Archives pour le mot-clé «USA»

Wikileaks : La liberté ? oui mais pas trop…

Julian Assange, fondateur de Wikileaks

La liberté d’information ? oui bien sûr…
La liberté ? mais c’est évident voyons, ne sommes nous pas en démocratie ?

Alors dans ce cas comment faut-il comprendre l’article du Sun qui fait référence aux révélations du site Américain wikileaks sur la guerre d’Afghanistan (des milliers de documents secrets mis en ligne), la sale guerre de notre temps ?

Que devons-nous penser des attaques du Sun quand il parle de « clowneries » en évoquant le travail extraordinaire de Wikileaks ?  que devons nous penser lorsque on lit dans les colonnes de ce sinistre torchon de la nébuleuse Murdoch :

« La publication de rapports des services secrets par des journaux de gauche en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Etats-Unis ne peut avoir qu’un seul effet : saper le moral des hommes et des femmes au front, prêts à donner leur vie pour notre liberté. Les chefs militaires préviennent que les révélations d’hier mettent en danger les vies de davantage de soldats britanniques et américains. Cela contribuera à saper la confiance entre les partenaires de coalition qui combattent en Afghanistan et à attiser les craintes de l’opinion publique. Le clown qui a publié les documents a déclaré qu’ils semblaient ‘apporter la preuve de crimes de guerre’. Mais c’est l’individu qui les a dévoilés en premier lieu qui devrait se trouver sur le banc des accusés. Et vite. Il a déjà fait suffisamment de mal. »

The Sun le 27 juillet 2010

Que devons-nous penser quand on apprend qu’un soldat qui a fait des révélation à Wikileaks sur une bavure de l’armée Américaine en Iraq risque 54 ans de prison : http://www.bradleymanning.org/
Que devons nous penser des menaces et des pressions que subit le site d’information, on parle même de menaces physiques, il est en tout cas recherché, pourquoi au juste ?
Un type du Pentagone déclare : « Nous aimerions savoir où il est, nous aimerions sa coopération dans ce domaine, »  ben voyons…

Tout cela me fait dire que notre idée de liberté d’informer, de circuler ou de nous exprimer sont douces utopies aux yeux de ceux qui nous dirigent, eux qui proclament ces mêmes valeurs, auxquelles ils ne croient pas, du matin au soir à la figure de ceux qu’ils désignent de tyrans…
Nos leçons, notre morale ne vaut que pour les autres, nos énnemis, au nom de la liberté, de la démocratie et des Droits de l’homme baillonnont le peuple, il nous remerciera le moment venu…
C’est par ces mots qu’on pourrait résumer la pensée de nos gouvernants qui croient bien peu à la force de la liberté et à la puissance de la vérité.
La vérité balaiera ces menteurs, ces scélérats qui cherchent à nous cacher les horreurs qu’ils commettent chaque jour en notre nom à traver
s le monde.
La population a le droit de savoir ce qu’on commet soit disant pour sa sécurité, elle à le droit de refuser cette « sécurité » achetée au prix du sang des enfants Irakiens ou Afghans, elle à le droit de savoir à quoi sert l’argent de ses impôts.
Grace à Internet, grace au courage de gens comme
Bradley Manning ou Julian Assange nous pouvons rêver d’un autre monde, un monde plus juste où la vérité ne serait plus honteuse.
J’encourage toutes les personnes qui liront ce billet à soutenir  les éclaireurs de notre monde qu’ils s’appellent Wikileaks ou Mediapart car la justice et le monde meilleur auquel nous aspirons ne peut naitre que de la vérité.

Lien : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2898
http://www.framablog.org/index.php/post/2010/07/27/wikileaks-julian-assange


Mickael Jackson serait apparu à des pélerins.


Depuis ce matin des tas de nouvelles arrivent d’un peu partout :
Chine : Des manifestants ont été aveuglés par une lumière intense qui les aurait exhorté à déposer les armes, « aimez vous les uns les autre pour l’amour du love » aurait dit la voix.
En Colombie : une indienne analphabète prétend qu’une « chose » qu’elle décrit comme un homme au visage très clair, serait entrée dans sa chambre pour lui annoncer la naissance d’un enfant roi qui règnera sur les hommes, cet homme lui aurait dit : « amène le moi quand il aura 12 ans« .
Au Kenya : un aveugle et sourd de naissance à retrouvé la vue après qu’un passant lui ai caressé le visage en lui soufflant à l’oreille, « Je suis Mickael, repette le aux mécréants« .
Un peu partout dans le monde des scènes de dévotion ont actuellement lieu, les eaux du Gange viennent de se transformer en sang, un milliards d’hindous et de musulmans se dirigent pied nus vers ce qu’ils appellent « La nouvelle Jérusalem« .
Mr Obama a annoncé son retour en urgence à Washington.
Et pendant ce temps ?
Rien de bien intéressant, juste quelques manif à la con en Chine et en Iran, actuellement réprimées, quoi d’autre… non franchemnt je vois pas.

