on participe à ce genre de rassemblement c’est cette hystérie policière que je retrouve un peu partout en Europe.
On peut vraiment s’interroger sur l’état des démocraties et sur le crédit que des autorités sois disant démocratiques accordent à la parole des gens ordinaires.
Je ne prône pas la violence mais cette arrogance policière insupportable, ce mépris des autorités pour la libre parole des citoyens et leur droit de circuler librement, ces mesures sois disant préventives mais en réalité bassement sécuritaires, n’ont qu’un seul objectif : exacerber la tension au sein des cortèges et justifier une répression qui a de plus en plus de mal à  dissimuler sa véritable nature réactionnaire.
Les maitres du monde étaient regroupés au Bella center, une zone de guerre interdite au commun des mortels sous peine de plein de truc, on peut inclure la mort dans la liste des innombrables désagréments qui menacent ceux qui auraient l’imprudence de pénétrer dans une telle zone.
Leur isolement est encore monté d’un cran lorsque les organisateurs de cette mascarade ont décidé d’exclure les ONG, pourtant accréditées, des séances plénières.
Débarrassé de tout ce qui pouvait leur rappeler l’existence des peuples et les scories démocratiques qui vont avec, ils avaient tout loisir pour deviser et imaginer notre futur, surprotégés par des bataillons de flics, des hélicoptères tournoyant en permanence au dessus de la ville pour mieux épier et ficher la population.
Les maitres du monde ne pourront pas dire que leurs discussions ont été perturbées par les clameurs de la populace, ils n’auront pas cette excuse pour justifier leur échec patent.
Qu’ont-ils été capable de pondre ? Que dalle, rien quand dans le même temps des militants du monde entier réunis au Klimaforum se mettaient d’accord sur un texte.
Cette déclaration a été remise au organisateur de la conférence et qu’en ont-ils fait ?
Je n’ai malheureusement pas pu participer aux innombrables débats qui ont eu lieu au Klimaforum compte tenu du temps très limité de notre passage à Copenhague mais j’ai pu apprécier la qualité des intervenant, l’ambiance ouverte des échanges et le foisonnement des propositions et surtout l’absence des glaçons fluo (c’est comme ça que j’appelle les flics)…ça fait du bien.
Et j’en arrive à me poser une question simple : avons-nous besoin de ces gens là (je parle de ces gens qui prétendent diriger le monde) pour trouver des solutions aux problèmes de l’humanité ?
En tant que modeste citoyen je n’attend rien de ce genre de sommet même si je ne regrette pas mon déplacement.
Nous étions des dizaine de millier à braver le froid mais notre message n’a pas été entendu par ces gens qui prétendent diriger le monde… vouloir diriger le monde mais quelle absurdité !
Ma conviction : ne pas attendre que ces gens bougent car ils ne servent à rien en réalité mais agir là où on vit, où on peut, à son échelle pour faire évoluer les chose.
Rien n’empêche des pays de décider souverainement de baisser leurs émissions, rien ne m’empêche de renoncer à avoir une voiture, rien n’empêche un élu régional de promouvoir des politiques en faveur des énergies renouvelables dans sa région…

La révolution est dans mon salon, pas à Copenhague.
Je vous encourage néanmoins à écouter les paroles d’Hugo Chavez, l’uns des rares qui me donne encore des raisons d’espérer:

une interview trés intéressante d’Amin Maalouf.

amin-maalouf

Amin Maalouf est un écrivain, journaliste franco-libanais, auteur de plusieurs livres.
Auteur du « Rocher de Tanios » (Prix Goncourt 1993) ou du passionnant « Les croisades vues par les Arabes » que j’ai dévoré il y a quelques années.
Écoutez cette interview qu’il a donnée à la radio suisse*, son regard sur notre monde est vraiment très intéressant.
Le regard d’un sage.

*Émission « Haute définition » de la RSR

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Sauvons les forêts.

foret-luxuriante

Campagne de Greenpeace contre le déforestation.

