Archives pour le mot-clé «témoignage»

L’interview de Julien Coupat.

29397_29370_29248_29087_coupat-une

Voici un texte trés intéressant, une reflexion sur la liberté.
Nous nous croyions libre parce que nous pouvons choisir entre 10 marques de margarine mais que vaut notre liberté quand le pouvoir peut en disposer avec autant de désinvolture en incarcérant n’importe lequel d’entre nous ?
L’affaire de Tarnac c’est le pouvoir mis à nu, dans sa laideur mais aussi sa petitesse car en dépit de ses contorsions il ne parviendra pas à nous faire taire.
Bravo à Julien Coupat pour ce texte remarquable.
Je n’aurais qu’une seule réserve : pourquoi un telle sortie, caché dans un coffre comme un voleur ? j’ai trouvé que ça manquait de panache.
Il faillait sortir et aller parler à la presse, leur dire « me voici et je vais parler », voilà ce qu’il aurait fallut faire.

Julien Coupat : « La prolongation de ma détention est une petite vengeance »

Voici les réponses aux questions que nous avons posées par écrit à Julien Coupat. Mis en examen le 15 novembre 2008 pour « terrorisme » avec huit autres personnes interpellées à Tarnac (Corrèze) et Paris, il est soupçonné d’avoir saboté des caténaires SNCF. Il est le dernier à être toujours incarcéré. (Il a demandé à ce que certains mots soient en italique).

Comment vivez-vous votre détention ?

Très bien merci. Tractions, course à pied, lecture.

Pouvez-nous nous rappeler les circonstances de votre arrestation ?

Une bande de jeunes cagoulés et armés jusqu’aux dents s’est introduite chez nous par effraction. Ils nous ont menacés, menottés, et emmenés non sans avoir préalablement tout fracassé. Ils nous ont enlevés à bord de puissants bolides roulant à plus de 170 km/h en moyenne sur les autoroutes. Dans leurs conversations, revenait souvent un certain M. Marion [ancien patron de la police antiterroriste] dont les exploits virils les amusaient beaucoup comme celui consistant à gifler dans la bonne humeur un de ses collègues au beau milieu d’un pot de départ. Ils nous ont séquestrés pendant quatre jours dans une de leurs « prisons du peuple » en nous assommant de questions où l’absurde le disputait à l’obscène. Poursuivre la lecture de «L’interview de Julien Coupat.»

une interview trés intéressante d’Amin Maalouf.

amin-maalouf

Amin Maalouf est un écrivain, journaliste franco-libanais, auteur de plusieurs livres.
Auteur du « Rocher de Tanios » (Prix Goncourt 1993) ou du passionnant « Les croisades vues par les Arabes » que j’ai dévoré il y a quelques années.
Écoutez cette interview qu’il a donnée à la radio suisse*, son regard sur notre monde est vraiment très intéressant.
Le regard d’un sage.

*Émission « Haute définition » de la RSR

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

police_et_materiel_copy.jpgChomeur frappé par la police

Vous avez le malheur de croisez des flics et hop vous avez plus d’oeil… magique ? non, dramatique !
Encore une triste affaire impliquant des policiers.
2 jeunes on perdu chacun un oeil après avoir reçu un coup de flashball.
Encore une histoire de vies brisées, pour rien, comme ça, à cause d’un abrutis qui a décidé de viser la tête d’une personne avec son flashball plutôt que les jambes ou les fesses..
Je suis épouvanté devant tant de bêtise.
On a l’habitude, c’est quotidien.
On va nous dire qu’il ne pouvait pas se douter qu’en visant la tête il infligerait des blessures gravissimes…
Ce type d’excuse ne passe pas, ça ne peut plus passer.
Pas de réactions des politiciens qui arment ces mauvais flics, ces voyoux en uniforme.
Je suis indigné, révolté par cette police qui ne respecte pas les citoyens qu’elle est censé protéger et servir.
Nous avons en France un police d’extrême droite, je crois que nous pouvons le dire.
Ras le bol de la flicaille,de cette racaille, ras le bol, marre !
A bas l’état sécuritaire, qu’il crève !

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

Le Post

Alexandre vient de rentrer chez lui.
Depuis samedi soir, il était à l’hôpital.

« J’ai perdu un oeil » nous dit-il, épuisé, depuis son lit.

Pourquoi?

« J’étais à un barbecue, samedi soir, à la Cerisaie, à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), quand j’ai reçu un projectile d’un CRS dans l’oeil droit » nous dit-il.