Chômeurs : Laissez le travail à ceux qu’aiment ça !

225679483

La crise à du bon parfois : moins de consommation, moins de pollution et des gens qui s’arrêtent un instant pour se poser les bonnes questions.
Des questions hautement subversives du style :

  • Pourquoi accepter cette vie ?
  • Où je vais comme ça ?
  • Une autre façon de vivre est elle souhaitable ou seulement possible ?
  • Quelle place doit avoir le travail dans ma vie ?
  • Mon travail a t’il du sens ?
  • Ce travail est-il nécessaire à mon bonheur ?

Ces questions essentielles nous avons renoncé à nous les poser.
Vous n’en avez pas marre de voir tous les matins dans le bus les mêmes tronches d’enterrement ?
Personne ne veut de cette vie et pourtant nous nous accrochons à cette pauvre vie, car nous n’avons que ça, c’est du moins ce que nous croyons ou ce qu’on cherche à nous faire croire.
Pourquoi acceptons-nous de vivre ainsi ?
Nos existences sont absurdes et rares sont ceux qui peuvent se vanter d’avoir une vie qui a du sens…
Nous nous agitons comme des mouches dans un bocal, mais nous ne mesurons pas à quel point la vie qu’on nous impose est abjecte.
Tiens j’ai appris que le gouvernement souhaite proposer un service de garde d’enfant aux femmes au chômage pour les inciter à accepter des offres d’emploi, en clair ce gouvernement de merde considère que le temps qu’une femme ou un père passe avec son enfant est une perte de temps qu’il convient d’éliminer…
On va donc payer des inconnus pour s’occuper de votre enfant au lieu de vous aider à vous occuper de lui par l’octroi d’une allocation par exemple… et tout ça pour quoi ? pour vous obliger à accepter un boulot de merde sous-payé.
Le comble serait qu’une femme renonce à s’occuper de son enfant pour bosser dans une de ces crèches à s’occuper des enfants d’autres femmes obligées elles aussi à renoncer à leurs enfants pour aller bosser dans des crèches à la con…
Cette société de merde marche vraiment sur la tête !
Voici un article du Los Angeles Times sur des chômeurs qui sont très contents d’être au chômage.

Chômeurs et heureux de l’être

Perdre son emploi n’est pas toujours synonyme de tragédie. De plus en plus de jeunes Américains en profitent pour prendre du bon temps. Bienvenue dans l’ère du funemployment.
18.06.2009 | Kimi Yoshino

Michael Van Gorkom a été licencié par Yahoo ! fin avril. Il n’a pas paniqué. Il ne s’est pas précipité chez un psy. Au lieu de cela, cet homme de 33 ans, qui vit à Santa Monica, a découvert qu’être au chômage « peut avoir de bons côtés ». Tandis que des millions d’Américains cherchent désespérément un emploi pour échapper aux expulsions et à la faillite [personnelle], d’autres trouvent que la crise économique a du bon. Ces chômeurs heureux sont généralement des célibataires âgés de 20 à 40 ans. Certains ont été licenciés. D’autres ont démissionné, attirés par des plans de départ volontaire avantageux. Maintenus à flot par leurs indemnités, leurs économies, leurs allocations chômage ou leurs parents, ces chômeurs-là ne passent pas leurs journées à écumer les offres d’emploi. Ils en profitent pour voyager. Ils retournent à leurs chères études ou font du volontariat à la soupe populaire de leur quartier. Et au moins jusqu’à l’assèchement de leur compte en banque, ils se satisfont de vivre au jour le jour. Poursuivre la lecture de «Chômeurs : Laissez le travail à ceux qu’aiment ça !»

Troy Davis, toujours dans le couloir de la mort.

Troy Davis

Troy Davis

Troy Davis est un condamné à mort américain qui a échappé par trois fois à une exécution en raison de doutes persistants sur sa culpabilité.
Des témoins se sont ravisés, des éléments remettent en question la thèse de l’accusation, mais rien n’y fait, Troy Davis doit mourir, c’est ce qui a été décidé par ses accusateurs.
Reconnaitre son innocence reviendrait a admettre que des innocents peuvent finir dans le couloir de la mort de l’état de Georgie… Cette réalité personne ne semble vouloir l’envisager de peur de  porter un regard sur une hideuse réalité, celle de la peine de mort.
J’ai parlé de Troy Davis et je continuerai.
Son cas doit être examiné par la cour suprême des États-Unis, le procureur de l’état de Georgie à le pouvoir de rouvrir l’enquête.
Merci de signer cette pétition, car ça peut sauver la vie d’un homme.
http://www.amnesty.fr/aif_petitions/?petition=108

Qu’est ce qui sauvera Troy Davis ?

2968487115_4dca1be877_o

Aujourd’hui des gens se sont rassemblés pour dénoncer le déni de justice dont est victime Troy Davis et pour réclamer un procès équitable.

Je me demande ce qui peut le sauver tant l’obstination de la »justice » américaine à l’exécuter est grande (relire mes précédents articles à ce sujet pour comprendre).
Rien n’y fait, les éléments tendant à démontrer l’innocence de Troy Davis sont écartés d’un revers de main méprisant… il doit mourir, ils l’ont décidé et ma fois peut importe qu’il soit coupable ou innocent, telle est la règle de l’état de Georgie.

Reconnaitre que des innocents sont exécutés porterait un coup terrible à l’institution de la peine de mort aux États-Unis, on pourrait presque imaginer que cet aveu signerait l’arrêt de mort de la peine de mort.
Les gens ne veulent pas d’une justice qui tue des innocents alors la chose est simple ; refuser simplement de voir en eux des innocents même quand les preuves sont éclatantes.
Cette obstination révèle la peur des partisans de la peine de mort à regarder cette infamie en face, ils ne veulent pas voir, ils préfèrent se dire que tous ces gens qui attendent leur exécution sont coupables, un point c’est tout, et que c’est là la volonté de Dieu, de Jesus ou de qui sais-je…
Malgré tout, la mobilisation les a fait reculer à 3 reprises…
Ne leur lâchons rien, ne leur cédons rien, on finira bien par avoir la peau de la peine de mort… elle est en sursis, on lui réglera son compte, patience.

Pour soutenir Troy Davis : http://soutenonstroydavis.amnesty.fr/

Des nouvelles de Troy Davis

troydavis.jpg

Je vous ai parlé plusieurs fois de Troy Davis, ce condamné à mort Américain qui a frôlé à plusieurs reprises son exécution alors que de trés sérieux doutes subsistent quand à sa culpabilité.
Quand bien même ces doutes n’éxisteraient pas que la peine de mort serait une répugnante atteinte aux Droits de l’homme, quand des doutes aussi sérieux éxistent la peine de mort se tranforme en crime.
Voici des nouvelles pas très encourageantes pour Troy Davis.
La mobilisation continue

Chers soutiens de Troy Davis,

Nous venons d’apprendre une très mauvaise nouvelle.
Le 16 avril 09, la cour du 11ème circuit a refusé l’appel déposé par Troy Davis en novembre dernier qui demandait un réexamen de son dossier.

Amnesty International condamne profondément cette décision, où les aspects de procédure ont une nouvelle fois pris le dessus sur l’exigence de justice dans cette affaire. Poursuivre la lecture de «Des nouvelles de Troy Davis»

Un peu d’histoire pour y voir un peu clair…

roosevelt

Ça fait si longtemps qu’on nous désinforme, que des gens nous disent que des choses ne sont pas possible, pas viables, que les inégalités sont justes, qu’on ne peut pas les combattre, qu’on ne peut pas taxer les riches par exemple…
Que tout cela n’est pas possible et n’a jamais existé.
Et pourtant il suffit d’ouvrir des livres d’histoire pour découvrir que des pays ont combattu les inégalités.
Lisez donc cet article c’est intéressant.

Roosevelt n’épargnait pas les riches

Le point de vue de Thomas Piketty, économiste et chroniqueur à «Libé».

La taxation confiscatoire des revenus exorbitants est non seulement possible économiquement, mais souhaitable. En 1932, quand Roosevelt arrive au pouvoir, le taux de l’impôt fédéral sur le revenu applicable aux plus riches était de 25 % aux Etats-Unis. Le nouveau président décide de le porter immédiatement à 63 %, puis 79 % en 1936, 91 % en 1941, niveau qui s’appliqua jusqu’en 1964, avant d’être réduit à 77 %, puis 70 % en 1970. Pendant près de cinquante ans, des années 30 jusqu’en 1980, jamais le taux supérieur ne descendit au-dessous de 70 %, et il fut en moyenne de plus de 80 %. Poursuivre la lecture de «Un peu d’histoire pour y voir un peu clair…»

Police Américaine dans ses oeuvres, un nouvel épisode.

Voici le nouvel épisode de la série « Je suis flic en Amérique et je bute qui je veux« .
Une vidéo où l’on voit un cowboy en uniforme attraper une gamine par les cheveux et lui éclater la figure contre un mur.
Le « policier » en question avait déjà été inquiété pour ses méthodes d’interpellation au cours desquelles une personne avait trouvé la mort… rien n’avait été retenu contre lui à l’époque…il a eu du bol comme on dit vulgairement.
Espérons que ces images auront pour effet de réveiller les autorités policières de l’état de Washington en envoyant ce criminel à l’ombre une bonne fois pour toutes.
A vrai dire j’ai des doutes là dessus, à mon avis ils vont lui donner la Silver star pour un tel acte de bravoure envers une gamine de 15 ans.
La suite au prochain épisode.

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

Bravo Obama !

obama.1201801546.jpg

Obama veut plafonner à 500 000 $/an le salaires des dirigeants d’entreprises renflouées par l’état et certains crient déjà au socialisme…
Heureusement qu’il n’a pas proposé d’aider les plus pauvres, je pense aux millions de malheureux qui ont été virés de leurs baraques et qui dorment dans des tentes par exemple…ça aurait été du marxisme léninisme, voir même du stalinisme…
Pour sortir de telles âneries et manquer à ce point de lucidité on mesure la dose d’intolérance, de bêtise, de sous développement mental des adversaires du président Obama…
Alors que le systeme capitaliste a démontré ses limites et sa nature intrinsèquement criminelle il y a encore des dégénérés pour défendre un tel système…
Un système qui a appauvrit des millions de travailleurs dans le monde, un système qui a ruiné nos systèmes de protection sociale, un système qui a fait le choix du déclin de la démocratie et des libertés pour assouvir sa soif intarissable de profit à n’importe quel prix fusse au prix de la vie humaine…
Que ces idiots se rassurent les patrons Américains pourront encore s’offrir de superbes vacances à bord de bateaux de luxe avec 500 000 dollars/an, ils pourront même continuer d’aller faire des emplettes Place Vendôme.
500 000 dollars ça ne représente que 10 ans du salaire d’un cadre alors pas de soucis pour ces pauvres patrons riches, que les bulldogs du grand capital retournent à leurs niches les riches ne sont pas encore menacés, enfin pas pour le moment…
Bravo à Obama qui montre l’exemple aux tarés qui nous dirigent et qui n’ont même pas osé imposer une seule condition aux banquiers qui viennent d’être renfloués avec l’argent du contribuable, honte à ces bons à rien et vive la Révolution !

L’aventure s’arrette là pour Blackwater.

blackwater8-301x274

Blackwater, la fameuse société privée de robocops qui sévit depuis 5 ans en Iraq vient d’être prié de dégager de ce pays.
Cette société de mercenaires très controversée est accusée d’avoir tué des centaines de civils en Iraq en toute impunité.
Tout était permis aux brutes décérébrées de Blackwater au bon vieux temps où il était permis de tirer sur tout ce qui bouge et vit en Iraq (j’avais d’ailleurs posté une vidéo incroyable à ce sujet dans ce billet)
C’est un peu la page sombre des années Bush qui se tourne.
Les dernières déclarations du président Obama en faveur des Droits de l’homme n’arrangent pas les choses…
Les temps sont durs mais qu’on se rassure les dictatures pourries ne manquent pas en ce bas monde, des contrats peuvent encore être signés mais ça sera sans la nouvelle Amérique, celle que nous aimons, celle qui vient d’élire le président Obama.
Bye bye les affreux, le vent de l’histoire a tourné, vous ne manquerez à personne.
(J’espère ne pas me tromper…)
blackwater3video

Blackwater en Irak, c’est fini.

Ce jeudi, le ministère irakien de l’Intérieur a indiqué que le contrat de la société privée de sécurité n’avait pas été renouvelé. Selon le général Abdel Karim Khalaf, porte-parole du ministère, la décision a déjà été mise en application et les agents de l’entreprise ne travaillent plus dans le pays.

Blackwater est la plus grande entreprise privée de sécurité utilisée par les Américains à Bagdad et travaille pour le département d’Etat américain. Ses agents assurent notamment la protection du personnel de l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad.
Les cinq agents ont plaidé non coupables

Mais l’actualité pour Blackwater, ce sont surtout les poursuites pour homicide de cinq de ses employés. Accusés d’avoir tiré en rafale sur des civils irakiens désarmés en 2007, tuant 14 personnes, les cinq agents, âgés de 24 à 29 ans, se sont dits non coupables des 35 chefs d’accusation dont ils doivent répondre, le 6 janvier à Washington. Poursuivre la lecture de «L’aventure s’arrette là pour Blackwater.»

flics américains : encore une bavure.

