Archives pour le mot-clé «société»

Pour une culture de la gratuité

Pour en finir avec l’aliénation capitaliste.
Bravo à Paul Aries pour cette excellente intervention.


Ateliers de la planification écologique: Paul Ariès
envoyé par La-Tele-de-Gauche77. – L’actualité du moment en vidéo.

La lettre sans papier

J’avais découvert cette vidéo il y a quelques mois mais j’avais oublié de l’intégrer à mon blog, c’est chose faite.

La lettre sans papier
envoyé par Lalettresanspapier. – L’info internationale vidéo.

Joseph Stiglitz sur France Inter.

Stiglitz est un habitué de la matinale de France inter mais je ne me lasse jamais de l’écouter tant sa pensée est pertinente sur l’évolution du capitalisme.
J’ai déjà parlé de Stiglitz sur ce blog (voir ICI et ICI)
Pour ceux qui ne connaissent pas Stiglitz sachez qu’il est prix nobel d’économie, qu’il a dirigé la Banque mondiale et qu’il a été un proche collaborateur de Clinton dans les années 90 (Clinton aurait été bien inspiré de l’écouter un peu plus…) et qu’il est l’auteur du best seller La grande désillusion et qu’il vient d’écrire un nouveau livre : Le triomphe de la cupidité, livre que je compte me procurer.
La question que je pose est simple : comment se fait-il qu’un économiste aussi éminent soit à ce point ignoré par les bons à rien qui n’ont pas été capable de voir arriver cette crise et qui se prétendent économiste… Vous êtes capable de répondre à cette question vous ?!

Paul Jorion et la crise.

Voici une intervention très intéressante.

Parlons Net reçoit Paul Jorion – 5/6/09
Vidéo envoyée par FranceInfo

Cette semaine, Parlons Net reçoit Paul Jorion. Paul Jorion est anthropologue et sociologue, spécialisé dans les sciences cognitives et l’économie. Il tient aussi un blog très consulté.
Paul Jorion a vécu et enseigné aux Etats-Unis, à Cambridge et à Bruxelles, avant de revenir en France il y a quelques semaines. C’est en 2004 qu’il rédige un ouvrage dont aucun éditeur ne voudra jusqu’en 2006. La Découverte accepte enfin, avec l’appui d’un certain Jacques Attali, de publier “Vers la crise du capitalisme américain” paru en 2007. Paul Jorion y annonce, entre autres, la crise des subprimes. Autant dire qu’il vise juste.
Avec Paul Jorion, on parlera de cette crise, des atouts de l’Europe pour la surmonter par rapport aux Etats-Unis et du libre échange débarassé de la la spéculation qu’il appelle de ses voeux.
Pour l’interroger, Philippe Labarde de Vendredi Hebdo, Philippe Cohen de Marianne2.fr, Samuel Laurent du Figaro.fr et Pascal Riché de Rue89.com.
Son: Pierre Monteil / Sarah Weinberg
Images: Philippe Pallarès

Jacques Généreux, formidable.

Écoutez Jacques Généreux (Parti de Gauche).
Ca fait plaisir de redécouvrir un vrai langage de gauche, radical, débarrassé de la bouillie mentale libérale qui à ruiné la pensée et les espoirs de la Gauche.
Une bouffée d’oxygène.
L’espoir n’est pas mort.

Jacques Généreux Saintbrieuc
Vidéo envoyée par Frontdegauche-Ouest

Meeting du Front de Gauche à Saint-Brieuc – Circonscription Ouest – Élections européennes du 7 juin 2009

Le Front de Gauche (films de campagne)