Les moteurs de la déforestation
Vidéo envoyée par gpfrance

Soutenez l’appel ‘ZERO DEFORESTATION’
=> http://www.greenpeace.fr/zero-deforestation

La vie d’un truc…

sos_button

Brosse à dents en plastique, rasoir jetable, jeans slim à la mode, préservatif, CPU intel (c), revue porno, couche culotte jetable, cassette pour apprendre l’Hebreux en 10 mn, machin qui désodorise les toilettes, souvenir avec un coquillage collé sur une carte postale de merde….
Des « trucs » j’en ai plein à la maison, vous aussi ?
Des « trucs » on en a des tonnes, nous sommes envahis par les « trucs », nous travaillons pour avoir des « trucs », nous souffrons pour accumuler des « trucs », nous polluons pour fabriquer des « trucs » et nous mourrons parfois pour ces « trucs »…

Regardez l’excellent film d’Annie Leonard « The story of stuff » en version sous titrée (plus bas) ou alors en cliquant sur cette bannière :200x57_sos_bannerhorzsm1

Ce film est génial et je vous encourage vraiment à le montrer à vos amis car il aide à comprendre la relation qu’il y a entre notre mode de vie basé sur un consommation effrénée et la destruction des écosystèmes de cette planète.
Un exposé remarquable d’intelligence qui devrait être diffusé dans toutes les écoles.
Le film dure une 20aine de mn.

 
icon for podpress  la vie d'un truc: Play Now | Play in Popup

Tout augmente et l’égoïsme dans tout ça ?

pnud

Ce graphique représente l’évolution depuis 2000 des prix au niveau mondial de l’énergie, l’alimentation et les métaux.
On constate un quadruplement des prix.
Le plus gênant dans cette affaire ce n’est bien évidement pas que nous habitants des pays riches payions plus cher notre gaz ou notre nourriture, non le plus gênant c’est que dans le même temps les plus pauvres  n’ont pas vu leur « revenus » évoluer…
Les choses ont-elles des chances de changer en 2009 ? la crise permettra-t’elle une prise de conscience salutaire ? l’élection de Jésus Chr… je veux dire Obama, permettra-t’elle l’émergence d’une nouvelle sensibilité politique au niveau mondial ?
Ces questions nous nous les posons à chaque fois à la même période de l’année, nous devenon le temps d’un réveillon de grands humanistes petris de morale et de principes et le reste de l’année que faisons-nous ?
Avant de s’interroger sur l’évolution du monde commençons par nous interroger sur nous même : suis-je capable d’évoluer, de changer ? suis-je capable de penser à autre chose qu’à ma pomme ? et que puis-je faire pour changer les choses dans le bon sens ?
Voilà la vraie question qui détermine tout le reste.

Absolument inflexible

16-06-2008
Le ministère egyptien de l’Intérieur annonce la mort d’au moins 40
immigrants clandestins au large de la Libye. Près de cent autres sont
portés disparus.

Ces candidats à l’exil dans les pires conditions ont été victimes d’un naufrage de l’embarcation de fortune qui devait les conduire vers les côtes Italiennes, selon le ministère égyptien.
Le bateau qui transportait 150 Africains en partance pour l’Europe a sombré le 7 juin, après être parti de Zouwarah, près de la frontière tunisienne.
Par ailleurs, 90 autres clandestins, dont 13 femmes et 7 enfants, ont été secourus lundi au large de l’île de Lampedusa par les garde-côtes italiens. Dimanche, plus de 400 immigrants africains avaient réussi à atteindre l’île.

Une nouvelle qui n’émeut pas grand monde.
Gorgés des fruit de l’indifférence nous avons oublié qui nous étions.
Des hommes, des femmes, des enfants meurent à nos portes mais nous laissons faire car nous avions oublié que ces hommes étaient nos frères, que ces femmes étaient nos soeurs et que ces enfants sont nos enfants.
J’espère que l’avenir nous pardonnera.
En parlant d’avenir voici une nouvelle d’anticipation ecrite par Silverberg, un auteur de science fiction, vous verrez c’est pas mal.
ABSOLUMENT INFLEXIBLE.

Contre les discriminations à la CMU le COMEGAS saisit la Halde.

