Archives pour le mot-clé «inégalités»

Ben Ali la chute, le tyran est en fuite.

C’est ainsi que finissent les tyrans, assasinés ou en fuite et seuls, détestés, allant de ci-de-là tels de misérables rats.
Qu’aucun tyran n’espère finir ses jours paisiblement.
Ben Ali ne mérite pas le repos tant qu’il n’aura pas eu à répondre de ses crimes et de ceux de son clan, la mafia familliale des Trabelsi.
Il aura fallut une centaine de morts aux dernières nouvelles pour mettre un terme à l’épopée criminelle de cet homme.
Ses chiens n’ont pas pu le sauver, il n’ont pas pu aretter la main puissante du peuple inconsolable de la mort des siens, mais qui le pouvait ?
C’est la mort du plus petit des Tunisiens, un humble chômeur, un vendeur de rue qui n’avait que quelque fruits et légumes à vendre pour subvenir à ses besoins et c’est à cet homme que s’est attaqué la police de Ben Ali en lui confisquant le peu qu’il avait et cet homme qu’on avait privé de tout, du droit de parler, du droit de protester, du droit de résister, de se défendre, s’est emparé du seul droit qui lui restait, mettre fin à sa vie en s’immolant par le feu, cet homme est mort mais sa protestation, son sacrifice à libéré des millions d’hommes.
C’est cette injustice faite au plus petit des hommes que le peuple Tunisien n’a pas accepté et il a fait tomber le plus grand d’entre eux, le tyran tout puissant.
Le désespoir des peuples, rien ne peu l’arrêter, aucune police, aucune tyrannie ne peut l’arrêter, c’est ce qu’aurait du comprendre madame Alliot Marie, notre guenon nationale, elle qui proposait de prêter main forte la police Tunisienne au moment même où celle-ci tirait contre son propre peuple…

ALLIOT-MARIE propose d’aider la Tunisie dans la répression
envoyé par SuperBeurkMan. – L’actualité du moment en vidéo.

Ce sont ces criminels là, ici ou ailleurs, ceux qui méprisent les peuples, ceux qui méprisent leur souffrance, ceux qui ne connaissent aucune limite dans l’arrogance, le mépris, la violence, qu’il faut définitivement mettre hors d’état de nuire.
Qu’ils s’en aillent tous, mais plus encore, qu’ils répondent de leurs crimes et que justice soit faites aux humbles de ce monde.
Ce soir le monde est meilleur.

La France c’est l’histoire de deux peuples irréconciliables.

Ce pays c’est la France, celle des banquiers et de leurs prodigieux bonus, celle de la clique des gros contribuables qui parviennent Dieu sait comment à ne pas payer d’impôts, et puis c’est la France des autres, celle des anonymes, celle de ceux qui ne comptent pas, celle de ceux qui vivent sans vivre, ces gens en train de balayer ou de vaquer à toute sorte d’occupations qu’on remarque à peine…

Tiens, prenez par exemple Fréderic Oudéa, PDG de la Société générale qui vient d’annoncer qu’il versera 250 millions d’euros à ses 2600 opérateurs de marché, nous avons bien dit « opérateurs de marché », cette mesure ne concerne bien évidement qu’une fraction infime du personnel de la banque, cela ne concerne pas les guichetiers qui devront se contenter de leurs salaires et encore moins les femmes de ménage qui se lèvent de bonne heure pour nettoyer les locaux des nombreuses agences de la Société Générale éparpillées sur le territoire de ce beau pays de France.

Ces femmes de ménage, une journaliste, Florence Aubenas, à décidé de partager leur sort pendant quelque mois, qu’on ne s’inquiète pas son calvaire n’a duré que 6 petits mois.

« Voir les choses à hauteur d’être humain« , tel est l’engagement de la journaliste qui s’est inscrite dans un Pôle emploi de Caen, en précisant qu’elle n’avait pas de qualification particulière. Poursuivre la lecture de «La France c’est l’histoire de deux peuples irréconciliables.»

Jacques Généreux, formidable.

Écoutez Jacques Généreux (Parti de Gauche).
Ca fait plaisir de redécouvrir un vrai langage de gauche, radical, débarrassé de la bouillie mentale libérale qui à ruiné la pensée et les espoirs de la Gauche.
Une bouffée d’oxygène.
L’espoir n’est pas mort.

Jacques Généreux Saintbrieuc
Vidéo envoyée par Frontdegauche-Ouest

Meeting du Front de Gauche à Saint-Brieuc – Circonscription Ouest – Élections européennes du 7 juin 2009

VMC : La lutte continue 32 ans après l’assassinat de Pierre Maître.

pmaitreimage_54749796

Il y a 32 ans, en juin 1977, était assassiné devant son usine l’ouvrier Pierre Maître, deux de ses camarades grévistes étaient quant à eux grièvement blessés par les tirs des nervis d’extrême droite venus mater la grève des ouvriers de l’usine VMC (Verreries mécaniques champenoises).
Ça s’est passé à Reims.
Pierre Maître avait 32 ans, il est mort d’une balle en pleine tête.

On apprendra que les auteurs de ce crime odieux appartenaient à la CFT (Confédération française du travail), faux syndicat dissout en 77 et vrai outil de répression antisyndicale, que le grand patronat et la droite ont tenté d’implanter dans les entreprises dans les années soixante et soixante-dix.

Le chef du commando, un certain Claude Leconte, appartenait aussi au SAC (service d’ordre de la droite gaulliste fondé par Charles Pasqua) de triste mémoire.
Leconte à été condamné à 20 ans de prison, son complice à 7 ans de prison.
Lire le récit de cette journée tragique ICI.

30 ans après rien n’a vraiment changé à Reims et ailleurs, il n’y a que les méthodes du patronat qui ont évolué.

Jeudi 4 Juin – Devant VMC reims
Vidéo envoyée par VMC-reims

De nos jours le patronat n’assassine plus les ouvriers grévistes, il ne cherche plus a corrompre leurs syndicats,  il les précarise, il délocalise leurs usines à la recherche de nouveaux esclaves plus dociles.

30 ans après la lutte continue pour les ouvriers de VMC, leur usine sera délocalisée.
L’usine qui fait des profits devrait fermer en juillet, laissant sur le carreau 146 personnes.
Les petits pots fabriqués à Reims seraient trop chers selon le propriétaire américain de l’usine (le groupe Owens Illinois).
Chers ouvriers de VMC je ne sais que vous dire, mais je suis de tout coeur avec vous, car votre lutte est juste. Poursuivre la lecture de «VMC : La lutte continue 32 ans après l’assassinat de Pierre Maître.»

Global résistance sur France 4

global_resistance

C’est une nouvelle émission de France4 vraiment pas mal.
J’aime beaucoup le ton impertinent de la voix off.
Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un programme qui va à la rencontre d’activistes aux quatres coins du monde.
Pacifistes, écologistes, artistes, syndicalistes avec un point commun : changer ce monde qui tourne à l’envers.
J’ai bien aimé le reportage sur le mouvement Freegan, ces gens qui refusent la consommation et qui récupèrent tout dans les poubelles.
Voir leur site : http://freegan.info/
On peut visionner la dernière émission en ligne ici : http://www.france4.fr/global-resistance/
Une bonne émission qui donne des idées.

Une amie me donne un tract.

image00071

Ce matin au marché une amie que je salue au passage me donne un tract pour la défense du pouvoir d’achat des retraités.
2 semaines avant on me donne un tract pour défendre l’hôpital et la marchandisation de la santé, avant c’était pour les chômeurs et encore avant pour les facs etc…
Et à chaque fois une occasion de manifester, protester…
Manifester contre quoi ? Protester contre quoi ?
Contre le rouleau compresseur libéral qui appauvrit et permet aux riches de s’enrichir sur le dos de la population humaine.
La machine à appauvrir nous écrase et chacun essaie de l’arrêter avec ses petits moyens quand il la voit arriver…
Je veux défendre ma maison, celle du voisin c’est autre chose.
Le retraité manifeste contre les pensions de misère qui permettent à peine de vivre après une vie de travail, les jeunes veulent des conditions dignes pour étudier, les malades veulent être soignés, les chômeurs veulent de travail pour sortir de la misère… Quoi de plus normal ?
Finalement, toutes ces personnes se battent contre la même chose, contre cette économie du malheur mais ils ont juste oublié une chose : se battre ensemble.
J’aimerais voir les retraités mains dans la main avec les ouvriers mains dans la main avec les étudiants mains dans la main avec les malades mains dans la main avec les chômeurs mains dans la main avec les…retraités !
Seule l’UNITE des luttes permettra de détruire ce système pourri et nous aidera à reconstruire une autre société.
Ceci étant je vous encourage à soutenir les retraités même si vous n’êtes pas concerné par le pouvoir d’achat des retraités.

Arcelor mittal, un géant avec une petite bite…

555_25_image_hist_ima_aujourdhui

Dans l’univers impitoyable des pitbulls à l’affut d’un morceau de bifteck, on comptera le géant Arcelor Mittal qui dispute à ses stagiaires quelques centaines d’euros.
Leur gratification passera de 75% à 40% du SMIC…
75 % du SMIC, quel luxe ! trop pour les épaules frêles du numéro 1 mondial de  l’acier.
Les 30 stagiaires concernés devront se résoudre à manger des patates tous les soirs ou a bosser chez Macdo pour arrondir leur FAIM de mois.

mittal-2-gIl est vrai que les temps sont durs pour nos amis les capitalistes, prenez par exemple monsieur Mittal, c’est un multi milliardaire (35,1 milliards d’euros de fortune personnelle) certe mais on imagine pas les soucis de ce monsieur : le kérosène de son avion d’affaires a vachement augmenté ces derniers mois et je vous parle même pas des loyers.
Pas moyens de se loger dans un 250 m² londonien à moins de 8 000 $ par mois… trop dure la vie, alors il faut bien trouver un peu d’argent…

mittalpa1511_468x313Rogner sur les petites paies… Grappiller 300 ou 400 euros sur le dos de gens même pas payés au SMIC, voilà la SOLUTION à la crise !!!
Fallait y penser.
Quelques centaines d’euros économisés sur chaque tête de pipe et s’ils ne sont pas contents la porte est grande ouverte… Qu’ils dégagent ces fainéants s’ils ne sont pas contents, non mais !
Y’en a marre de payer les gens, marre, marre !!!

Ah le capitaliste… s’il n’éxistait pas il faudrait l’inventer.

Moi grand naïf je croyais qu’on avait sifflé la fin de la récré, mais ces ordures continuent leur travail de dévastation sociale… Appauvrir, affamer, disloquer, saper le tissus social au nom d’une sois disant rentabilité…

Je vous le dis mes amis, il est grand temps de sortir les couteaux de boucher, grand temps !

NDLR : Une erreur s’est malencontreusement glissée dans mon billet, la demeure londonienne de Mr Mittal est de 4650 m² et non de 250 m².
Les difficultés financières de monsieur Mittal pour payer le chauffage d’une aussi vaste demeure s’expliquent mieux, je retire donc mes attaques infondées contre la famille Mittal.
Une pauvre famille qui essaient de joindre les deux bouts.
Pour aider Mr Mittal a chauffer son luxueux pied à terre londonien je propose d’organiser une quête car je doute que les 400 euros piqués aux stagiaires suffisent.

Me contacter pour les modalités.

Y a pas à dire, la crise a bon dos. La direction d’Arcelor-Mittal a décidé de réduire de plus de moitié l’indemnisation des stagiaires ingénieurs employés sur le site de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. Poursuivre la lecture de «Arcelor mittal, un géant avec une petite bite…»

La canaille.

gerardbloncourt1957cg5

Dans la vieille cité française
Existe une race de fer
Dont l’âme comme une fournaise
A de son feu bronzé la chair.
Tous ses fils naissent sur la paille,
Pour palais ils n’ont qu’un taudis.
C’est la canaille, et bien j’en suis.

Ce n’est pas le pilier du bagne,
C’est l’honnête homme dont la main
Par la plume ou le marteau
Gagne en suant son morceau de pain.
C’est le père enfin qui travaille
Des jours et quelques fois des nuits.
C’est la canaille, et bien j’en suis. Poursuivre la lecture de «La canaille.»

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

J’exproprie passionnément, à la folie…

chavez_5

Nationaliser c’est bien, exproprier c’est mieux.
À l’époque où Hugo Chavez nationalisait, on osait à peine parler de nationalisation et de salaire maximum en Europe,  sans être taxé de fou furieux rescapé d’un asile de l’ex-URSS ou d’adorateur de Kim Jong Il…
Il y a à peine un an, on osait peu de chose tant la chape de plomb idéologique était puissante.
Le capitalisme régnait en maitre dans les esprits et bien peu étaient capables de lui fixer une limite.
Son expansion sans borne nous promettait des lendemains radieux.
Il y avait bien la progression de la pauvreté, les licenciements, la brutalité des requins de la finance, leur voracité, leur cynisme et la soumission du politique, mais bien peu voulaient voir.

Les « socialistes » en extase devant les prouesses du marché et les tours de passe-passe de la main invisible avaient les yeux de Chimène pour l’économie de marché et le Traité de Lisbonne…
L’amour fou… Poursuivre la lecture de «J’exproprie passionnément, à la folie…»

Un peu d’histoire pour y voir un peu clair…

roosevelt

Ça fait si longtemps qu’on nous désinforme, que des gens nous disent que des choses ne sont pas possible, pas viables, que les inégalités sont justes, qu’on ne peut pas les combattre, qu’on ne peut pas taxer les riches par exemple…
Que tout cela n’est pas possible et n’a jamais existé.
Et pourtant il suffit d’ouvrir des livres d’histoire pour découvrir que des pays ont combattu les inégalités.
Lisez donc cet article c’est intéressant.

Roosevelt n’épargnait pas les riches

Le point de vue de Thomas Piketty, économiste et chroniqueur à «Libé».

La taxation confiscatoire des revenus exorbitants est non seulement possible économiquement, mais souhaitable. En 1932, quand Roosevelt arrive au pouvoir, le taux de l’impôt fédéral sur le revenu applicable aux plus riches était de 25 % aux Etats-Unis. Le nouveau président décide de le porter immédiatement à 63 %, puis 79 % en 1936, 91 % en 1941, niveau qui s’appliqua jusqu’en 1964, avant d’être réduit à 77 %, puis 70 % en 1970. Pendant près de cinquante ans, des années 30 jusqu’en 1980, jamais le taux supérieur ne descendit au-dessous de 70 %, et il fut en moyenne de plus de 80 %. Poursuivre la lecture de «Un peu d’histoire pour y voir un peu clair…»

84 enfants morts après avoir bu du sirop.