Front de Gauche – Film officiel 1
Vidéo envoyée par frontdegauche

www.frontdegauche.eu

Front de Gauche – Film officiel 2
Vidéo envoyée par frontdegauche

www.frontdegauche.eu

Nos amis flics dans la citée des 4 000…

policiers.1215676476.jpg

Après l’affaire de l’attaque à l’arme lourde d’une escorte de la police dans la citée des 4000, Jean-François Herdhuin, directeur départemental de la sécurité publique de Seine-Saint-Denis s’est fendu d’une declaration remarquable de lucidité et de modération, je vous laisse juge : « des renforts venant de Paris ainsi qu’une compagnie de CRS supplémentaire » à La Courneuve, pour constituer « des patrouilles renforcées très dissuasives, avec fusils à pompe et pistolets mitrailleurs« .
Voilà qui améliorera sensiblement l’image de la police dans ces quartiers déshérités !
Pour apaiser le quartier rien de mieux qu’un bataillons de CRS.
Braquer les pauvres gens qui sortent faire leur courses avec des armes à feu, quoi de mieux pour leur arracher un petit sourire plein de complicité et d’affection… c’est incontestable, les habitants de la citées des 4000 vont apprécier ce déploiement de robocops casqués et gantés et l’encerclement de leur quartier.
Mais quelle bande de nuls, un tel aveuglement, c’est pas possible.
On progresse, mais vers quoi ? vers une dictature policière à moins que ce ne soit une révolution ? je la souhaite de tout mon coeur car ce régime fait la guerre à sa population,  il nous fait la guerre en se dissimulant derrière une prétendue lutte contre l’insécurité.
Ces manoeuvres policières n’ont rien à voir avec une opération de police classique visant a appréhender des criminels.
C’est tout un quartier avec ses habitants, hommes, femmes, enfants, vieillards qui sont mis dans le même sac. Il s’agit d’une véritable mise au pas des citoyens que nous sommes et les citées françaises sont un terrain d’expérimentation pour une police de plus en plus violente, de plus en plus raciste et arrogante.
La police se prépare, elle s’entraine.
Cette police ne nous fera pas de cadeau le moment venu.
Je sais qui sont mes ennemis.

Droits des homosexuels, on progresse !

tf1-lci-russie-moscou-gaypride-homosexualite-2185524

Une manifestation violemment réprimée par la police, un cadavre déterré et jeté dans la rue parmi les détritus.
Dans quelle contrée désolée de telles choses se produisent ?
En Russie, au Sénégal est dans des tas d’autres endroits… Et oui c’est dans un tel monde que nous vivons !

En Russie, hier : 80 personnes brutalement interpellées par la police anti émeute alors qu’elles célébraient une gay pride sous les insultes et les menaces de groupuscules néo nazi, qui eux, n’ont bien évidement pas été inquiétés par la police.
Au Sénégal, une nouvelle hallucinante : la dépouille d’un homosexuel déterrée puis traînée et abandonnée devant le domicile de ses parents.
Non ce n’est pas tiré d’un film d’horreur ou d’un cauchemar, lisez donc ceci :

« Tout s’est déroulé samedi, quand dans la matinée décède à l’hôpital Saint-Jean de Dieu des suites d’une maladie, M. Diallo, un homosexuel notoirement connu. Refoulés des mosquées des quartiers Hersent et Mbambara où ils voulaient organiser une prière mortuaire, les proches du défunt procèdent discrètement à son enterrement au cimetière situé au quartier Darou Salam 2. Poursuivre la lecture de «Droits des homosexuels, on progresse !»

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

police_et_materiel_copy.jpgChomeur frappé par la police

Vous avez le malheur de croisez des flics et hop vous avez plus d’oeil… magique ? non, dramatique !
Encore une triste affaire impliquant des policiers.
2 jeunes on perdu chacun un oeil après avoir reçu un coup de flashball.
Encore une histoire de vies brisées, pour rien, comme ça, à cause d’un abrutis qui a décidé de viser la tête d’une personne avec son flashball plutôt que les jambes ou les fesses..
Je suis épouvanté devant tant de bêtise.
On a l’habitude, c’est quotidien.
On va nous dire qu’il ne pouvait pas se douter qu’en visant la tête il infligerait des blessures gravissimes…
Ce type d’excuse ne passe pas, ça ne peut plus passer.
Pas de réactions des politiciens qui arment ces mauvais flics, ces voyoux en uniforme.
Je suis indigné, révolté par cette police qui ne respecte pas les citoyens qu’elle est censé protéger et servir.
Nous avons en France un police d’extrême droite, je crois que nous pouvons le dire.
Ras le bol de la flicaille,de cette racaille, ras le bol, marre !
A bas l’état sécuritaire, qu’il crève !

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

Le Post

Alexandre vient de rentrer chez lui.
Depuis samedi soir, il était à l’hôpital.

« J’ai perdu un oeil » nous dit-il, épuisé, depuis son lit.

Pourquoi?

« J’étais à un barbecue, samedi soir, à la Cerisaie, à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), quand j’ai reçu un projectile d’un CRS dans l’oeil droit » nous dit-il.

