Archives pour le mot-clé «violence»

Ben Ali la chute, le tyran est en fuite.

C’est ainsi que finissent les tyrans, assasinés ou en fuite et seuls, détestés, allant de ci-de-là tels de misérables rats.
Qu’aucun tyran n’espère finir ses jours paisiblement.
Ben Ali ne mérite pas le repos tant qu’il n’aura pas eu à répondre de ses crimes et de ceux de son clan, la mafia familliale des Trabelsi.
Il aura fallut une centaine de morts aux dernières nouvelles pour mettre un terme à l’épopée criminelle de cet homme.
Ses chiens n’ont pas pu le sauver, il n’ont pas pu aretter la main puissante du peuple inconsolable de la mort des siens, mais qui le pouvait ?
C’est la mort du plus petit des Tunisiens, un humble chômeur, un vendeur de rue qui n’avait que quelque fruits et légumes à vendre pour subvenir à ses besoins et c’est à cet homme que s’est attaqué la police de Ben Ali en lui confisquant le peu qu’il avait et cet homme qu’on avait privé de tout, du droit de parler, du droit de protester, du droit de résister, de se défendre, s’est emparé du seul droit qui lui restait, mettre fin à sa vie en s’immolant par le feu, cet homme est mort mais sa protestation, son sacrifice à libéré des millions d’hommes.
C’est cette injustice faite au plus petit des hommes que le peuple Tunisien n’a pas accepté et il a fait tomber le plus grand d’entre eux, le tyran tout puissant.
Le désespoir des peuples, rien ne peu l’arrêter, aucune police, aucune tyrannie ne peut l’arrêter, c’est ce qu’aurait du comprendre madame Alliot Marie, notre guenon nationale, elle qui proposait de prêter main forte la police Tunisienne au moment même où celle-ci tirait contre son propre peuple…

ALLIOT-MARIE propose d’aider la Tunisie dans la répression
envoyé par SuperBeurkMan. – L’actualité du moment en vidéo.

Ce sont ces criminels là, ici ou ailleurs, ceux qui méprisent les peuples, ceux qui méprisent leur souffrance, ceux qui ne connaissent aucune limite dans l’arrogance, le mépris, la violence, qu’il faut définitivement mettre hors d’état de nuire.
Qu’ils s’en aillent tous, mais plus encore, qu’ils répondent de leurs crimes et que justice soit faites aux humbles de ce monde.
Ce soir le monde est meilleur.

On a défiguré la République à Montreuil.

prise_bastille

1789 : Prise de la Bastille par le peuple de Paris.

195311_005

2009 : Repression du peuple de Paris par le pouvoir.

Le pouvoir vient de célébrer la prise de la Bastille, il se réclame des mutins de 1789 mais il n’hésite pas à défigurer les mutins de 2009 à coup de flash-ball et de teaser
Les milices du ministère de l’intérieur se sont une nouvelle fois distinguée par leur brutalité et leur bêtise.

flashball-700-0737a

Un cinéaste, Joachim Gatti, à été touché en plein visage par un tir de flash-ball.
Ce n’est pas le premier à payer chèrement le droit de circuler et manifester dans ce pays : il y a deux mois c’était 2 jeunes qui perdaient le même soir, un œil chacun… le motif ? barbecue sur la voie publique !
Les flics s’étaient surpassés ce soir là !

Le crime de joachim Gatti : dénoncer la chèreté des logements, il suivait l’activité d’un squat bien connu à Montreuil, La clinique, sans y vivre contrairement à ce qu’a tenté de faire croire les flics.
Joachim est un cinéaste engagé, rien à voir avec le dangereux terroriste de l’ultra-gauche que les flics et les journaleux à la solde du pouvoir nous ont décrit.
Je vois dans cette triste affaire (banale ?) l’expression des maux qui frappent notre société :