6902

L’année commence bien mal pour les habitants d’Oakland, la police vient de leur rappeler qu’elle pouvait les abattre comme des chiens à la première incartade.
Ils ont même fait un exemple en assassinant dans les couloirs du métro le jeune Oscar Grant, 22 ans, abattus d’une balle en plein dos alors qu’il ne menaçait personne.
La scène à été filmée, ils ne pourront pas mentir comme ils le font si souvent en racontant que la victime les menaçait…
Je dénonce régulièrement les bavures policières sur ce blog, il faut dire que la matière ne manque pas malheureusement.
Une bavure de plus, un crime de plus qui restera probablement impunis tant l’impunité de ces ennemis de la liberté est grande.
Il faudra bien un jour ou l’autre poser le problème de l’armement des policiers dans des sociétés qui se prétendent démocratiques.
Je pose la question : est-ce bien prudent de confier des armes à des policiers ?
En attendant des progrès dans ce domaine, j’encourage chaque personne à filmer autant que possible les actions des flics car la meilleure protection pour les citoyens que nous sommes c’est qu’ils se sachent surveillés !
Quand vous assistez à une arrestation ne détournez pas les talons, restez sur place, observez car c’est votre droit, ne vous laissez pas intimider par les flics qui aiment agir à l’abris des regards, sortez  votre portable, votre appareils photo, votre dictaphone ou votre caméra et filmez, enregistrez, on sait jamais, ça peut servir…

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

La vie d’un truc…

sos_button

Brosse à dents en plastique, rasoir jetable, jeans slim à la mode, préservatif, CPU intel (c), revue porno, couche culotte jetable, cassette pour apprendre l’Hebreux en 10 mn, machin qui désodorise les toilettes, souvenir avec un coquillage collé sur une carte postale de merde….
Des « trucs » j’en ai plein à la maison, vous aussi ?
Des « trucs » on en a des tonnes, nous sommes envahis par les « trucs », nous travaillons pour avoir des « trucs », nous souffrons pour accumuler des « trucs », nous polluons pour fabriquer des « trucs » et nous mourrons parfois pour ces « trucs »…

Regardez l’excellent film d’Annie Leonard « The story of stuff » en version sous titrée (plus bas) ou alors en cliquant sur cette bannière :200x57_sos_bannerhorzsm1

Ce film est génial et je vous encourage vraiment à le montrer à vos amis car il aide à comprendre la relation qu’il y a entre notre mode de vie basé sur un consommation effrénée et la destruction des écosystèmes de cette planète.
Un exposé remarquable d’intelligence qui devrait être diffusé dans toutes les écoles.
Le film dure une 20aine de mn.

 
icon for podpress  la vie d'un truc: Play Now | Play in Popup

Qui a dit ?

« Les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous-pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico [...] Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays les moins avancés [...] et se préoccuper davantage d’un facteur aggravant les risques d’un cancer de la prostate dans un pays où les gens vivent assez vieux pour avoir cette maladie, que dans un autre pays où deux cents enfants sur mille meurent avant d’avoir l’âge de cinq ans. [.] Le calcul du coût d’une pollution dangereuse pour la santé dépend des profits absorbés par l’accroissement de la morbidité et de la mortalité. De ce point de vue, une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où ce coût est le plus faible, autrement dit où les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable. »

« il faut mieux que les enfants asiatiques travaillent dans les usines textiles plutôt qu’ils se prostituent. »

« Il n’y a pas de limites à la capacité d’absorption de la planète susceptibles de nous bloquer dans un avenir prévisible. Le risque d’une apocalypse due au réchauffement du climat ou à toute autre cause est inexistant. L’idée que le monde court à sa perte est profondément fausse. L’idée que nous devrions imposer des limites à la croissance à cause de limites naturelles est une erreur profonde ; c’est en outre une idée dont le coût social serait stupéfiant si jamais elle était appliquée. »

Adolph Hitler ? Pol Pot ? non, beaucoup plus récent…
L’auteur est toujours en vie :( , il vient d’être choisi par Mr Obama pour être le futur chef du Conseil économique national, un organe du Bureau exécutif du président des États-Unis.
Il s’agit de Lawrence Summers.
Voilà le genre de psychopathes qui entoureront Obama pour lui expliquer ce qui est bon ou mauvais pour nous…
Le cauchemar continue.