Les échauffourées, survenues en deux temps samedi soir, ont fait plusieurs blessés.
5 policiers et 2 jeunes.
« Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et flashballs » nous dit la police, précisant « ne pas connaître l’origine des blessures de ces deux jeunes. »

« Les deux jeunes, mon frère et Bruno, ont chacun perdu l’usage d’un oeil » nous dit la soeur d’Alexandre, qui prévoit « de porter plainte. » Poursuivre la lecture de «Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »»

Global résistance sur France 4

global_resistance

C’est une nouvelle émission de France4 vraiment pas mal.
J’aime beaucoup le ton impertinent de la voix off.
Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un programme qui va à la rencontre d’activistes aux quatres coins du monde.
Pacifistes, écologistes, artistes, syndicalistes avec un point commun : changer ce monde qui tourne à l’envers.
J’ai bien aimé le reportage sur le mouvement Freegan, ces gens qui refusent la consommation et qui récupèrent tout dans les poubelles.
Voir leur site : http://freegan.info/
On peut visionner la dernière émission en ligne ici : http://www.france4.fr/global-resistance/
Une bonne émission qui donne des idées.

11 septembre, un architecte s’exprime.

Ce n’est pas la première vidéo sur le sujet mais celle-ci me parait digne d’intérêt.
Toujours sur le même sujet on apprend que le mis en cause dans l’affaire des enveloppes d’anthrax se serait donné la mort…
Au lendemain des attentats du 11/09 des personnalités ont commencé à recevoir des enveloppes contaminées par des spores d’anthrax de qualité militaire, provoquant un début de psychose aux états-unis.
Comme par hasard ces personnalités étaient pour la plupart opposées à la politique réactionnaire post 11/09 des néocons américains.
Ces attentats ont fait plusieurs morts.
L’enquête à menée à des chercheurs du complexe militaro-industriel américain, plusieurs chercheurs ont été mis en cause dont un certain Dr Ivins.
Celui-ci vient de se « suicider » donc affaire classée.
C’est pas de chance hein… à quelques jours de son arrestation…en pleine campagne présidentielle…
McCain confirmera je pense.
Reste maintenant à retrouver la corde qui l’a pendu après qu’il se soit tiré une balle en pleine tête…

Salah Hamouri, un français de second choix ?

Au grès de mes pérégrinations sur le net je suis tombé par hasard sur le cas de Salah Hamouri, jeune franco-palestinien condamné à 7 ans de prison par les Israéliens pour une affaire assez douteuse : une tentative supposée d’assassinat pour laquelle il n’existerait aucune preuve tangible.
Je me garderai de me prononcer sur le sujet, je m’entonne juste du silence assourdissant des médias concernant le cas de ce garçon.
On les sait pourtant loquace quand il s’agissait de relater les moindres états d’âme de la famille Betancourt, mais là rien, c’est silence radio…
Étrange ce 2 poids 2 mesures… certain français seraient-ils plus français que d’autres ?

Salah Hamouri jeune Français palestinien détenu….
Vidéo envoyée par zgump

Pétition pour faire libérer Salah Hamouri, jeune Français palestinien détenu depuis 2005 par les autorités israéliennes sans la moindre preuve et sans jugement [voir ci-dessous : un tribunal militaire israélien a condamné Salah à 7 ans de prison le 29 mars 2008. Et début mai il vient d’être séparé de ses campagnons et transféré dans une autre prison israélienne.

Signez, EN BAS de cette page, cette pétition qui sera remise aux autorités françaises qui DOIVENT agir auprès des autorités israéliennes pour obtenir la libération de Salah Hamouri.

INFORMATION : Le 17 avril le tribunal militaire israélien a condamné Salah à 7 ans de prison. Nous demandons aux autorités françaises, qui ne se sont pas mobilisées avant le procès, d’assurer leurs obligations envers notre jeune compatriote et d’intervenir immédiatement afin de le faire sortir de la prison israélienne où il a déjà passé trois ans.

C’est, à compter de ce 22 avril, ce que les signataires demandent au président de la République française.

Monsieur le Président de la République,

citoyen-ne français-e, attaché-e au droit, indigné-e par le sort injuste fait à notre concitoyen Salah Hamouri, détenu en Israël depuis 2005, sans jugement [voir ci-dessus] et avec un dossier d’accusation vide, je vous demande de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour faire libérer ce jeune Français dont la famille vit à Jérusalem.

Vous vous êtes engagé à apporter votre concours à la libération de tous les Français soumis à d’injustes détentions dans le monde, à « les chercher où qu’ils se trouvent ».

Merci de tenir votre parole et d’agir au plus vite pour obtenir la libération de Salah Hamouri.

Avec mes remerciements citoyens anticipés

url pétition:
http://www.france-palestine.org/article7743.html

Labéviere dénonce l’orwellisation de la presse française.