Les bénéficiaire de la CMU se voient de plus en plus souvent opposer des conditions particulières de la part des médecins du genre : plages horaires imposées, offre de soin limitée, remontrance en tout genre, infantilisation des patients quand ce n’est pas le refus de soin pur et simple.

On se demande ce que certains médecins on fait de leur serment d’Hippocrate…

Serment de l’ordre français des médecins de 1996[3] :

« Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leur convictions.
J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leur raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera.
Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.
Poursuivre la lecture de «Contre les discriminations à la CMU le COMEGAS saisit la Halde.»

Ce que la Gauche devrait défendre : le Revenu d’éxistence

A une époque ou les droites dans le monde deviennent de plus en plus réactionnaires, cyniques, enragées même, il me parait indispensable d’attendre de la gauche qu’elle se remettent à penser, imaginer…
Pourquoi ? pour reprendre le pouvoir et introduire une pincée d’humanité dans la machine à broyer les hommes ? si tel est le but de la Gauche alors elle ne mérite pas d’exister, je préfère à la barbarie adoucie du libéralisme, prônée par une partie de cette gauche, sa barbarie intrinsèque, originelle, cette sauvagerie qui fait soulever des montagnes et forge la conscience des hommes.
La Gauche doit donner un autre message à l’humanité, dans l’intérêt de ce que nous avons coutume d’appeler la civilisation, rien que moins.
La Gauche a toujours été à l’origine des grandes mutations civilisationnelle, elle doit renouer avec l’avenir.
A la résignation elle doit répondre par l’imagination.
A la répression, elle doit répondre par plus de liberté, à la fatalité, à la peine sa réponse doit être puisée dans l’utopie, à l’obscurantisme, le progrès et la science…

Le Revenu d’existence fait partie de ces utopies que j’aimerais voir dans les programmes politiques des partis de gauche.
Lisez ceci :

Etablir un revenu d’existence

Evoqué dès 1792, le principe anticipe la fin du plein-emploi. Pour combattre la précarité, certains proposent le versement d’une dotation à chacun tout au long de la vie.
Par Didier HASSOUX
LIBERATION.FR : lundi 6 novembre 2006
Fichues 35 heures. Instaurée en 2002 en France, la réduction du temps de travail a-t-elle compromis pour longtemps l’avènement d’une nouvelle société, fondée non plus sur le travail et la productivité des salariés mais sur l’emploi et l’utilité sociale des citoyens ? C’est ce que croient les promoteurs du revenu d’existence (RE). Yoland Bresson est de ceux-là. Cet économiste français défend depuis près de vingt ans ce concept dont les Verts, une partie du PS (notamment le courant Utopia) et du PCF ainsi que quelques individualités à droite considèrent être comme l’avenir de l’homme. C’est en travaillant sur les conséquences économiques liées au développement du Concorde que Bresson a eu l’idée que «l’emploi salarié, c’est fini». «En utilisant le supersonique, les gens à fort potentiel économique cherchent à gagner du temps. Ils étaient prêts à payer pour avoir ce temps. Je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant d’inverser cette logique folle. En permettant à chacun de gagner son temps. Mais pour cela encore faut-il être assuré de gagner une allocation minimale

Poursuivre la lecture de «Ce que la Gauche devrait défendre : le Revenu d’éxistence»

Appel des enfants d’Afrique.

Écoutez cette supplique, si vous restez indifférent alors vous n’avez pas votre place sur mon blog.
Ce texte magnifique a été écrit par un enfants qui est mort de froid dans le train d’atterrissage d’un avion.
Quand des enfants meurrent dans l’indifférence il faut commencer à se poser de sérieuses questions sur l’état de notre « civilisation »…
Un jour nous auront honte d’avoir été trop « civilisé »…

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Conférence pour être moins bête…

Dis moi quel est le singe qui est en toi et je te dirais qui tu es… si tu veux comprendre le singe qui es en toi écoute cette émission.
C’est un enregistrement de Radio Libertaire.
Plus sérieusement c’est le genre d’emission qui m’a aidé a progresser.
Zappez les 5 premières minutes, l’emission commence 5 mn après le début.

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup