Archives pour le mot-clé «sagesse»

Jacques Généreux, formidable.

Écoutez Jacques Généreux (Parti de Gauche).
Ca fait plaisir de redécouvrir un vrai langage de gauche, radical, débarrassé de la bouillie mentale libérale qui à ruiné la pensée et les espoirs de la Gauche.
Une bouffée d’oxygène.
L’espoir n’est pas mort.

Jacques Généreux Saintbrieuc
Vidéo envoyée par Frontdegauche-Ouest

Meeting du Front de Gauche à Saint-Brieuc – Circonscription Ouest – Élections européennes du 7 juin 2009

une interview trés intéressante d’Amin Maalouf.

amin-maalouf

Amin Maalouf est un écrivain, journaliste franco-libanais, auteur de plusieurs livres.
Auteur du « Rocher de Tanios » (Prix Goncourt 1993) ou du passionnant « Les croisades vues par les Arabes » que j’ai dévoré il y a quelques années.
Écoutez cette interview qu’il a donnée à la radio suisse*, son regard sur notre monde est vraiment très intéressant.
Le regard d’un sage.

*Émission « Haute définition » de la RSR

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Yves Cochet, un sage chez les Verts.

130607_cochet_campagne46

Yves Cochet fait partie de ces hommes qui m’auraient fait rester chez les Verts s’ils y avaient été plus nombreux.
Pour l’avoir croisé à deux ou trois reprises, je ne peux que souligner la grande lucidité de cet homme sur l’état de notre civilisation.
Le constat est clair, nous allons dans la joie et l’allégresse droit au mur et ne comptez pas sur nos hommes politiques pour y changer quoi que ce soit.
C’est là le drame de notre temps, une cécité généralisée et une incapacité à imaginer un avenir viable pour l’humanité.
Ce n’est pas du catastrophisme, mais du réalisme, le modèle productiviste trouve déjà ses limites et c’est la nature qui fixe ses limites…
Bien entendu des gens comme Yves Cochet son raillés, moqués, mais qu’importe le rire des imbéciles, un jour ils ne riront plus.
Écoutez Yves Cochet…

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Bravo Obama !

obama.1201801546.jpg

Obama veut plafonner à 500 000 $/an le salaires des dirigeants d’entreprises renflouées par l’état et certains crient déjà au socialisme…
Heureusement qu’il n’a pas proposé d’aider les plus pauvres, je pense aux millions de malheureux qui ont été virés de leurs baraques et qui dorment dans des tentes par exemple…ça aurait été du marxisme léninisme, voir même du stalinisme…
Pour sortir de telles âneries et manquer à ce point de lucidité on mesure la dose d’intolérance, de bêtise, de sous développement mental des adversaires du président Obama…
Alors que le systeme capitaliste a démontré ses limites et sa nature intrinsèquement criminelle il y a encore des dégénérés pour défendre un tel système…
Un système qui a appauvrit des millions de travailleurs dans le monde, un système qui a ruiné nos systèmes de protection sociale, un système qui a fait le choix du déclin de la démocratie et des libertés pour assouvir sa soif intarissable de profit à n’importe quel prix fusse au prix de la vie humaine…
Que ces idiots se rassurent les patrons Américains pourront encore s’offrir de superbes vacances à bord de bateaux de luxe avec 500 000 dollars/an, ils pourront même continuer d’aller faire des emplettes Place Vendôme.
500 000 dollars ça ne représente que 10 ans du salaire d’un cadre alors pas de soucis pour ces pauvres patrons riches, que les bulldogs du grand capital retournent à leurs niches les riches ne sont pas encore menacés, enfin pas pour le moment…
Bravo à Obama qui montre l’exemple aux tarés qui nous dirigent et qui n’ont même pas osé imposer une seule condition aux banquiers qui viennent d’être renfloués avec l’argent du contribuable, honte à ces bons à rien et vive la Révolution !

Citation de Ricardo Flores Magón, à méditer.


Ricardo Flores Magon (1873-1922) fut l’un des principaux théoriciens de la Révolution mexicaine. Responsable du journal Regeneración, il incarne la tendance radicale, anarchiste et poétique des mouvements qui combattaient pour la terre et la liberté (Tierra y Libertad). Le mouvement zapatiste contemporain de Marcos et la toute récente Commune de Oaxaca (2006) doivent beaucoup à cette pensée
allégorique.

Le mendiant et le voleur
« L’honnêteté ne vit pas à genoux, prête à ronger l’os que l’on daigne lui jeter. Elle est fière par excellence. Je ne sais si je suis honnête ou non, mais je dois t’avouer qu’il m’est insupportable de supplier les riches de m’accorder, au nom de Dieu les miettes de tout ce qu’ils nous ont volé. Je viole la loi ? C’est vrai, mais elle n’a rien à voir avec la justice. En violant les lois promulguées par la bourgeoisie, je ne fais que rétablir la justice bafouée par les riches, qui volent les pauvres au nom de la loi. »

Pour l’amour de la vie.

Ne détruis pas la vie, respecte là.
Penche-toi et regarde, c’est merveilleux !
Respecte ce que que tu crois petit car ton ignorance est immense et tu pourrais faire le mal sans le vouloir.
Voilà ce que m’inspire cette interview de Francis Hallé, botaniste.
Très intéressant.

LE MONDE BOUGE – Selon le botaniste Francis Hallé, les plantes ne « végètent » pas, elles sont même plus évoluées que nous. Les connaître et les comprendre est fondamental pour arrêter le massacre des dernières forêts primaires.