  • Un fossé béant entre la population qui souffre et le pouvoir prétendument démocratique qui ne sait répondre que sur un mode policier, pas de dialogue, pas de concertation.
  • La généralisation de l’impunité de ceux qui détiennent le pouvoir et de leurs supplétifs (flics) et leur sentiment de toute puissance.
  • La progression alarmantes des inégalités et des injustices.
  • La duplicité des organes d’information (de propagande) qui répandent une pensée unique et contribuent à la désespérance sociale, voir le billet d’Acrimed sur le traitement de cette affaire ICI ou encore la hargne de la journaliste qui interroge Mme Voynet sur cette affaire.

     
    icon for podpress  Standard Podcast: Play Now | Play in Popup

  • L’incapacité des partis politique à apporter des réponses pertinentes à cette crise de société et peut être de civilisation…

Mme Voynet exprime sa colère sur l’antenne de France info mais que proposent les Verts pour loger les gens dans ce pays ? j’aimerais le savoir !

BD en hommage à Joachim Gatti ICI
Pétition pour dénoncer les violences de Montreuil ICI
Pour en savoir plus, le site de la Clinique, le squatt : http://laclinique.over-blog.net/

Montreuil manif police
Vidéo envoyée par BTrenaissance

Manifestation paisiblle à Montreuil le 13.7.09 chargée par la police.

Nos amis les flics s’attaquent aux retraités, c’est moins risqué.

558940_argenteuil

Les jeunes peuvent filer des coups et puis faut les courser…
C’est vicieux le jeune, alors que le vieux c’est mieux !
A Argenteuil y’en a un qu’ils n’ont pas loupé, il s’appelait Ali Ziri, il avait 69 ans et il est décédé après un contrôle policier…  Bon ça n’a pas fait la une du journal de Laurence Férrari mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un dangereux délinquant, une de ces racailles de banlieue !
Rien que de très banal dans notre beau pays des « droits de l’homme » à ceci prêt qu’il s’agit quand même d’une personne d’un âge avancé.flic_crachat
Motif de la mise à mort ? Le monsieur avait bu, oh il n’était que passager du véhicule, mais quand même… si on commence à tolérer que les gens boivent, mais où va-t’on !
On peut dès lors comprendre la réaction des fonctionnaires de police sentant leurs vies menacées par ce dangereux vieillard,  leur réaction de panique et les coups portés à Ali Ziri n’en sont que plus compréhensibles, de même que les poursuites pour outrage et rébellion lancées contre le rescapé de la mise à mort.
Perte collatérale diront nos amis les militaires.
Ah c’est à une bien triste routine que nous habitue cette police de merde !
Ça va s’arrêter quand dites-moi ?

Environ 400 personnes ont manifesté mercredi à Argenteuil, pour protester contre la mort d’un homme de 69 ans à la suite d’un contrôle de police. Ali Ziri, 69 ans, et Arezki Kerfali, 61 ans, ont été arrêtés à bord de leur véhicule le 9 juin. Le conducteur, Arezki Kerfali, avait un taux d’alcoolémie supérieur à celui autorisé.
Une altercation s’en serait suivie, au cours de laquelle les policiers auraient «roué de coups de poing et de coups de pied les deux hommes», selon le collectif «Vérité et Justice pour Ali Ziri». Conduits dans le fourgon de police, les deux hommes ont été transportés à l’hôpital d’Argenteuil, où est décédé Ali Ziri. Poursuivre la lecture de «Nos amis les flics s’attaquent aux retraités, c’est moins risqué.»

Pot de terre vs pot de fer : 1- 0

Dans un précédent billet, j’évoquais les tensions entre les Amérindiens et le gouvernement du Pérou.
Ces affrontements ont fait plusieurs dizaines de mort.
À l’origine de cette situation : la décision du gouvernement d’exploiter les ressources de l’Amazonie.
On connait le scénario tristement banal :

  1. Le grand capital graisse la patte des dirigeants corrompus pour faire main basse sur les ressources d’un pays du tiers monde.
  2. Pour lutter contre sois disant la pauvreté les dirigeants corrompus annoncent avec démagogie qu’il faut exploiter les ressources de la forêt.
  3. On confie la mission à des multinationales étrangères.
  4. Les indigènes manifestent, on tire dans le tas, on en tue quelques centaines, tout le monde s’en fou et le calme revient…
  5. Les multinationales déboulent, coupent tous les arbres, forent, font sauter les montagnes, déversent toutes les saloperies imaginables dans les rivières, la faune sauvage déguste etc.
  6. Les autochtones sont peu à peu décimés par les maladies, le vacarme, la pollution, l’alcoolisme, les règlements de compte…
  7. Les sociétés pillent littéralement les ressources en quelques années et laissent un désert derrière elles.
  8. Et les habitants du pays se retrouvent aussi pauvres qu’au début.

Le scénario était écrit, le mauvais film allait se jouer mais la mobilisation internationale en a décidé autrement.
Tout le monde s’en fou ? Non pas cette fois ! Poursuivre la lecture de «Pot de terre vs pot de fer : 1- 0»

Une grosse prise pour nos amis les flics.

Un vieux de 77 ans, menotté, molesté et embarqué pour avoir osé se plaindre d’une contravention.
Ca se passe en France, dans notre beau pays des droits de l’homme.
Voir ICI
Celui-là il reflechira à deux fois avant de revoter sarkozy.
Je suis dur ? peut être mais ce sont ces vieux qui nous ont mis le nabot à l’Elysée.

VMC : La lutte continue 32 ans après l’assassinat de Pierre Maître.

pmaitreimage_54749796

Il y a 32 ans, en juin 1977, était assassiné devant son usine l’ouvrier Pierre Maître, deux de ses camarades grévistes étaient quant à eux grièvement blessés par les tirs des nervis d’extrême droite venus mater la grève des ouvriers de l’usine VMC (Verreries mécaniques champenoises).
Ça s’est passé à Reims.
Pierre Maître avait 32 ans, il est mort d’une balle en pleine tête.

On apprendra que les auteurs de ce crime odieux appartenaient à la CFT (Confédération française du travail), faux syndicat dissout en 77 et vrai outil de répression antisyndicale, que le grand patronat et la droite ont tenté d’implanter dans les entreprises dans les années soixante et soixante-dix.

Le chef du commando, un certain Claude Leconte, appartenait aussi au SAC (service d’ordre de la droite gaulliste fondé par Charles Pasqua) de triste mémoire.
Leconte à été condamné à 20 ans de prison, son complice à 7 ans de prison.
Lire le récit de cette journée tragique ICI.

30 ans après rien n’a vraiment changé à Reims et ailleurs, il n’y a que les méthodes du patronat qui ont évolué.

Jeudi 4 Juin – Devant VMC reims
Vidéo envoyée par VMC-reims

De nos jours le patronat n’assassine plus les ouvriers grévistes, il ne cherche plus a corrompre leurs syndicats,  il les précarise, il délocalise leurs usines à la recherche de nouveaux esclaves plus dociles.

30 ans après la lutte continue pour les ouvriers de VMC, leur usine sera délocalisée.
L’usine qui fait des profits devrait fermer en juillet, laissant sur le carreau 146 personnes.
Les petits pots fabriqués à Reims seraient trop chers selon le propriétaire américain de l’usine (le groupe Owens Illinois).
Chers ouvriers de VMC je ne sais que vous dire, mais je suis de tout coeur avec vous, car votre lutte est juste. Poursuivre la lecture de «VMC : La lutte continue 32 ans après l’assassinat de Pierre Maître.»

Monsieur le Président…

IRELAND-EU/

Un élu de Lorraine interpelle notre « président  » sur des violences commises lors de son déplacement du 12 mai à Nancy par… par ? Par nos amis les flics bien entendu !
C’est tellement banal.
Il n’y a plus de déplacement présidentiel sans heurts, arrestation, mise à sac de la ville.
Dorénavant quand un type se fera défoncer le crâne en pleine rue il conviendra de suspecter par ordre de priorité, les flics de la Police nationale et les CRS et seulement après les hommes de main du milieu et pour finir les sauvageons de banlieue.
Ne riez pas, c’est vrai !
J’aimerais tellement me dire que nous vivons dans un  pays où la liberté d’expression et le droit de manifester sont respectés, ou la police est au service des citoyens de ce pays…
Où est passée notre liberté ? Qui nous l’a prise ?

Voici la lettre :

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République,

sous couvert de Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle

Monsieur le Président,

Vous êtes venu à Nancy ce mardi 12 mai. Comme quelques centaines de personnes, j’ai tenté de vous faire savoir mon désaccord avec votre projet de loi « « Hôpital, Patients, Santé, Territoire ». Je voulais aussi vous dire la crainte déjà ressentie par les 650 personnes dont le poste sera supprimé ici.

Dans l’exercice de notre droit à manifester, nous sommes arrivés à quelques centaines de mètres du cortège de véhicules.

Certains ont alors commencé à quitter la place de Vosges.

Un individu a entrepris la fouille d’une poubelle. J’étais à moins de 10mètres. (j’affirme qu’il n’y a pas mis le feu comme la police l’a affirmé ensuite ; aucune flamme ni fumée n’est jamais apparue) Poursuivre la lecture de «Monsieur le Président…»

Police/Banlieue : « …une logique de guerre entre deux groupes de jeunes gens, virils et violents »

medium_crs_vs_gamin_modif

Une interview du sociologue Laurent Mucchielli
Il analyse la dégradation des relations entre jeunes des quartiers et policiers.
Son analyse me parait pertinente quand il compare les forces de l’ordre à une bande rivale, tant les comportements grégaires et déviants des flics sautent aux yeux.
J’ai toujours pensé qu’une bonne partie des problèmes découlaient du comportement infantile et violent des flics.

Pour être respecté il faut être respectable, un policier doit être irréprochable sur le plan du comportement, il doit faire preuve de discernement, être mesuré dans ses actions et manifester  un respect total pour les personnes auxquelles il a affaire y compris quand ces personnes ne méritent pas le vraiment le respect.
Le policier n’est pas un voyou, il ne doit en aucun cas adopter des comportement déviants susceptible de mettre en question la sécurité des citoyens de ce pays ou la réputation de sa profession.
Je pense que c’est le moins qu’on puisse attendre d’un policier dans un état démocratique.
Hélas s’agissant des flics français y’a du boulot avant que ce voeux pieux ne devienne un réalité de tous les jours.

« Une logique de guerre entre jeunes et forces de l’ordre »
LAURENT MUCCHIELLI, sociologue

Directeur du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip), laboratoire rattaché au CNRS, Laurent Mucchielli* est spécialiste des politiques de sécurité.

Que vous inspire ce fait divers ?
Laurent Mucchielli. Il ne faut pas tirer des généralités d’un cas isolé, aussi grave soit-il.
Cela étant, il me semble illustrer ce que nous constatons, depuis plusieurs années, dans les quartiers populaires : la dégradation des relations entre les policiers et les habitants. Poursuivre la lecture de «Police/Banlieue : « …une logique de guerre entre deux groupes de jeunes gens, virils et violents »»

Nos amis flics dans la citée des 4 000…

policiers.1215676476.jpg

Après l’affaire de l’attaque à l’arme lourde d’une escorte de la police dans la citée des 4000, Jean-François Herdhuin, directeur départemental de la sécurité publique de Seine-Saint-Denis s’est fendu d’une declaration remarquable de lucidité et de modération, je vous laisse juge : « des renforts venant de Paris ainsi qu’une compagnie de CRS supplémentaire » à La Courneuve, pour constituer « des patrouilles renforcées très dissuasives, avec fusils à pompe et pistolets mitrailleurs« .
Voilà qui améliorera sensiblement l’image de la police dans ces quartiers déshérités !
Pour apaiser le quartier rien de mieux qu’un bataillons de CRS.
Braquer les pauvres gens qui sortent faire leur courses avec des armes à feu, quoi de mieux pour leur arracher un petit sourire plein de complicité et d’affection… c’est incontestable, les habitants de la citées des 4000 vont apprécier ce déploiement de robocops casqués et gantés et l’encerclement de leur quartier.
Mais quelle bande de nuls, un tel aveuglement, c’est pas possible.
On progresse, mais vers quoi ? vers une dictature policière à moins que ce ne soit une révolution ? je la souhaite de tout mon coeur car ce régime fait la guerre à sa population,  il nous fait la guerre en se dissimulant derrière une prétendue lutte contre l’insécurité.
Ces manoeuvres policières n’ont rien à voir avec une opération de police classique visant a appréhender des criminels.
C’est tout un quartier avec ses habitants, hommes, femmes, enfants, vieillards qui sont mis dans le même sac. Il s’agit d’une véritable mise au pas des citoyens que nous sommes et les citées françaises sont un terrain d’expérimentation pour une police de plus en plus violente, de plus en plus raciste et arrogante.
La police se prépare, elle s’entraine.
Cette police ne nous fera pas de cadeau le moment venu.
Je sais qui sont mes ennemis.

Droits des homosexuels, on progresse !

tf1-lci-russie-moscou-gaypride-homosexualite-2185524

Une manifestation violemment réprimée par la police, un cadavre déterré et jeté dans la rue parmi les détritus.
Dans quelle contrée désolée de telles choses se produisent ?
En Russie, au Sénégal est dans des tas d’autres endroits… Et oui c’est dans un tel monde que nous vivons !

En Russie, hier : 80 personnes brutalement interpellées par la police anti émeute alors qu’elles célébraient une gay pride sous les insultes et les menaces de groupuscules néo nazi, qui eux, n’ont bien évidement pas été inquiétés par la police.
Au Sénégal, une nouvelle hallucinante : la dépouille d’un homosexuel déterrée puis traînée et abandonnée devant le domicile de ses parents.
Non ce n’est pas tiré d’un film d’horreur ou d’un cauchemar, lisez donc ceci :

« Tout s’est déroulé samedi, quand dans la matinée décède à l’hôpital Saint-Jean de Dieu des suites d’une maladie, M. Diallo, un homosexuel notoirement connu. Refoulés des mosquées des quartiers Hersent et Mbambara où ils voulaient organiser une prière mortuaire, les proches du défunt procèdent discrètement à son enterrement au cimetière situé au quartier Darou Salam 2. Poursuivre la lecture de «Droits des homosexuels, on progresse !»

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

police_et_materiel_copy.jpgChomeur frappé par la police

Vous avez le malheur de croisez des flics et hop vous avez plus d’oeil… magique ? non, dramatique !
Encore une triste affaire impliquant des policiers.
2 jeunes on perdu chacun un oeil après avoir reçu un coup de flashball.
Encore une histoire de vies brisées, pour rien, comme ça, à cause d’un abrutis qui a décidé de viser la tête d’une personne avec son flashball plutôt que les jambes ou les fesses..
Je suis épouvanté devant tant de bêtise.
On a l’habitude, c’est quotidien.
On va nous dire qu’il ne pouvait pas se douter qu’en visant la tête il infligerait des blessures gravissimes…
Ce type d’excuse ne passe pas, ça ne peut plus passer.
Pas de réactions des politiciens qui arment ces mauvais flics, ces voyoux en uniforme.
Je suis indigné, révolté par cette police qui ne respecte pas les citoyens qu’elle est censé protéger et servir.
Nous avons en France un police d’extrême droite, je crois que nous pouvons le dire.
Ras le bol de la flicaille,de cette racaille, ras le bol, marre !
A bas l’état sécuritaire, qu’il crève !

Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »

Le Post

Alexandre vient de rentrer chez lui.
Depuis samedi soir, il était à l’hôpital.

« J’ai perdu un oeil » nous dit-il, épuisé, depuis son lit.

Pourquoi?

« J’étais à un barbecue, samedi soir, à la Cerisaie, à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), quand j’ai reçu un projectile d’un CRS dans l’oeil droit » nous dit-il.

Les échauffourées, survenues en deux temps samedi soir, ont fait plusieurs blessés.
5 policiers et 2 jeunes.
« Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et flashballs » nous dit la police, précisant « ne pas connaître l’origine des blessures de ces deux jeunes. »

« Les deux jeunes, mon frère et Bruno, ont chacun perdu l’usage d’un oeil » nous dit la soeur d’Alexandre, qui prévoit « de porter plainte. » Poursuivre la lecture de «Villiers-le-Bel: « Le CRS m’a tiré dessus, j’ai plus d’oeil »»

Nos amis les flics, suite des épisodes

Une vidéo compromettante pour nos amis les flics, encore une…
Pour une vidéo publiée sur internet combien de passage à tabac commis dans l’indifférence ?
Combien de crimes restés impunis ?
Il faut montrer ces choses, montrer le mépris de cette police pour les valeurs républicaines et les Droits de l’homme.
Ils ne peuvent plus se cacher maintenant, nous avons des appareils photo, des caméras et internet pour montrer tout ces abus.
Quand vous assistez à une interpellation filmez là s’il vous plait, si tout se passe bien vous l’effacerez, mais filmez, on sait jamais et surtout diffusez ces images car les choses changent quand on les montre.
Les policiers vous surveillent mais qui les surveille ?
Dans une démocratie la police doit être surveillée et elle doit rendre des comptes.
Les flics n’aiment pas ça, aussi il convient d’être discret car ils tenteront de casser votre caméra ou de confisquer votre appareil photo.

 
icon for podpress  Flash Video: Play Now | Play in Popup

Pour en finir avec le délit d’outrage.

la_france_d_apres

Le délit d’outrage vous connaissez ? c’est cette loi passe partout qui permet à n’importe quel flic de vous coller en garde à vue au moindre mot de travers et d’arrondir ses fins de mois par la même occasion.
Interdit de critiquer les flics, interdit de leur dire des choses déplaisante comme « vous faites mal votre travail« , « à votre place je changerais de métier…«   etc etc.
flic-2Tout ça se transforme en outrage en moins de temps qu’il ne vous en aura fallut pour ouvrir votre bouche, un coup de tonfa en pleine figure pour vous apprendre les bonnes manières et le respect dû aux représentants de la loi, menottes après vous avoir cassé le bras et vous avoir copieusement insulté de « pd« , « bougnoule« , « salope« , « macaque » (eux ils ont droit, c’est pas de l’outrage quand c’est un flic qui le dit) et hop direction la garde à vue et de longues heures d’humiliation…
Vous savez que la moindre remontrance peut couter très cher, alors on se tait, on baisse les yeux et on se laisse humilier par le primate en uniforme…on évite de l’énerver, on évite de se foutre de sa gueule même s’il y a de quoi, on le flatte… on s’époumonne devant ses blagues à la con et on dit « merci monsieur l’agent, j’le r’frais pus« .
Le flic de base est un raté qui a une revanche à prendre sur la vie, il déteste les gens instruits, alors si vous ne voulez pas passer un mauvais quart d’heure évitez de le dominer intellectuellement, ne lui montrez pas que vous lui êtes supérieur car il vous le ferait payer très cher, soyez modeste, humble, mettez vous à son niveau.
C’est dur je sais, très dur mais c’est à ce genre de contorsion que nous force la loi.
Les mauvais flics ça se vire et la loi ça se change ! Il faut demander l’abrogation de ces lois imbéciles et liberticides concoctée par la droite mais aussi par nos « amis » socialistes… la honte !
Allez donc signer la pétition pour l’abrogation du délit d’outrage sur le site de la Ligue des Droits de l’Homme.
Vous pouvez aussi en savoir plus ICI.
Je vous encourage aussi a écouter les 2 émissions de La bas si j’y suis (l’émission de Daniel Mermet sur France Inter) consacrées aux abus de la flicaille, ICI et ICI

Vous pouvez télécharger ce kit de survie Face à la police au cas où, on sait jamais par les temps qui courrent…
Vous pouvez télécharger le dernier rapport d’Amnesty internationale sur les abus de la police française ICI :