Les échauffourées, survenues en deux temps samedi soir, ont fait plusieurs blessés.
5 policiers et 2 jeunes.
« Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et flashballs » nous dit la police, précisant « ne pas connaître l’origine des blessures de ces deux jeunes. »

« Les deux jeunes, mon frère et Bruno, ont chacun perdu l’usage d’un oeil » nous dit la soeur d’Alexandre, qui prévoit « de porter plainte. » Poursuivre la lecture de «Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »»

Pour en finir avec le délit d’outrage.

la_france_d_apres

Le délit d’outrage vous connaissez ? c’est cette loi passe partout qui permet à n’importe quel flic de vous coller en garde à vue au moindre mot de travers et d’arrondir ses fins de mois par la même occasion.
Interdit de critiquer les flics, interdit de leur dire des choses déplaisante comme « vous faites mal votre travail« , « à votre place je changerais de métier…«   etc etc.
flic-2Tout ça se transforme en outrage en moins de temps qu’il ne vous en aura fallut pour ouvrir votre bouche, un coup de tonfa en pleine figure pour vous apprendre les bonnes manières et le respect dû aux représentants de la loi, menottes après vous avoir cassé le bras et vous avoir copieusement insulté de « pd« , « bougnoule« , « salope« , « macaque » (eux ils ont droit, c’est pas de l’outrage quand c’est un flic qui le dit) et hop direction la garde à vue et de longues heures d’humiliation…
Vous savez que la moindre remontrance peut couter très cher, alors on se tait, on baisse les yeux et on se laisse humilier par le primate en uniforme…on évite de l’énerver, on évite de se foutre de sa gueule même s’il y a de quoi, on le flatte… on s’époumonne devant ses blagues à la con et on dit « merci monsieur l’agent, j’le r’frais pus« .
Le flic de base est un raté qui a une revanche à prendre sur la vie, il déteste les gens instruits, alors si vous ne voulez pas passer un mauvais quart d’heure évitez de le dominer intellectuellement, ne lui montrez pas que vous lui êtes supérieur car il vous le ferait payer très cher, soyez modeste, humble, mettez vous à son niveau.
C’est dur je sais, très dur mais c’est à ce genre de contorsion que nous force la loi.
Les mauvais flics ça se vire et la loi ça se change ! Il faut demander l’abrogation de ces lois imbéciles et liberticides concoctée par la droite mais aussi par nos « amis » socialistes… la honte !
Allez donc signer la pétition pour l’abrogation du délit d’outrage sur le site de la Ligue des Droits de l’Homme.
Vous pouvez aussi en savoir plus ICI.
Je vous encourage aussi a écouter les 2 émissions de La bas si j’y suis (l’émission de Daniel Mermet sur France Inter) consacrées aux abus de la flicaille, ICI et ICI

Vous pouvez télécharger ce kit de survie Face à la police au cas où, on sait jamais par les temps qui courrent…
Vous pouvez télécharger le dernier rapport d’Amnesty internationale sur les abus de la police française ICI :

Arcelor mittal, un géant avec une petite bite…

555_25_image_hist_ima_aujourdhui

Dans l’univers impitoyable des pitbulls à l’affut d’un morceau de bifteck, on comptera le géant Arcelor Mittal qui dispute à ses stagiaires quelques centaines d’euros.
Leur gratification passera de 75% à 40% du SMIC…
75 % du SMIC, quel luxe ! trop pour les épaules frêles du numéro 1 mondial de  l’acier.
Les 30 stagiaires concernés devront se résoudre à manger des patates tous les soirs ou a bosser chez Macdo pour arrondir leur FAIM de mois.

mittal-2-gIl est vrai que les temps sont durs pour nos amis les capitalistes, prenez par exemple monsieur Mittal, c’est un multi milliardaire (35,1 milliards d’euros de fortune personnelle) certe mais on imagine pas les soucis de ce monsieur : le kérosène de son avion d’affaires a vachement augmenté ces derniers mois et je vous parle même pas des loyers.
Pas moyens de se loger dans un 250 m² londonien à moins de 8 000 $ par mois… trop dure la vie, alors il faut bien trouver un peu d’argent…

mittalpa1511_468x313Rogner sur les petites paies… Grappiller 300 ou 400 euros sur le dos de gens même pas payés au SMIC, voilà la SOLUTION à la crise !!!
Fallait y penser.
Quelques centaines d’euros économisés sur chaque tête de pipe et s’ils ne sont pas contents la porte est grande ouverte… Qu’ils dégagent ces fainéants s’ils ne sont pas contents, non mais !
Y’en a marre de payer les gens, marre, marre !!!

Ah le capitaliste… s’il n’éxistait pas il faudrait l’inventer.