Assurément, il y a du Jules Verne chez ce botaniste-là. Parce qu’il avait l’intuition que « tout se passe là-haut », Francis Hallé a exploré la canopée tropicale – étage supérieur de la forêt – sur une étrange plate-forme gonflable, le Radeau des cimes. Une aventure humaine et scientifique hors norme qui a bouleversé notre connaissance du genre végétal, et qui continue, depuis, son bonhomme de chemin (à voir ci-dessous). C’est peu dire que Francis Hallé aime les plantes, et les arbres en particulier. Ce scientifique de renommée internationale, découvreur de « l’architecture botanique », leur a consacré toute sa vie et contribué à renouveler notre regard sur elles et leur « radicale altérité ». Comprendre le règne végétal, dit-il, exige « une révolution intellectuelle ». C’est, aujourd’hui plus que jamais, une urgence alors que les dernières forêts primaires, sommet de la biodiversité et berceau de l’humanité, sont en train de disparaître dans l’indifférence quasi générale. Nous l’avons rencontré chez lui, à Montpellier, à l’occasion de la sortie d’Aux origines des plantes, ouvrage collectif qu’il a codirigé pendant près de trois ans, et magistral hymne à la magie végétale. Poursuivre la lecture de «Pour l’amour de la vie.»

Conférence pour être moins bête…

Dis moi quel est le singe qui est en toi et je te dirais qui tu es… si tu veux comprendre le singe qui es en toi écoute cette émission.
C’est un enregistrement de Radio Libertaire.
Plus sérieusement c’est le genre d’emission qui m’a aidé a progresser.
Zappez les 5 premières minutes, l’emission commence 5 mn après le début.

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Alerte à Babylone.

Voici la bande annonce d’un film qui me parait très intéressant.

Je ne l’ai pas encore vu mais ça ne saurait tarder.
Il y a beaucoup de lucidité dans les propos de cet agronome qui voit les dégâts de notre système de production car il est dans le réel contrairement à l’immense majorité des gens qui dorment, trop occupé à consommer ou à survivre… Poursuivre la lecture de «Alerte à Babylone.»

Israel est un « ghetto sioniste ».

Avraham_Burg_1111-3

Avraham Burg, ça ne nous dit rien en France, c’est l’ex président de la Knesset, le parlement d’Israel.
Et alors ?
Ce monsieur tient des propos sur son pays d’une lucidité et d’une audace qui ferait frémir le plus soft de nos sionnistes.
C’est un antisémite ? il est juif !
Voila un homme qui sais de quoi il parle, je dis ça en pensant à ces enragés d’Israel qui vivent bien au chaud en France ou en Amérique…Les pires !
Quand on est confronté chaque jour à la réalité de l’echec d’Israel comme projet politique, comme projet de vie et qu’on est un homme intelligent et raisonnable, on revient sur pas mal d’illusions, mais le mérite de cet homme n’est pas là, son mérite c’est d’avoir le courage de le dire avec simplicité et humanité.
Bravo pour ce courage et cette lucidité qui manquent tant.

« Avoir défini l’Etat d’Israël comme un Etat juif est la clef de sa perte. Un Etat juif, c’est explosif, c’est de la dynamite. » Ces propos sont ceux de l’ex-président de la Knesset de 1999 à 2003 et ex- président de l’agence juive, Avraham Burg.

Poursuivre la lecture de «Israel est un « ghetto sioniste ».»

J’accepte…

Pour nous aider a reflechir.

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Question : y’a t’il dans cette liste quelque chose que vous acceptez vraiment ou alors si vous ne l’acceptez pas pourquoi l’acceptez vous ?

Vos réponses m’intéressent.

Socrate, sa femme et son amant…

Socrate était un philosophe grec réputé pour sa sagesse.
Un jour qu’il se promenait sur l’agora, il fut abordé par un quidam qui l’interpella ainsi :

- Socrate ! Sais-tu ce que je viens d’apprendre à propos d’un de tes élèves ?
- Attention ! lui dit Socrate, avant de dire quoi que ce soit, il faut que tu passes un certain test. Je l’appelle le test du triple filtre…
- Triple filtre ?
- Oui. Avant que tu ne me parles d’un de mes élèves, ce serait bien que tu filtres ce que tu vas dire…
Le premier filtre est le filtre VÉRITÉ : Es-tu absolument certain que ce que tu vas me dire est vrai ?
- Euh… C’est à dire… Non. Je l’ai juste entendu dire…
- Bien, tu n’es donc pas certain que ce que tu vas dire est la vérité.
Le second filtre est la BONTÉ. Ce que tu as à me dire est-il bon pour mon élève ?
- Ben… pas exactement…
- Donc, tu veux me dire quelque chose de désagréable pour mon élève sans être sûr que c’est vrai.
Essayons le troisième filtre, si tu veux bien. Il s’agit du filtre de l’UTILITÉ : Ce que tu veux me dire est-il utile pour moi ? – C’est difficile à dire, plutôt non, en réalité.
- Tu m’accorderas donc que tu souhaites me confier quelque chose de désagréable sur mon élève, qui ne me sera d’aucune utilité et dont tu n’es pas sûr que ce soit vrai.

Ne crois-tu pas qu’il vaudrait mieux, dans ce cas, te taire ?
- Si, Socrate, je vois bien que tu as raison. Je me tairai donc.

C’est par ce genre de raisonnement que Socrate est passé à la postérité comme un grand sage. C’est aussi du fait de ce genre d’attitude, qu’il n’a jamais su que Platon baisait sa femme…à moins que ne fusse l’inverse… voire les deux en même temps…ce qui vous l’avouerez multiplie les combinaisons possible de son ignorance.