Richard Labéviere, ex journaliste de RFI licencié pour avoir fait son travail, à savoir interviewer un chef d’état, mais problème : il n’aurait pas informé sa direction sois disant… ouhhh le méchant !
Il s’exprime depuis Beyrouth sur ce qu’il appelle « l’orwellisation » de la presse française.
E coutez ça c’est édifiant.
Je m’interroge : si nous n’avons plus de tels journalistes pour nous informer que nous restera t’il pour nous informer sur le monde dans lequel nous vivons ? BHL ? finkelcrotte ? le couple ockrent-kouchner ?
Pauvre France…

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

Licenciement de Richard Labévière, RSF n’en parle pas.

Richard Labévière, journaliste à RFI vient d’être licencié.
Spécialiste de politique internationale il avait déjà été mis sur la sellette après une plainte de l’ambassadeur d’Israël qui jugeait sa couverture du conflit israélo-palestinien pas assez favorable à Israël.
On croit rêver !
Reportères Sans Frontières si prompt à donner des leçons de droits de l’homme au reste de la planète s’est bien gardé bien de dénoncer cette atteinte à la liberté d’informer, il n’y a pas de problèmes chez nous bien entendu, les leçons de morale c’est pour les autres, les bamboulas, les bougnoules…
On attend les réactions indignées de nos « grandes consciences », je pense bien entendu à nos « philosophes » accrédités que sont BHL, Glucksmann et Finkelcrotte.

Censures françaises, Richard Labévière
Vidéo envoyée par Cinesoumoud

CENSURES FRANCAISES
l’interviewer interviewé :
Richard Labévière,journaliste s’explique sur son licenciement abusif par Radio France International (RFI), suite à son interview du Président syrien Bachar el Assad, en juillet 2008… Ubuesque, Kafkaïen, les mots manquent pour décrire le grotesque de ce licenciement abusif d’un journaliste connu pour son professionalisme et sa bonne connaissance du dossier proche et moyen-oriental!!
L’affaire Richard Labévière s’inscrit dans l’orwellisation en cours de la presse française, la remise en cause du pluralisme journalistique et de la liberté d’expression au pays des Lumières. Avec, pour horizon, la volonté d’imposer une lecture unique, néo-conservatrice et inconditionnellement pro-israélienne des crises et des relations internationales.
Soutenir ce journaliste irréprochable, qui assigne en justice la chaîne publique qui l’employait, c’est soutenir la presse libre dont tout citoyen a besoin.
SIGNEZ LA PÉTITION: http://www.ipetitions.com/petition/Labeviere2008/

Pourquoi j’ai tué par Octave Garnier.

« C’est bien son regard de feu, je le reconnaitrai entre mille » dira de lui l’encaisseur Caby, Octave Garnier dit Octave le Terrassier, était un anarchiste, membre de la Bande à Bonnot qui défraya la chronique au début du 20eme siècle.
Garnier fut exécuté d’une balle dans la tempe par la police le 14 mai 1912 lors du siège de sa planque de Nogent-sur-Marne, à l’issue d’une fusillade qui dura une journée et mobilisa plusieurs centaines de policiers et zouaves.
Son camarade René Vallet fut lui aussi tué lors de l’assaut.
Garnier avait 22 ans.
Je ne cherche bien évidemment pas à justifier les assassinats dont il se rendit coupable lui et ses comparses lors de leurs braquages mais à la lecture de la confession qui suit et qui fut retrouvée par la police dans le planque assiégée je pense qu’il serait stupide de voir en Garnier un simple truand.
Ce texte est très intéressant, il témoigne des injustices qui mèneront le jeune Garnier à faire le choix de la violence.
La violence est-elle légitime quand elle répond à une violence, la violence d’un système qui s’abat sur des enfants, des vieillards, des malades, une violence qui écrase les hommes pour en faire une matière première malléable aux mains des bourgeois ?
Les juriste nous expliquent que nous ne pouvons pas faire justice nous même, mais qui pouvait rendre justice au jeune Garnier à l’époque où le seul choix qui s’offrait à un jeune garçon pauvre était une existence de dur labeur avec l’alcoolisme comme seule issue ?
Qui pouvait rendre justice aux opprimés ? La « justice » des bourgeois ? La « justice » des curés qui promettent aux malheureux une vie après la mort ? mourrez lorsque vous êtes vivant pour vivre lorsque vous serez mort…
Comment un jeune homme plein de vie et d’énergie aurait-il pu accepter une telle existence ?
Garnier fera le choix de la fuite en Belgique dans un premier temps pour échapper au service militaire, sa conscience politique se développera, elle l’amènera à rejoindre des groupuscules anarchistes.
Si Garnier ne s’était pas révolté quel aurait été son destin ? sa vie aurait été celle d’une de l’une de ces brutes dont il parle, pour ensuite finir probablement sous forme de chair à canon sur les champ de bataille de la première guerre mondiale… Voilà le destin que cette société pourrie de la fin du 19eme siècle offrait aux jeunes issus de milieux défavorisés.
Le mérite de Garnier c’est d’avoir su dépasser cette condition, la fuir au prix d’une courte vie.

J’ai trouvé ce texte sur le site suivant : http://infokiosques.net

Infos intéressantes ici : http://fra.anarchopedia.org/Octave_Garnier

Pour ceux qui n’aiment pas lire sur écran vous pouvez écouter ce texte :

 
icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

Les Mémoires publiés dans ce chapitre sont ceux de Garnier et non de Callemin. Ils ont été trouvés à la villa Bonhours de Nogent-sur-Marne et ont été conservés sous scellés portant le numéro 396 avant d’être versés aux Archives de la Préfecture de Police. Par suite d’une erreur, on a mentionné, page I du manuscrit : « Mémoires de Callemin dit Raymond la Science » et c’est sous ce titre que je les ai reproduits. Je profite de la possibilité qui m’est aujourd’hui offerte pour rectifier et je remercie M. Malcolm Menziès qui m’a signalé l’erreur.
J. MAITRON.
Poursuivre la lecture de «Pourquoi j’ai tué par Octave Garnier.»

Le petrole n’est pas assez cher.

Ce matin en allant faire mes courses dominicales je découvre le parking du supermarché bondé… un dimanche matin !
Les gens n’ont manifestement pas encore intégré l’augmentation tendancielle du prix du pétrole dans leurs comportements, ils font comme si de rien n’était.
Comment font ils ? je ne sais pas…
Ils s’imaginent quoi ? que c’est un mauvaise passe et que tout va redevenir comme avant dans quelques semaines ?
C’est dingue quand même de voir à quel point les gens sont intoxiqués par la bagnole… ils y tiennent comme au sein de leur mère, prêt a tout lui sacrifier.
Je pensais naïvement qu’à partir de la barre des 100$ le baril nous commencerions à voir de moins en moins de voiture dans les rues, de plus en plus de vélos et des comportement un peu plus responsables… il n’en est rien malheureusement !
Même spectacle désolant devant la boulangerie : 4 bagnoles garées dont une en double file…. un dimanche matin ! pour acheter la baguette de pain !! si encore il pleuvait…
Le constat est clair et en même temps terrible pour moi : nous détruirons cette planète quoi qu’il arrive, rien n’arrêtera la folie des humains a accumuler, rien si ce n’est un choc terrible, monstrueux, apocalyptique.
Je ne croyais pas à la pédagogie des catastrophes, je reconnais mon erreur.

Mon souhait : un baril à 1000$ avant la fin de l’année.

Un peu d’air frais…

Prennez le temps de regarder ce documentaire sur la décroissance c’est vital mais attention, c’est dangereusement subversif… Vous risquez de déplaire à notre président ou a madame Parisot.
A vous d’assumer.
Cette vidéo provient du site de Zalea TV

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

Sicko, le dernier Moore.

Je suis allé voir Sicko, le dernier documentaire de Michael Moore consacré au système de soin américain.
Comme d’habitude Moore dresse le portrait d’une amérique rongée par le cynisme des affaires qui prépare le terrain d’une société profondément inégalitaire, monstrueuse à bien des égards.
Il s’appuie pour cela sur des exemples de personnes détruites par ce système (malades ayant du renoncer à des soins vitaux, personnes endettées à vie suite à une hospitalisation etc).
Le film est émouvant, parfois drôle.
Même si je souscrit à l’idée directrice du film, je reste néanmoins sur ma faim, j’aurais aimé un peu plus d’argumentation là où l’on doit se contenter d’un galerie de portraits, émouvants certes, mais anecdotiques je le crains. Poursuivre la lecture de «Sicko, le dernier Moore.»

Intimidation policière.

police_et_materiel_copy.jpg

Je viens de recevoir cette info :

Le Monte-en-l’air (librairie) a reçu hier une visite de la police (sur « signalisation » selon eux) qui venait constater la présence dans sa vitrine d’une affichette annonçant la première réunion du comité de soutien à Lamine Dieng, « mort dans un fourgon de police », ainsi que d’une affichette « maison » proclamant « Ici on meurt dans des fourgons de police ».Plus d’informations sur l’affaire :http://coucxx.skyrock.com/ Poursuivre la lecture de «Intimidation policière.»