mypikin-haut-200On en a pas entendu parler, c’est incroyable !!!
Je vous rassure, c’est normal, ça se passe en Afrique, du second choix pour nos « journalistes » merdiatiques.
Pujadas et lolo ferrari n’ayant pas jugé bon de vous informer, je répare cet oublie.
84 enfants du Nigéria sont à ce jour décédés après avoir consommé un sirop dentaire frelaté.
Un sirop censé calmer les bambins lors des poussées dentaires.
Ce produit mis en vente par une société locale a été fabriqué avec du diéthylène glycol, un produit toxique d’importation.
Les responsable courent toujours bien entendu.
Ce scandale rappelle par bien des aspects l’affaire du lait à la mélanine ou celle de l’huile frelaté…
Toujours le même scénario : pour faire du fric on remplace les produits de base par des saloperies bon marché et que j’t'embrouille, pas vu pas pris…
Une nouvelles fois les cupides, les truands responsables de ce crime tenteront d’échapper à leurs responsabilités ecrasantes et ils y parviendront très probablement, je suis prêt à prendre les paris.
C’est toujours le même cirque : quand les choses vont à peu près bien on sait où va l’argent, dans les poches des mêmes cupides et le prix de la douleur est toujours payé par les mêmes, les plus pauvres et bien sûr personne pour assumer…internet_enfant-africain-2
Ils trouveront bien un ou deux lampistes qui ne comprendront même pas ce qui leur arrive et hop, affaire classée !
On a le même genre de problème lors des marées noires, comme par enchantement le bateau n’a plus de propriétaire.
Décidément capitalisme et sens des responsabilités font rarement bon ménage…
Ça me rend malade de penser à ces pauvres gosses…

Un sirop dentaire frelaté tue 84 enfants par RFI

Article publié le 07/02/2009 Dernière mise à jour le 07/02/2009 à 12:16 TU

Un scandale frappe le secteur de la santé au Nigeria. Un sirop de fabrication locale, le My Pikkin (mon enfant en dialecte local), a causé la mort de 84 enfants depuis novembre. Les autorités essaient de rassurer et les enquêteurs tentent de remonter la chaîne de fabrication du médicament, afin de démasquer les coupables. Poursuivre la lecture de «84 enfants morts après avoir bu du sirop.»

Bravo Obama !

obama.1201801546.jpg

Obama veut plafonner à 500 000 $/an le salaires des dirigeants d’entreprises renflouées par l’état et certains crient déjà au socialisme…
Heureusement qu’il n’a pas proposé d’aider les plus pauvres, je pense aux millions de malheureux qui ont été virés de leurs baraques et qui dorment dans des tentes par exemple…ça aurait été du marxisme léninisme, voir même du stalinisme…
Pour sortir de telles âneries et manquer à ce point de lucidité on mesure la dose d’intolérance, de bêtise, de sous développement mental des adversaires du président Obama…
Alors que le systeme capitaliste a démontré ses limites et sa nature intrinsèquement criminelle il y a encore des dégénérés pour défendre un tel système…
Un système qui a appauvrit des millions de travailleurs dans le monde, un système qui a ruiné nos systèmes de protection sociale, un système qui a fait le choix du déclin de la démocratie et des libertés pour assouvir sa soif intarissable de profit à n’importe quel prix fusse au prix de la vie humaine…
Que ces idiots se rassurent les patrons Américains pourront encore s’offrir de superbes vacances à bord de bateaux de luxe avec 500 000 dollars/an, ils pourront même continuer d’aller faire des emplettes Place Vendôme.
500 000 dollars ça ne représente que 10 ans du salaire d’un cadre alors pas de soucis pour ces pauvres patrons riches, que les bulldogs du grand capital retournent à leurs niches les riches ne sont pas encore menacés, enfin pas pour le moment…
Bravo à Obama qui montre l’exemple aux tarés qui nous dirigent et qui n’ont même pas osé imposer une seule condition aux banquiers qui viennent d’être renfloués avec l’argent du contribuable, honte à ces bons à rien et vive la Révolution !

Ma lettre au maire de Colmar.

ni-rmi-ni

Rectification : Merci de ne pas contacter les gens de la mairie de Colmar, voir dans les commentaires pour plus d’explication.

J’ai été particulièrement écœuré par le témoignage d’un travailleurs social du CCAS de Colmar concernant la gestion des dossiers des rmistes de cette ville.
Vous pouvez lire cet article hallucinant ICI Poursuivre la lecture de «Ma lettre au maire de Colmar.»