Moi grand naïf je croyais qu’on avait sifflé la fin de la récré, mais ces ordures continuent leur travail de dévastation sociale… Appauvrir, affamer, disloquer, saper le tissus social au nom d’une sois disant rentabilité…

Je vous le dis mes amis, il est grand temps de sortir les couteaux de boucher, grand temps !

NDLR : Une erreur s’est malencontreusement glissée dans mon billet, la demeure londonienne de Mr Mittal est de 4650 m² et non de 250 m².
Les difficultés financières de monsieur Mittal pour payer le chauffage d’une aussi vaste demeure s’expliquent mieux, je retire donc mes attaques infondées contre la famille Mittal.
Une pauvre famille qui essaient de joindre les deux bouts.
Pour aider Mr Mittal a chauffer son luxueux pied à terre londonien je propose d’organiser une quête car je doute que les 400 euros piqués aux stagiaires suffisent.

Me contacter pour les modalités.

Y a pas à dire, la crise a bon dos. La direction d’Arcelor-Mittal a décidé de réduire de plus de moitié l’indemnisation des stagiaires ingénieurs employés sur le site de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. Poursuivre la lecture de «Arcelor mittal, un géant avec une petite bite…»

Oui, ouvrez la voie !

Ne vous arrêtez pas.

dfe-papiers-4

presse-pa3232-1 pre32s-2 schild

3404957064_d47e27096b 3392470827_b659bd758d_o 3406011190_f24d2c660f_b

graf 3405295043_ebacc34444_b

Le peuple a le droit de se défendre, il doit apprendre à se défaire de la bouillie mentale dans laquelle ceux qui nous écrasent aiment à le voir patauger : les soirées foot autour de quelques bières entre intellectuels, les sorties à la cons et bien entendu le lendemain : boulot avec les poses de 5 mn et les discussion passionnées et passionnantes sur le soirée foot de la veille, le métro avec l’indispensable numéro de l’Equipe pour finir moins con, et après brosse à dent et hop dodo…
Laissons les maitres du monde nous diriger et penser pour nous et aidons nos amis les patrons à gagner leurs pitance quand même !

Le peuple a été émasculé, castré, il ne sait plus se battre, il doit apprendre à se battre s’il veut avoir un avenir, n’en déplaise à tout ces pompeux qui pérorent dans les colonnes du Figaro et de Libé et qui n’ont de cesse de vomir le peuple et ses colères légitimes.
Faut-il séquestrer les patrons, est-ce bien raisonnable ? nous demandent ces poulets de basse-cour qui n’ont jamais tenu une truelle de leur vie.
Que savent-ils de la vie des ouvriers de Continental, floués !
Que savent-ils de leur détresse et de la violence institutionnelle qui leur est infligée par ce système économique pourri ?
Que savent-ils du monde des travailleurs eux qui ne font que parler ?!
La violence est-elle légitime ? Mais quelle bande de cons !
Et la Révolution française elle était légitime ?!
La libération de la France du joug nazi elle était légitime ?!
Notre monde est violent, l’histoire est violente et malheur à ceux qui l’oublieraient car ils sont condamnés.

Défaire ce qui a été fait pas ceux qui nous écrasent, cesser d’écouter ce verbiage inutile qui n’a qu’un seul but : endormir le peuple.
Et se révolter partout, tout le temps.

Vive la REVOLUTION !

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

J’exproprie passionnément, à la folie…

chavez_5

Nationaliser c’est bien, exproprier c’est mieux.
À l’époque où Hugo Chavez nationalisait, on osait à peine parler de nationalisation et de salaire maximum en Europe,  sans être taxé de fou furieux rescapé d’un asile de l’ex-URSS ou d’adorateur de Kim Jong Il…
Il y a à peine un an, on osait peu de chose tant la chape de plomb idéologique était puissante.
Le capitalisme régnait en maitre dans les esprits et bien peu étaient capables de lui fixer une limite.
Son expansion sans borne nous promettait des lendemains radieux.
Il y avait bien la progression de la pauvreté, les licenciements, la brutalité des requins de la finance, leur voracité, leur cynisme et la soumission du politique, mais bien peu voulaient voir.

Les « socialistes » en extase devant les prouesses du marché et les tours de passe-passe de la main invisible avaient les yeux de Chimène pour l’économie de marché et le Traité de Lisbonne…
L’amour fou… Poursuivre la lecture de «J’exproprie passionnément, à la folie…»